?

Log in

No account? Create an account
aspexplorer
22 October 2017 @ 06:51 am
Eh, oui, vous l'aviez deviné, j'étais à NANCY, fierté de la Lorraine, afin d'assister au traditionnel festival Brutal Rock Fest, mais aussi, goûter à nouveau aux spécialités culinaires de ce beau pays des bords du Rhin.


Ah, quelle joie de découvrir ainsi, sur le tard, nos belles provinces, leurs accents chamarrés, leurs costumes chantants, leurs coutumes parfois encore bien vivaces, loin des tracas de la mondialisation galopante...


Et dans ces petites rues encore pleines des saveurs d'autrefois, les maisons à colombages au charme désuet de la France de jadis, encore présent au détour d'une fontaine, d'un kiosque, d'un calvaire...


Euh...


Je me suis perdu je crois. Dites-moi monsieur l'agent... Oui, soumimasène aussi. La place Stanislas je vous prie...


Mais... Qu'est-ce que c'est que ce bordel ? On se croirait rue Sainte-Anne !


Oh putain...


(c'était gare de l'Est ou gare du Nord le train déjà ?)


Oui, ben oui, j'ai compris, je suis à Osaka. Mais qu'est-ce que je fous dans ce bled à la con ?


Ah ouais, évidemment...


(terre de mes ancêtres)
((entre modernité et tradition))




On peut vraiment en jouer de ces trucs !
 
 
aspexplorer
07 October 2017 @ 07:38 am
Bon, eh bien il est temps pour moi de quitter cet Occident décadent pour les ports de l'Orient lointain, ses femmes vénéneuse et ses fragrances entêtantes, en effet, Asp Explorer (votre héros) s'envole tantôt vers le Japon, entre tradition et modernité, et nonobstant terre de mes ancêtres.


Allez, Sayonara, gaijin aux longs nez !
Tags:
 
 
aspexplorer
06 October 2017 @ 07:18 am
" ...du Valais-Venaissain, Jean-Burgrave.
- Etranges coutumes d'un autre temps, en effet, Jean-Palourde. Et maintenant sans transition, encore un attentat déjoué en banlieue parisienne. Un reportage de Jean-Stagiaire Scolaire et Jean-Foupa Unram.
- Oui, Jean-Burgrave, c'est ce matin que le SRPJ de Plessis-Bellière est intervenu dans cette propriété sans grâce, en bordure de la départementale 722, pour interpeller le propriétaire Mohamed al Zigouigoui, 46 ans, ainsi qu'un de ses employés, Ali Abdul Abdullah, 22 ans, tous deux originaires du Maroc. Sur la foi de témoignages concordants, ils ont perquisitionné le domicile et ont eu la surprise de trouver en sous-sol plusieurs citernes de carburant prêtes à être mises à feu, l'une d'entre elles était d'ailleurs quasiment pleine avec 30000 litres d'essence, rendez-vous compte. Ils ont en outre saisi une soixantaines de bouteilles de propane, de nombreux magazines qui sont actuellement en cours d'analyse par le Bureau de Renseignement Antiterroriste de Nanterre, un abondant outillage, un atelier artisanal servant sans doute à la confection de bombes, des produits chimiques en quantité semi-industrielle et même des dispositifs d'allumage rudimentaires. Ce sont les voisins qui, alertés par les va-et-viens furtifs de nombreux véhicules, ont donné l'alerte. Après trois mois de planque, ayant permis entre autres de rassembler les preuves de nombreux paiements en espèces, la brigade du commissaire Panuchière est passé à l'action tôt ce matin, permettant ce coup de filet spectaculaire. Quant au principal suspect, actuellement entendu par le juge antiterroriste Broutière, il s'est contenté de déclarer lors de son transfert au Palais de Justice : "Mi pisque ji vous dis qui ji tiens ine station-service !"
- Un beau coup de filet en effet. Et maintenant, les courses à Longchamp, où le Bayern de Munich a une nouvelle fois dominé le FC Barcelone. "
 
 
aspexplorer
05 October 2017 @ 07:00 am
" Bonjour monsieur, je souhaiterai changer de nom.
- Bien sûr. Votre nom est-il à consonance étrangère ?
- Ah non, il est on ne peut plus français.
- Est-il de nature à prêter à rire, genre Lecul ou Labitte ? ?
- Pas le moins du monde.
- A-t-il été frappé d’infamie, comme celui d'un assassin, d'un traître, ou autre ?
- Je vous assure que non.
- Alors, il n'y a aucun titre auquel vous pourriez prétendre au changement de nom, monsieur.
- Ah, je m'en doutais un peu hélas. Dans ce cas, je crois qu'il y a une instance auprès de laquelle je pourrais faire appel ?
- Vous avez tout à fait raison monsieur, je vois que vous connaissez vos droits. Vous pouvez saisir la Commission Renominale Annuelle auprès du Tribunal de Commerce de Grande Instance de Brest-la-Gaillarde, dans le Calvados, en adressant un formulaire de réclamation Cerfa 15344*03 dûment rempli par votre officier d'état-civil, en l'occurrence, moi-même.
- On peut faire ça tout de suite ?
- Mais bien évidemment monsieur. Alors, comment vous appelez-vous ?
- Hugues, Lucien, Jean-Julian-Mikhail Wolfengang Christobal Perceval Dupuechbornieudeguernelabarrièredegranvilledupuybarrélamothepercheculdumuretlamanchejaffuelbrindavoinelafouffière de Perchemachebranlegascarlabouchardièrambouix d'Artenchonlemoïsemontalembert, Comte de Fermemanchon...
- Luc Lepic ça vous ira ? "
 
 
aspexplorer
04 October 2017 @ 07:15 am

Ah tiens, elle a changé de coupe.


Ben voilà, avec un peu de guitare, le rap, ça passe




" Vous faites quoi dans la vie ?
- Gynécologue pour satellites."

Il y a 60 ans, l'ère spatiale débutait avec le lancement par l'Union Soviétique d'un microsatellite de 86kg. Spoutnik 1 n'avait en lui-même pas grand chose de remarquable (ce n'était qu'un projet de remplacement, le vrai satellite n'était pas encore prêt en 1957, il deviendra Spoutnik 3). En revanche, le lanceur R7 était réellement très en avance sur ce que les Américains avaient à proposer. Tellement en avance que soixante ans plus tard, il est toujours en usage, après avoir accompagné quelques générations de fusées yankee.

Tout ça pour dire qu'en 60 ans, qu'est-ce qu'on a fait comme progrès. Enfin, surtout dans les 10 premières années, pour être honnête.

Le fait que, pour illustrer "le progrès des sciences du monde des Américains de l'an 2000", on nous repasse en boucle les images du décollage de Saturn V (un lanceur qui date de la DS et de l'ORTF) en dit long sur la stagnation technologique que nous vivons depuis 50 ans, que dissimule de plus en plus mal le babillage grotesque et redondant sur les ordinateurs quantiques, l'intelligence artificielle et les nanotechnologies.
Tags:
 
 
 
aspexplorer
Il y avait trois ans que je ne m'étais rendu à la Machine, un lieu moyennement accueillant du reste car plongé dans l'obscurité. Tant pis pour le bar, j'aime bien voir ce qu'il y a à boire avant de commander.

Ça commence (à l'heure) par Wolfheart, un combo de métal Finlandais. Quand je dis ça, vous vous imaginez sans doute un groupe de colosses chevelus beuglant des grognements abscons sur un roulement d'apocalypse, eh bien, pas du tout (le chanteur est chauve). C'est très puissant et maîtrisé. Sur la fiche, ça parle de melodeath, mais c'est plus death que melo, c'est très lourd, impressionnant. Ce n'est pas statique, c'est hiératique, et à la fois, non-exempt d'une certaine technicité. Une découverte pour moi, et une belle découverte. Le public, déjà assez compact, ne s'y est pas trompé, et nous gratifie déjà des quelques facéties traditionnelles.

Changement d'ambiance. Skyclad n'en est pas à son premier concert, si l'on en croit la physionomie de ses membres (qui abordent la cinquantaine). Il s'agit d'un des vétérans du folk metal, les premiers à avoir introduit des instruments traditionnels dans les pits. Autant Wolfheart était plutôt du côté death, autant Skyclad penche plutôt du côté folk, avec de solides compos et un métier qui leur permet de tirer le meilleur parti de la salle (c'est le meilleur son des trois concerts, m'a-t-il semblé). Sur des bases celtiques/irlandaises, il n'est pas bien difficile de se concilier les métalleux, tant la passion zythicole est commune à ces deux populations, aussi les chopes (en plastique) commencent-elles à valser.

Et puis arrive Ensiferum. Je n'avais pas idée que ce groupe était aussi populaire : la Machine est maintenant bourrée, on transpire en plein automne, la moitié des mecs sont torse-poil, quelques nanas sont en soutif, et après un petit tour de chauffe, l'ensemble du floor se transforme en pit géant, enchaînant pogo, circle et wall of death. Le propos du groupe, il est vrai, n'a rien d'ésotérique, on est dans le viking côté "bonne humeur", plus proche d'Amon Amarth que de Skalmold. Ça manque peut-être un peu de subtilité, mais pas d'efficacité. La bonne humeur générale est relevée lorsqu'il apparaît que c'est l'anniversaire de Netta, l'accordéoniste (oui, il y a une accordéoniste).

Bref, félicitations à l'organisateur de cette tournée riche en diversité musicale.


On supposera que c'est Wolfheart


D'après l'horodatage, c'est Skyclad


Un expert du NCIS est formel, celle-là aussi, c'est Skyclad


Par élimination, ce doit être Ensiferum

Oui parce que comme un con, j'avais encore oublié mon appareil à la maison (j'essaierai de faire mieux au prochain concert)
 
 
aspexplorer
02 October 2017 @ 07:32 am





Goodbye Papa Emeritus III...
 
 
aspexplorer
01 October 2017 @ 01:06 pm
Il y a une solution pour ne pas subir Christine Angot à ONPC, c'est de faire comme moi, et de ne pas regarder ces émissions de merde. A la limite même, si vous arrêtez de regarder la télévision, ça ne va vraisemblablement pas vous tuer. Il n'y a pas grand chose à tirer de ce medium moribond, qui a abdiqué toute idée d'originalité depuis Jean-Christophe Averty. Pour ma part, la chaîne que je regarde le plus, c'est NHK World, qui invite à la rêverie : que se serait-il passé si on avait vraiment décidé de doter la France d'un service public audiovisuel de qualité, et non d'un organe de propagande du Parti Unique au Pouvoir ? On a aussi le droit de regarder occasionnellement Arte, à qui il arrive parfois de laisser échapper un programme de qualité, ou France 4, qui peut surprendre, et si l'on souhaite avoir des avis un tant soit peu pertinents sur la situation du pays, La Chaîne Parlementaire offre souvent des reportages étonnants de liberté.




That's some heavy fucking metal man.
Tags:
 
 
aspexplorer
30 September 2017 @ 09:28 am
Le sécularisme galopant de la société nous éloigne chaque jour un peu plus de nos racines chrétiennes, qui sont pourtant le socle de notre civilisation. Il ne se passe pas une semaine sans que l'une de ces officines soi-disant laïques, en réalité anti-chrétiennes, ne parte en croisade contre l'enseignement libre, les jours fériés du calendrier catholique, jusqu'aux croix ornant les églises Grecques sur les paquets de yaourt. Les institutions les plus sacrées sont les cibles de choix de ces campagnes complaisamment relayées par des media aplatis devant le politiquement correct et depuis longtemps étrangers à toute transcendance. Et en ce monde où un curé ne peut plus flatter la tête d'un adolescent sans être immédiatement accusé des pires ignominies, il faut se souvenir de tout ce que notre monde doit au clergé. En particulier sans lui, on n'aurait jamais connu les aventures de Clintin.




♥♥♥
Tags:
 
 
aspexplorer
29 September 2017 @ 07:40 am
Pas de post aujourd'hui car je suis très occupé en ce moment. En effet, je suis engagé dans un projet important qui accapare mon énergie, et celle de nombreux autres avec moi. Il s'agit d'une vieille question qui m'avait hanté voici une trentaine d'années, qui avait disparu, et pour lequel je suis parmi les derniers à avoir une expérience pratique. Il m'est pénible de devoir, à mon âge, reprendre le bâton de pèlerin, mais il est des circonstances où l'on doit faire abstraction de la fatigue, et retourner au charbon. Bref, vous l'avez compris, les Thargoïdes sont revenus.


Je sens qu'on va bien se marrer
Tags: