?

Log in

No account? Create an account
 
 
29 August 2016 @ 06:31 am
Le punk, c'était plus simple à mon époque  
1976 :


2016 :

Et n'oubliez pas de mettre vos déchets recyclables dans les poubelles bleues et de balancer de la sciure sur votre caca.
 
 
 
(Anonymous) on August 29th, 2016 07:58 am (UTC)
C'est quoi l'ableism? La haine des gens capables?
(Anonymous) on August 29th, 2016 07:58 am (UTC)
Ableism...discrimination contre les ablettes ?


Ducon.
(Anonymous) on August 29th, 2016 08:28 am (UTC)
Discrimination sur la capacité, donc plutôt contre les handicapés (l'inverse est théoriquement possible, mais je suppose que c'est moins fréquent).
(Anonymous) on August 29th, 2016 03:13 pm (UTC)
Merci captain.

Je ne sais pas pour l'anglais, mais en français correct il faudrait plutôt parler d'incapacité physique ou mentale (de handicap quoi) que de capacité.

Parce que discriminer selon la capacité, pour moi c'est trier des voitures ou des batteries.
(Anonymous) on August 29th, 2016 09:25 am (UTC)
Ce genre de trucs, ça donnerait presque envie de voter Trump.

Le Saigneur.
(Anonymous) on August 29th, 2016 01:08 pm (UTC)
Il manque la petite asterisque ramenant au texte en tout petits caractères tout en bas à droite :

*Au nom de la tolérance et de la fraternité tous les gens n’étant pas de cet avis seront méthodiquement fusillés.
(Anonymous) on August 29th, 2016 05:44 pm (UTC)
Ca me semble plutôt cohérent avec l'esprit punk d'origine en fait.

Kyp.
(Anonymous) on August 29th, 2016 08:41 pm (UTC)
L'esprit punk d'origine, c'était le politiquement correct et reprendre la doxa telle quelle?

Le Saigneur.
(Anonymous) on August 30th, 2016 12:42 pm (UTC)
Autant il y a une différence de comportement entre les punks de 1976 et ceux de nos jours, autant dans le fond, on a une évolution qui laisse voir le reste d'une continuité.

Il est vrai, avant c'était le t-shirt rouge avec un rond blanc et un symbole hindou un peu pivoté pour choquer le bourgeois, autant maintenant l'on peut se faire engueuler pour ce que l'on est (blanc, homme, hétérosexuel, omnivore...).
Mais historiquement, le mouvement punk part d'une jeunesse qui mange sa crise du pétrole, son chômage, qui ne veut pas aller bosser huit heures par jours pendant quarante ans sur une chaîne de montage exténuante pour un salaire minimum, et caetera. Le résultat en est un nihilisme marqué, du cuir, des colliers cloutés, des t-shirts qui font peur.
Comme tout évolue, ce mouvement subit ensuite d'autres influences, musicales (avec l'électro et le métal, qui donnent respectivement le Synthpunk et le Hardcore), vestimentaires (Hippie, gothique...) mais aussi politiques (les crises écologiques et humanitaires au tiers-monde/domestiques, le SIDA, le développement des militantismes égalitaires récents...) qui donnent justement l'occasion d'oublier "No Future" pour passer au refus de la haine, tout en critiquant les excès du capitalisme.
Bon, après, comme la société progresse aussi, on s'est rendu compte que le racisme et le sexisme c'est pas bien, que tartiner ses propres plages de pétrole, c'est pas très sain, ainsi de suite. Il y a donc un certain accord de principe entre les vieux rebelles et les autres. Conjugué au fait qu'un militant, ça puisse en faire des caisses, et que les idiots utiles reprennent sans trop bien comprendre les idées, le jargon et la posture du milieu sociologique actuel, je comprends tout à fait qu'ils soient considérés comme portes-paroles d'une idéologie dominante.

Le Créateur Fou, sans compter l'arrogance et le jusqu'au-boutisme, mais bon, ce sont des humains, c'est comprit dans le lot.
(Anonymous) on September 2nd, 2016 01:09 pm (UTC)
L'idéologie afro-punk est la même que celle du PS ! et du bloc euratlantique tout entier !

Les afro-punks ont gagné et contrôlent le monde (occidental) !