?

Log in

 
 
17 October 2016 @ 06:59 am
Gvidrezolucio  

Dormitoj en reunio

Ils sont puissants, les occultes, les cachés, les puissances de l'ombre qui œuvrent à saper la démocratie. Ils tirent les ficelles depuis leurs repaires, tapis de crainte qu'on ne les débusque, manipulant les chiffres, les mots, les faits, tordant l'opinion publique pour servir leurs intérêts. Il est rare de les voir à l’œuvre à découvert, il faut pour ça avoir l'esprit alerte et informé. Ainsi récemment, comment expliquer, autrement que par une omerta concertée des grands media à la botte des puissances de l'argent, que l'on n'ai entendu parler que de sornettes sur les prix Nobel, de farfelutés sur les gaz à effet de serre et autres andouilleries sur le mariage pour tous, tout ça pour couvrir d'une épaisse brume de blablabla sans signification la considérable actualité qui pourtant bouillonnait : la 89e kongresso de SAT à Herzberg (Allemagne) ?

Donc, rassemblé dans l'enceinte du Palais des Congrès de Herzberg am Harz (qui, malgré ses 20000 places, peinait à accueillir tous les délégués), >> le kongresso << a pris plusieurs décisions importantes. En premier lieu, le prochain se déroulera à Séoul (worst Korea). Voici qui déridera les levantins, à n'en pas douter. Ensuite, ils ont décidé de rompre avec la tradition qui leur faisait programmer deux présentations du même intervenant en même temps, c'est dommage, ça mettait de l'ambiance.

Et puis, le Kongresso a émis sa tout autant traditionnelle >> déclaration finale <<, celle qui fait trembler Poutine. Donc :
  • La guerre c'est pas bien, et les attentats, c'est moche.
  • Y'a trop de chômeurs et de travailleurs précaires, en plus y sont pauvres c'est pas bien.
  • Marine Le Pen est très méchante
  • Les Turcs, ils sont pas gentils. En plus ils ont des grosses moustaches qui font peur.
  • Salauds d'patrons qui exploitent les richesses ! Qu'ils les laissent dans le sous-sol, là où elles sont le plus utiles
  • Salauds d'patrons qui vendent des armes aux chtites n'Africains tout noirs
  • Les migrons y sont gentils, on en veut plus chez nous (enfin, pas chez nous - chez nous, hein, chez nos voisins)
  • Les migrons y sont décidément super gentils, et c'est vrai, les Syriens, ils font un super long détour pour venir chez nous, et au passage, comme ils voyagent au soleil, ben ils bronzent beaucoup, c'est pour ça qu'ils sont tout noirs
  • Migrons de tous les pays, unissez-vous !
  • Les ours polaires ils fondent, c'est gênant
  • C'est notre faute, on est méchants
  • On vivait si plus mieux quand on partait en vacances à bicyclette !
  • Le nucléaire, c'est caca
  • On devrait re-re-re-essayer le communisme, des fois que ça marche
Enfin, soulignant ce paragraphe :

" remarque que le transport excessif et dommageable écologiquement est dû non seulement à la consommation et à une mauvaise planification, mais aussi à l’utilisation de travailleurs sous-payés dans des contrées lointaines "

le Kongresso, à l'unanimité, a décidé que la prochaine session, qui aura lieu l'an prochain à Séoul donc, et que c'est vachement loin en fait, et que donc, il serait judicieux de se mettre en route tout de suite.

Ainsi donc, tous les amikaro de SAT sont partis vers l'est, leur baluchon sur l'épaule, et se sont perdus dans la taïga un peu après l'Oural. On suppose que les ours les ont mangés. Voilà.


Ursoj maldegûtej

Plus sériojement, c'est hilarant de lire entre les lignes que ce congrès a été un bordel innommable où moins d'une centaine de pékins se sont pointés. Bonus Vendredi à celui qui peut me retrouver le fameux "article à contenu particulièrement discutable" paru dans la revue associative et qui semble avoir donné lieu à de batailles à coups de déambulateur dans les couloirs de l'hôtel Mitöß-am-Schwartzwald.



Au fait, on est quel jour aujourd'hui ?
 
 
 
(Anonymous) on October 17th, 2016 11:21 am (UTC)
Le SAT se définit lui même comme "un lieu de rencontres pour des espérantistes de gauche (surtout socialistes, communistes, anarchistes et antinationalistes)"

Ils parlent quand même des "communautés linguistiques défavorisées", ça fait froid dans le dos.

Je m'attendais à un énième mouvement anti-civilisationnel dynamique, soutenu par le capital cosmopolite et l'empire médiatique, porté par des hordes de jeunes crasseux décérébrés et autres femens sataniques protégés par des CRS consternés, je m'attendais à une nouvelle excroissance putrescente des cartels anti-nationaux, bref j'avais peur.

Finalement c'est juste quarante vieux qui se rassemblent pour sucrer les fraises entre eux.


Melvas, soulagé.
aspexploreraspexplorer on October 17th, 2016 06:09 pm (UTC)
Fut un temps où se foutre de la gueule des espérantistes était une occupation régulière sur ce blog, au point que deux tags y étaient consacrés, "espéranto" et "ta gueule masson". Hélas, c'était une époque heureuse et innocente, où je n'étais pas encore un affreux facho et où j'ignorais tout de Mlles Nakamoto, Mizuno et Kikuchi (faut dire, la plus vieille n'avait pas dix ans).
(Anonymous) on October 18th, 2016 11:11 am (UTC)
Il est vrai que ces trois donzelles aident à oublier les laideurs de ce monde, nous poussant à la passivité rêveuse plutôt qu'à l'action concrète contre le capital, babymetal est probablement financé par la fondation Soros et la Franc-maçonnerie.

Melvas, presque sérieux.
(Anonymous) on October 20th, 2016 11:47 am (UTC)
"Je m'attendais à un énième mouvement anti-civilisationnel dynamique, soutenu par le capital cosmopolite et l'empire médiatique, porté par des hordes de jeunes crasseux décérébrés et autres femens sataniques protégés par des CRS consternés, je m'attendais à une nouvelle excroissance putrescente des cartels anti-nationaux, bref j'avais peur.

Finalement c'est juste quarante vieux qui se rassemblent pour sucrer les fraises entre eux."

Je vais le copier, le graisser, l'archiver, et vous inciter à méditer dessus. Sait-on jamais, des fois que le même problème se retrouve dans d'autres domaines...

Le Créateur Fou, qui profite d'un instant de lucidité.
(Anonymous) on October 21st, 2016 12:37 am (UTC)
La peur et l'amour sont les deux guides de la survie, il vaut mieux avoir peur des dangers pour pouvoir aimer et se reproduire. Et il faut aimer pour avoir peur de perdre. La peur et l'amour sont inséparables comme le sexe et la mort.
Les mouvement anti-civilisationnels opérés dans le cadre de la lutte des classes font peur quand à l'avenir des peuples, si on aime les peuples.
Evidemment, c'est une peur irrationnelle, car elle ne concerne pas ma propre vie, et je n'ai pas d'enfants.
Mais l'angoisse de l'avenir est la source de l'inventivité des peuples européens.

Et puis en fait j'avais pas vraiment peur, j'étais plutôt blasé.

Melvas, qui vient de méditer comme demandé.
(Anonymous) on October 21st, 2016 09:36 pm (UTC)
Questions:
- La Raison n'est-elle pas un meilleur guide de survie?
- Un mouvement internationaliste dont l'égalité est une valeur principale est-il une menace pour une ou plusieurs civilisations?
Si oui, pourquoi et comment?
- L'angoisse de l'avenir est-elle aussi source de l'inventivité d'autres peuples?

Le Créateur Fou, qui vient de manger un philosophe.
(Anonymous) on October 22nd, 2016 09:41 am (UTC)
Les animaux n'ont pas de raison, leur peur et leur amour sont donc très rudimentaires : fuite réflexe, attraction de la chatte pour ses petits chatons, et voilà. Seule la raison Humaine peut transformer la peur en forteresse, prévision de l'avenir, vaccins ou poèmes enlevés, et l'amour en vie de couple, romantisme, lubricité et exaltation.
Séparer et opposer la raison d'une part et la peur et l'amour de l'autre part est donc impossible, car le cerveau produit un mélange de ces trois aptitudes. Certains philosophes hardcores ont probablement tenté d'atteindre cette fameuse "raison pure" mais n'y sont jamais parvenu ; même le cerveau de Platon bloblotait dans des humeurs diverses et autres hormones visqueuses.

Egalité en droit, c'est ça la base.
C'est devenu l'égalité tout court, concept inepte.
Maintenant c'est devenu l'indifférenciation, donc une négation des identités de chacun, de nos spécificités en tant que personne, avec une histoire, une culture, un héritage etc.
L'indifférenciation mène à l'uniformisation : destruction de toutes les cultures, sous-culture commune consumériste imposée par le capital, marché commun et dictature bancaire mondiale, et donc esclavage progressif de l'humanité toute entière.
Dans ce cas là, un mouvement international prônant "l'égalité" est bien une menace pour les civilisations puisque l'indifférenciation des civilisations passe par leur destruction, culturelle, ethnique, politique, biologique.

L'angoisse de l'avenir est probablement liée aux climats comportant un hiver, les peuples primitifs étaient sélectionnés sur la capacité de prévoir, amasser, inventer, pour passer l'hiver, hiver qui emportait avec lui les individus les moins prévoyants, forgeant dans nos gènes la peur de l'avenir.
Ce n'est pas le cas des zones chaudes sans hiver. Là, les individus sont sélectionnés sur leur capacité à vivre au jour le jour en petits groupes, avec une capacité d'entente territoriale avec les autres petits groupes.
Les zones avec hiver permettent de grosses récoltes, donc incitent à former de gros groupes sociaux, alors que dans les pays chauds, la nourriture est disponible en permanence, mais en petites quantités, donc cela incite à former des groupes plus petits.
Donc, grands groupes en guerre avec inventivité contre petits groupes en paix sans inventivité, cela a donné une domination capitaliste qui a donné la colonisation, grâce, principalement, aux inventions techniques et politiques.

Melvas, qui espère avoir la moyenne.
(Anonymous) on October 22nd, 2016 12:13 pm (UTC)
Quand je parlais d'un mouvement internationaliste basé sur l'égalité, je pensais au communisme de manière générale, et à l'Union soviétique début années 20.
De ce que vous en avez pensé, vous faites référence au capitalisme actuel. S'il est vrai qu'il est indifférent aux civilisation de manière générale, au sens ou un investisseur veut avant tout se faire du pognon, les entreprises se plient aux codes locaux, aux façons de penser, aux coutumes, et mettent plein de sous dans leur comm' pour mieux comprendre les gens, donc mieux leur vendre de trucs.
*Je vous rejoins sur l'effet de lissage culturel du capitalisme mondial, mais pas sur le lien entre civilisation et biologie (un petit allemand élevé par des inuits saura tout aussi bien pêcher qu'eux, tailler l'os, coudre les peaux et fourrures).
*L'idéal principal du capitalisme est, Me semble-t-il, la liberté. On parle ainsi de libéralisme économique. Le fait d'empêcher n'importe qui de faire n'importe quoi n'importe où pour de l'argent Me semble une réponse plus appropriée.
*Je vomis toutes les dictatures communistes. Il m'arrive pourtant de remarquer dans les politiques culturelles de l'Union Soviétiques, surtout dans les années 20,30, 40, la mise en avant des cultures locales, dans l'éducation, dans l'art. On peut donc se dire que l'égalité n'est pas l'uniformisation.

(Je verrai plus tard ce que J'ai à dire sur les autres points; si vous souhaitez rebondir, n'hésitez pas, J'ai un peu de temps.)

Le Créateur Fou, avec du temps.
(Anonymous) on October 22nd, 2016 01:48 pm (UTC)
" les entreprises se plient aux codes locaux, aux façons de penser, aux coutumes, et mettent plein de sous dans leur comm' pour mieux comprendre les gens, donc mieux leur vendre de trucs"

Justement, leur stratégie les mène à abolir cet état de fait, inutilement coûteux et complexe de leur point de vue.
Il faut constamment compenser la baisse tendancielle de la rentabilité du capital. Sans croissance, sans nouveau territoire à conquérir, sans miracle technologique, cette rentabilité se compense donc par la diminution des coûts, la prédation, la privatisation, la destruction des systèmes sociaux, les produits financiers, et ce qu'ils nomment "l'harmonisation du marché", donc l'uniformité culturelle et politique.

"L'idéal principal du capitalisme est, Me semble-t-il, la liberté. On parle ainsi de libéralisme économique."

Le capitalisme est un abominable processus de privatisation et de marchandisation, donc de chosification, de la sphère humaine, la sphère du vivant en général. Ce processus se modernise par des guerres et destructions, passe par des phases de saturation qui se résolvent par des guerres, classiques ou économiques et culturelles.
Ce processus mène à l'esclavage, et puis au remplacement de population par le sous-prolétariat, et puis au remplacement du sous-prolétariat par des machines ou des sous-humains issus du "génie" génétique.

Ce processus instaure la lutte des classes comme moteur principal de l'Histoire, avec toutes les vilenies et les avilissement qui y sont liées.

Plus précisément, le libéralisme économique est un leurre. Les communautés humaines ne sont pas libres d'avoir une économie qui leur corresponde. Nous ne sommes pas vraiment libres d'entreprendre, surtout en France. Nous ne sommes pas libres de nous couper massivement du système en faisant des villages autonomes, par exemple, on ne peut plus vivre dans la forêt comme un bon sauvage, par exemple. L'Italie ne peut pas conserver son tissu de petites entreprises qui pourtant lui correspond, par exemple.
L'économie est un carcan imposé par les plus gros acteurs économiques, ça devient quasiment une dictature militaire. Kadhafi voulait vendre son pétrole contre de l'or, avec l'Inde en soutient car elle a beaucoup d'or, mais son pays a été détruit en réponse.
Ce libéralisme qu'on nous vend, c'est la liberté pour les plus gros de manger les plus petits.

Le système est simple : imposer la libre circulation des capitaux, acheter les médias, contrôler les élections et obtenir en retour l'inscription dans la Constitution des règles iniques qui permettent la domination bancaire.

Cette liberté qu'on nous vend, c'est la libre circulation des biens, capitaux et personnes, condition de la domination des cartels anti-nationaux (que la novlangue nomme "entreprises multi-nationales").
Et je n'idéalise pas les Nations : les Nations sont une modernisation antérieure du capitalisme par rapport à la très protectrice société féodale, modernisation qui s'est faite dans la plus épouvantable violence. Mais de nos jours, il y a une nouvelle modernisation du capital, qui passe par l'abolition des Nations pour établir un gouvernement bancaire mondial et une organisation du monde en blocs (euratlantique et eurasiatique). Les guerres que l'on voit en ce moment sont liées à une lutte entre les élites de ces deux blocs pour déterminer quel bloc sera dominant sur l'autre.



(Anonymous) on October 22nd, 2016 01:49 pm (UTC)
Le communisme est le Graal, pour nous le peuple. Mais il n'a jamais eu lieu : dés les débuts de la social-démocratie de Lénine, Marx avait déclaré que ce n'était pas un communisme, mais un capitalisme étatisé. Il s'est ensuite laissé tenter, car Lénine devait avoir un sacré charisme.
L'empire soviétique a servi de gel protecteur aux Peuples de l'Est, protection contre la décadence occidentale induite par la lutte des classes et les stratégies particulières de cette lutte dans le bloc euratlantique. Ainsi, sociétalement, on peut dire qu'ils ont cinquante ans de retard sur nous, mais comme c'est un retard sur une décadence, en fait c'est bien.
En plus, ces peuples ont survécu, biologiquement et et culturellement, après l'effondrement de cet empire soviétique. Alors que les peuples du bloc euratlantique ne survivront pas au totalitarisme 2.0 qui leur est appliqué, si on croit à la théorie du grand remplacement, qui n'est que la confirmation des thèses de Marx sur la surpopulation relative et le lumpenprolétariat.

J'ai moi aussi, malgré tout, une admiration nostalgique de certains aspects du monde Soviétique, même si je sais que les bases théoriques de la domination soviétique sont les mêmes, en moins sophistiquées, que celles de la domination actuelle, car on passe d'un totalitarisme économique et culturel à un totalitarisme qui s'étend aussi sur la biologie, l'ethnie, avec un projet de métissage massif pour avoir la race idéale du monde futur (tout en nous répétant que les races n'existent pas).

Sur l'égalité : les choses sont dynamiques. Evidemment que l'idée d'égalité n'est pas mauvaise. Mais tout évolue et dégénère, comme un organisme.
L'égalité devient indifférenciation, car tant que la lutte des classes est active, les concepts sont utilisés comme arme d'avilissement et d'asservissement par le pouvoir.

Melvas, épanché.
(Anonymous) on October 23rd, 2016 08:45 pm (UTC)
Une autre raison de ne pas avoir peur d'un Grrrand Remplacement par les musulmans:
"La France, fille aînée de l’athéisme ?
De fait, il est noté que "parmi les plus de 75 ans, près de trois répondants sur quatre se déclarent chrétiens et moins de 20 % indiquent n'avoir aucune religion, contre respectivement 30 % et près de 50 % chez les moins de 30 ans". En résumé, et pour faire simple, les Français seront, demain, pour moitié athées, agnostiques, sans religion ; un individu sur trois sera chrétien, et un sur dix sera musulman. La France est en train de devenir, en quelque sorte, la fille aînée de l’athéisme.
En ces temps d’hystérie identitaire, instrumentalisée par l’extrême droite ou ceux qui se soumettent à ses thèses, on en oublierait presque que le vrai sujet du jour est que la société française avance dans le sens d’une profonde sécularisation. Et le rapport de Hakim El Karoui met en relief "une majoritéÌ� silencieuse [parmi les musulmans], très souvent pratiquante mais sans conflit majeur avec les normes de la sociétéÌ� française"."
- Niels Planel, Comment la France va devenir la fille aînée de l'athéisme, leplus.nouvelobs

Le Créateur Fou, démographie.

(Anonymous) on October 24th, 2016 08:22 am (UTC)
Alors si on craint le grand remplacement, c'est pas pour défendre la Chrétienté, c'est pour défendre l'athéisme à la française, la France, quoi, c'est tout.
Cela fait partie des droits de l'Homme : disposer de son avenir, de sa continuité historique et culturelle, le droit inaliénable de conserver la majorité culturelle à travers le temps. Et le droit de ne pas être génocidé, aussi, c'est pas mal.

Quand des civils Chinois envahissent le Tibet on parle de génocide. Quand les musulmans du maghreb envahissent l'Europe, déjà c'est bien, c'est pas une invasion, au contraire, c'est même raciste de la constater.

Enfin, si vous pensez que à l'avenir seuls 1/10 personnes en France sera musulmane, je comprend qu'on ne se comprenne pas, on vit dans des mondes très différents.

Dans mon monde, les musulmans sont déjà 15-20 millions en France, majoritaires dans vingt ans à peine.
Le rapport de l'institut Montaigne montre que 28% d'entre eux sont rigoristes et "incompatibles avec les valeurs de la République", sachant que la plupart n'osent pas avouer qu'ils sont rigoristes, un peu comme ceux qui votent FN sans le dire.
Dans mon monde, après 1400 ans de Djihad, les musulmans sont sur le point de submerger l'Europe, avec la complicité de nos élites.
Ils sont poussés par la haine, par des imams politisés et contrôlés par les Saoudiens, ils soutiennent Daesh, ont une identité négative définie comme "pas blanc, pas européen", et donc ils admirent en secret les djihadistes car ce sont les moins européens, donc les plus musulmans.
L'Islam est pour eux une bannière imbécile servant de prétexte à un racisme et une haine congénitale et incoercible.Exhibitionnisme identitaire, racisme, obsession de leur race, religion, identité, accusation systématique des blancs et de l'esclavage/colonisation pour tous leurs problèmes, bref l'avenir est à la guerre civile et la persécution.


Ainsi l'hystérie identitaire serait instrumentalisée par "l'extrême droite".
Pas du tout par cet islam identitaire raciste hystérique et massif.
Pas du tout par les mosquées salafistes financées par les saoudiens.
Pas du tout par le hallal, le burkini, le refus de certains cours, le refus de serrer la mains des femmes, le crachat, le gangsta-rap haineux et identitaire.
Pas du tout par les zones interdites aux blancs, les agressions, insultes et humiliations quotidiennes, le "djihad au quotidien".
Pas du tout par les débats sur les crèches de Noel, par les antennes des Frères Musulmans en France.
La sur-représentation de l'islam en prison, non plus.
La sur-représentation des basanés dans le fichier national des personnes recherchées? non plus.
Les 1400 ans de djihad sur nos ancêtres, les plus de 700 batailles d'agression que l'islam a livrées sur le sol européen.
Les 900 zones de non-droit en Europe, interdites aux blancs, où les policiers se font carrément attaquer au cocktel Molotov.
Tout cela n'a rien à voir.
Non, c'est l'extrême droite.
Mais allez y, lâchez vous, on est entre gens civilisés : les attentats c'est de la faute au FN, aussi.

Le remplacement est un processus capitaliste théorisé, constaté, et ce n'est pas forcément un drame, et je ne vois pas pourquoi le nier à tous prix, sous prétexte d'anti-racisme.
Une bonne fois pour toutes : ce n'est pas raciste de vouloir persévérer dans son être et ne pas être remplacé par une autre culture.

L'avenir nous montrera, c'est ce qu'on dit. Mais pour moi le présent nous montre déjà.

Manoupromanou on October 17th, 2016 12:33 pm (UTC)
L'article original, en espéranto, parle "d'articles au contenu chatouillant" ("artikoloj kun tikla enhavo"). La formulation est plus neutre, et on parle de plusieurs articles.

Je sais qu'il y a dans SAT un courant très pro-russe, qui boit chaque parole de Poutine comme une vérité éternelle (ce qui peut poser des problèmes quand on parle d'Ukraine ou de Syrie). Mais en lisant les sommaires des numéros (je ne suis pas abonné), je vois qu'on a beaucoup parlé cette année d'antisémitisme et de sionisme, je parierais plutôt sur ce sujet.

Je vais essayer de me renseigner.

Edited at 2016-10-17 12:34 pm (UTC)
aspexploreraspexplorer on October 17th, 2016 06:56 pm (UTC)
Vous en êtes un autre.
Manoupromanou on October 18th, 2016 06:57 am (UTC)
Peut-être, mais j'ai la réponse. Et j'avais raison : un mec a écrit cette phrase dans le numéro de mars-avril : "Ĉu ne la judoj mem, per siaj kolerema konduto kaj ekstremaj troigoj, startigis la nazian maŝinon, kiu tuj decidos pri ilia ekstermado en la naziaj koncentrejoj?" ("Les Juifs n'ont-ils pas, par leur conduite colérique et leurs exagérations extrêmes, fait démarrer eux-mêmes la machine nazie, qui juste après décida de leur extermination dans les camps de concentration nazis ?").

On peut comprendre que cela ait choqué quelques uns.
(Anonymous) on October 21st, 2016 05:05 am (UTC)
Ça chatouille en effet comme article... voir pour le coup ça rappelle VRAIMENT les heures les plus sombres.
(Anonymous) on October 17th, 2016 06:54 pm (UTC)
Citajo
Parmi les petits ratés organisationnels (il y a eu souvent des problèmes de salle avec déménagements à répétition), le plus édifiant fut assurément que la plupart des participants présentant une contribution au congrès ne savaient même pas à leur arrivée sur place que leur proposition apparaissait dans le programme, et un camarade coréen, peintre, a dû renoncer à une de ses interventions (sur comment faire le portrait de Zamenhof, le père de l’espéranto), car ses deux présentations était prévues au même moment. En revanche, la présentation d’un autre congressiste était annoncée deux fois dans la semaine (dont une alors que l’intervenant n’était pas encore arrivé...) !