?

Log in

aspexplorer
26 July 2016 @ 06:55 am
Allez, foin d'attentatose. Retour à la musique, la vraie musique, avec un peu de bon rock. Oui, car j'ai décidé de m'éloigner un peu de certaines formations qui m'obsédaient un peu trop ces derniers temps, pour m'ouvrir à autre chose.

Je vous propose donc aujourd'hui de découvrir le groupe "Set it off", une jeune formation étazunienne originaire de Floride, qui se définit comme "synth pop punk". Ici en brève interview, des jeunes gens très sympathiques.

 
 
aspexplorer
25 July 2016 @ 06:39 am

Grand jeu-concours ! Au prochain muslim-show*, quelles seront les motivations du ou des tueurs annoncées par la presse à gages ?

Homosexuel refoulé
0(0.0%)
Divorce mal vécu
0(0.0%)
Dépressif
0(0.0%)
Désœuvrement estival
0(0.0%)
Admirateur de Breivik
0(0.0%)
Maladroit (il nettoyait sa kalach, le coup est parti tout seul 67 fois)
0(0.0%)
A marché 2h pour hatcher un Pidgey :-(
0(0.0%)
Fan de Babymetal
2(100.0%)
Déséquilibré
0(0.0%)
Forcené
0(0.0%)
Enervement d'avoir été refoulé d'un festival avec sa ceinture explosive
0(0.0%)

* Bientôt dans votre ville !

(notez que j'ai préparé ce post hier soir...)
 
 
aspexplorer
24 July 2016 @ 09:12 am
Il y a quelques jours j'écrivais "la jolie Su-Metal". Mais quand on y regarde de plus près, on est étonné de s'apercevoir que Su-Metal n'est pas aussi jolie que ça. Si on fait le tour, on s'aperçoit qu'elle a une drôle de tête ronde, les oreilles décollées et une dentition pour le moins chaotique. En outre, quelques photos "off-stage" nous montre une qualité de peau "adolescente" sous son maquillage. Bref, c'est pas qu'elle soit repoussante, mais on ne peut pas dire qu'elle soit franchement belle non plus.


Ceci dit, ce qui me rend la J-pop plus sympathique que la K-pop, c'est la diversité des physionomies qu'on y rencontre. Chez les Coréens, les gamines sont refaites dès toutes petites pour correspondre à un moule. Elles sortent toutes des mêmes cabinets de chirurgie esthétique et fatalement, sont à peu près indiscernables après ça. Au Japon, étrangement, on s’accommode de physiques alternatifs, et on trouve volontiers "kawaii" un sourire qui, chez nous, vous expédierait aux urgences odontologiques (service du professeur Chicot).


Encore une fois, je ne dis pas qu'elle est vilaine, je dis simplement qu'il aurait été facile d'en trouver une plus jolie (ne serait-ce que dans Babymetal). Ce qui permet à Su de briller, ce n'est pas son visage, mais ce qu'elle fait avec. Elle est en permanence très expressive, en particulier quand elle est sur scène. Du coup, on ne fait pas attention à ce à quoi elle ressemble au repos.

 
 
aspexplorer
23 July 2016 @ 07:24 am
C'est horrible ce qui s'est passé en Allemagne, tous ces morts, tout ça. Mais d'un autre côté ça tombe bien du coup, je vais en profiter pour recycler un peu de matériel qui encombre le grenier de mon grand-père (celui qui était électricien pendant la guerre).





Tags:
 
 
aspexplorer

On est bien placés pour donner des leçons de morale à Erdogan, nous au moins, dans notre belle démocratie apaisée que le monde nous envie, c'est pas demain la veille que la le Ministre de l'Intérieur ordonnerait la >> destruction de preuves << dans une affaire où sa compétence est mise en cause. Heureusement qu'on est bien gouvernés par des hommes droits, probes et qui savent garder la tête froide en toutes circonstances. Putain de pays à la con, quand je pense à la gueule qu'un type ferait s'il débarquait directement des années 70 pour tomber dans une de ces bauges à merde qui nous servent de villes...

Allez, vite un comprimé de Sumectal©.




C'est ma chanson à écouter en urgence après chaque attentat.
Notez les expressions de la jolie Suzuka, une vraie actrice.
 
 
aspexplorer
21 July 2016 @ 07:36 am
 
 
aspexplorer

Donc hier, Babymetal concourait pour l'Alternative Press Award du meilleur groupe étranger, mais surtout, elles se sont produites sur scène au cours d'une mémorable performance.

La première chanson est Karate, chantée en configuration "standard" (c'est plus ou moins ce qu'on voit en temps normal au concert), et les habitués noteront avec satisfaction qu'elles chantent vraiment.

Les deux chansons suivantes sont "Painkiller" et "Breaking the law", qui ne sont pas des titres de Babymetal, mais des covers de Judas Priest. Enfin, covers, pas tout à fait, puisque Rob Halford les accompagne (vers 7'40 dans la vidéo). C'est là que ça devient intéressant, car :
- Pas de chorégraphie, Su se move naturellement le cul sur scène
- C'est elle qui a la voix la plus grave des deux

Puis on passe à Breaking the law, avec deux guitaristes (en plus des deux du Kami Band), Yui et Moa. Je ne suis pas absolument convaincu que Yui ai la moindre compétence en guitare (d'un autre côté, ça n'a jamais été rédhibitoire pour faire carrière comme guitariste métal). En revanche, il me semble bien que les accords et les strokes de Moa sont pertinents. De là à dire qu'elle joue vraiment, ça ne m'étonnerait pas plus que ça.

Tout ça pour dire que c'est rassurant pour la suite des Babymetal. Elles se créent mine de rien une petite crédibilité artistique, et elles font évoluer leur image vers quelque chose de plus mature, plus rock. Ça ne m'étonnerait pas qu'elles prennent un peu de champ après leur tournée, et qu'on les retrouve en 2017 avec des shows un peu moins millimétrés, un peu plus spontanés, et peut-être, un vague début de décolleté, parce qu'après tout, ça commence doucement à devenir des femmes. Du reste, c'est un peu la direction artistique qui avait déjà été ébauchée fin 2015 quand les premiers visuels du nouvel album étaient sortis.


Ihara Saikaku ne disait-il pas Otome wa nametara ikan zeio ?
 
 
aspexplorer
19 July 2016 @ 07:19 am
Alors en ce moment, je cherche désespérément quelque chose qui me sorte un peu l'esprit de certaines choses qui m'obsèdent. Des trucs bizarres, singuliers, insolites. Et puis, je suis tombé hier sur Grace Neutral.

Il s'agit d'une tatoueuse londonienne de 25 ans qui a une apparence un peu étrange.


Mais en plus, elle a >> toute une chaîne youtube << bien foutue, sur le monde de la beauté "alternative".




Myuindatory Tyuisday's Yui pyuicture
 
 
aspexplorer
C'est l'été, et c'est la morte saison pour les concerts à Paris. Ils sont tous partis sur la route des festivals, les chevelus, dans les campings ou dans dancings de la Côte d'Azur, ce qui n'est d'ailleurs pas très sûr par les temps qui courent. Ça faisait un mois que j'étais sevré de métaux, ça commençait à faire beaucoup. Du coup, faute de Metallica, on se retrouve à headbanger devant des groupes qu'on ne connaît pas le moins du monde. Ce soir là se produisait donc Nocturnal Bloodlust. Je me dis "bon, vu le nom, ça doit être de l'émo". Puis "ah, c'est japonais, ça doit ressembler un peu à du Babymetal". Alors j'écoute un peu ce qu'ils font sur Youtube.

Ben c'est pas du Babymetal.


rin rin rin ohayo wake up
onegai cho matte cho matte

Bref, c'est revêtu de mes atours les moins accortes et sous ma casquette Hellfest toute neuve que je me présente ce soir là à la Boule, petite salle où j'avais déjà vu >> Elyose <<. C'est pas grand. C'est pas bourré non plus, mais décemment rempli quand même. Il y a un peu de merch. Le groupe a des fans, packés devant la scène et peu désireux d'en bouger, un public dominé par la gent féminine "kawai neko", mais aussi quelques gentlemen, et quelques jeunes bourrins de métalleux, du genre à foutre la merde dans le pit, et puis un kitsune égaré. Voici qui s'annonce sous les meilleurs auspices.

Le groupe débute avec un bon quart d'heure d'AVANCE (?!?), ils sont cinq (deux gratteux, un basseux, un tapeur de fûts et un frontman), nippons, maquillés et costumé avec soin, et ça démarre tout de suite par une avalanche de riffs rapides autants que heavy, soutenus par des growls d'un chanteur très motivé. Côté ambiance, les petits cons ont comme prévu animé le pit de façon quasi-ininterrompue, alternant pogos et circle-pits (ce qui est pas mal dans une salle aussi étroite), bref, j'en suis ressorti fourbu et trempé de sueur, la mienne autant que la leur.

Musicalement, ça se définit comme du "visual kei hardcore", c'est à dire un peu comme du hardcore, mais en costume, et tu n'as aucun moyen de savoir si les musiciens sont des hommes ou des femmes. Et ça poutre.


Bref, bonne musique, bonne ambiance, bonne douche.




Moandatory moanday's Moa phoato
 
 
aspexplorer
17 July 2016 @ 11:01 am
Après ces péripéties niçoises, retour à la normale du glob avec la traditionnelle célébration du Su-nday, et cette reprise de Doki Doki Morning par Kiba of Akiba.






Chibi Suzuka KAWAÎÎÎÎÎÎÎÎÎ...