?

Log in

No account? Create an account
 
 
08 November 2016 @ 07:07 am
Tching tchang tchong  
Célébrée en sont temps par le poête et sinologue Clampion de Lagoustine, faisant figure d'étalon du bon goût dans tout l'Extrême-Orient, la période Wu (732-960) fut souvent considérée comme l'apogée de la civilisation classique dans la Chine du sud-est. Ayant vu naître des personnalités hors du commun telles que Li Ye, Hsu Jiangzing ou Jiang Pijeh, cet âge d'or inspira par la suite bien des poètes, tel une Arcadie perdue le long des rives ocres du Yang Tse. Portant au pinacle les arts du laque, du jade et de la soie, les artisans de l'époque Wu ont su ravir les lettrés de créations délicates et précieuses, témoignages poignants d'un mode de vie disparu.

C'est toutefois à la période qui a suivi que vous convie la présente exposition. La dynastie Dung, aussi connue sous le nom de "période des cent quatre-ving seize usurpateurs", fut marquée par plusieurs révoltes paysannes de grande ampleur, la disette, les épidémies de gale, de dartres et de choléra, l'invasion Ouïrkourkre, l'effondrement du système économique, la guerre civile, et au final, un tremblement de terre qui engloutit toute la vallée du Tchiang-Miu sous cent mètres de boue. De cette période, on retiendra le renouveau de l'art de la coupelle en terre séchée, de la construction en torchis humide et de la vannerie selon la technique du "Pi Henyong" (littéralement : roseau pourri). Le musée Guillemet vous présente donc un parcours didactique et surprenant dans cette période troublée, à travers un panorama représentatif de l'art du temps, fait de statuettes vaguement anthropomorphes en mauvaise argile cuite, d'une remarquable collection de coprolithes, la reconstitution d'une hutte paysanne en terre de cette période, ainsi que plusieurs stèles mortuaires de grès sculpté. Je veux mourir.

Jean-Bertrant Clapier Lemarchand, curateur de l'exposition


Ensemble de pique à cul et nécessaire
d'empalement, Dynastie Dung





Sacré vieux Rob, toujours
à reluquer les minettes !





Je n'ai rien à voir avec ces pathétiques losers
(mais j'aimerai bien)
Tags:
 
 
 
(Anonymous) on November 8th, 2016 01:06 pm (UTC)
Ah les coprolithes ! Sujet trop souvent dénigré par les "artistes" de bon goût. As tu pu voir l'exposition de l'été dernier au musée Branly-Chirac "Le Coprolithe dans les civilisations premières : l'émergence du mauvais goût" ?

Nawe
Wladoushkoï: Mister Wladwl4d on November 8th, 2016 01:21 pm (UTC)
Allez, pour te remonter le moral, une DTP politique :
Where is Malek Boutih ?
(Anonymous) on November 8th, 2016 08:53 pm (UTC)
Dans Ton Postérieur ?

Nawe, imaginatif
(Anonymous) on November 8th, 2016 10:52 pm (UTC)
Dans l'arrière Boutih-que.

Le Créateur Fou, près de la poulette.
Wladoushkoï: Mister Wladwl4d on November 9th, 2016 06:47 am (UTC)
Vous êtes tellement nuls à chier que vous n'avez pas réagi au fait que j'ai posé la question en anglais (quoique vos réponses m'aient fait rire).

Boutih is in the eye of the beholder !
aspexploreraspexplorer on November 9th, 2016 05:35 pm (UTC)
Sinon y'avait shake your Boutih et ses dérivés...