?

Log in

No account? Create an account
 
 
01 December 2016 @ 06:57 am
Que sont-ils devenus ?  
En ces jours de trouble politique, où nombre d'hommes de valeur voient leur destin basculer inopinément - certains à leur grande joie, comme François Fillon, d'autres à leur détriment, comme Nicolas Sarkozy, il est bon de se souvenir que le métier de servir la France est parfois cruel. Si quelques histrions parviennent, à force de manoeuvre, à s'accrocher à leurs charges lucratives, cela ne doit pas occulter le fait que la plupart des politiques finissent, un jour ou l'autre, par quitter la scène pour céder la place à d'autres aux dents plus aiguisées. Et c'est à quelques-uns de ces destins exceptionnels que je voudrais rendre hommage aujourd'hui, en répondant à cette question : mais que sont devenus les politiciens de notre enfance ?

Jean-Pierre Fourcade
Ministre de l'Economie et des Finances sous Valery Giscard d'Estaing, Sénateur et Président de la Commission des Affaires sociales du Sénat, Maire de Saint-Cloud, puis de Boulogne-Billancourt, Conseiller général des Hauts-de-Seine, voici un cursus honorum bien rempli pour Jean-Pierre Fourcade, que nous connûmes naguère sous le sobriquet de "ministre à la brosse". Lassé de la vie politique, il a fait retraite au Tibet où, sous l'enseignement des plus grand maîtres taoistes, il s'est initié aux arts ninja du kung-fu. Revenu l'an dernier en Ile-de-France, il met désormais son talent et son incroyable fortune à combattre le mal, la nuit, sous le masque de Nitroman.

Raymond Barre
C'est sous le premier-ministrat de Raymond Barre que votre serviteur s'éveilla à la vie politique. Se qualifiant lui-même d'"homme carré dans un corps rond", celui que l'on nommait "le meilleur économiste de France" vécut fort mal son éviction du pouvoir suite à l'arrivée de François Mitterrand en 1981, ainsi que l'échec de son retour au premier plan pour la présidentielle de 1988. Consumé d'amertume, il se réfugia dans l'alcool et la fréquentation des filles de mauvaise vie, mais c'est paradoxalement dans l'arrière-salle moite d'un bar à putes de Villejuif qu'il fit la rencontre qui allait changer sa vie : Manolo, son ami, son frère de sang, celui qui lui enseigna le compas gitan et l'art du flamenco. Raymondo et les Gipsy Matiñon se produiront dimanche 11 au point-virgule, ne les manquez pas !

Jean Lecanuet
Le maire de Rouen, président des Démocrates Sociaux, prototype de l'édile de province, ancré dans son terroir, centriste bon teint et pour tout dire, politicien un peu ennuyeux, voici ce qu'on pouvait dire de Jean Lecanuet avant qu'en 1988, il ne plaque tout pour s'engager dans la Légion. D'abord parti "pour oublier", il est petit à petit "sorti du rang" pour accéder au grade de Capitaine, au sein de la 3e Compagnie de la 5e Demi-Brigade de Chasseurs Etrangers de Fréjanson. Ayant participé aux combats en Bosnie, au Mali et en Irak, c'est aujourd'hui l'un des militaires les plus décorés de l'Armée de Terre, un vrai baroudeur et un exemple pour les jeunes hommes en quête d'une vie tournée vers l'action.

Alain Peyrefitte
Cet énarque des premières promotions, passionné du redressement de la France, alterna entre les plus prestigieux portefeuilles ministériels (de l'Intérieur à l'Education Nationale) et les fonctions les plus hautes dans l'administration Française, jusqu'à ce fatal soir de novembre 1984 où, au sortir de la boîte de nuit "l'Esterella", il abat froidement Ange Catalamoni, propriétaire du restaurant "Lou Pastourel" de Cannes. Les motivations de son geste restent floues à ce jour. Dette de jeu ? Rivalité sentimentale ? Affaire d'honneur ? Ou bien est-ce lié à la série d'explosions mystérieuses qui, l'été précédent, avait ravagé plusieurs casinos de la Côte d'Azur ? Toujours est-il qu'aux dernières nouvelles, Peyrefitte avait disparu de la circulation - peut-être grâce à des complicités dans la police - et coulait des jours tranquilles dans un paradis tropical.


" Bon, alors pour cette tournée, je voudrais qu'on réfléchisse à rétablir notre crédibilité dans le monde du metal. Les Guns'n Roses, c'est un groupe avec une identité forte, des pirates sans foi ni loi, sex, drug and rock'n roll. Mais cette image, elle a peut-être un peu pâti ces dernières années, on n'est plus tout jeunes, notre public non plus, alors il va falloir conquérir de nouveaux territoires, dire que oui, on est toujours des rebelles, des PUTAINS DE PUNKS, oui, on est toujours morts de faim, ON EN VEUT ! Bon, je vais régler des histoires avec le gars des éclairages, je vous laisse trouver une première partie de BRUTES EPAISSES ! Des sauvages, des connards, malades, Je vous fais confiance.
- Pas de problème Axl, on va trouver ça.


Mec.
Les guns.
Mec.
Sérieux.
LES GUNS
 
 
 
(Anonymous) on December 1st, 2016 06:18 am (UTC)
Je pense que les Babymetals ne risquent rien , les guns sont trop vieux pour tenter autre chose que les mettre en cage. Si elles passaient avec steel panther (groupe classe et hétéro que j'ai découvert avec consternation grâce au post d'hier) là, je m’inquiéterais pour la vertu des charmantes petites saintes.
Nan en fait c'est des démones, les steel panthers elles les bouffent au petit déjeuner.

Melvas, les steel panthers, c'est ça que je voulais quand j'écoutais les guns.
(Anonymous) on December 1st, 2016 01:47 pm (UTC)
fap fap fap fap fap fap
(Anonymous) on December 1st, 2016 11:46 am (UTC)
On ne peut vraiment pas faire confiance à Wikipédia : les pages de toutes ces personnes sont fausses.

Athreeren
aspexplorer: crysisaspexplorer on December 1st, 2016 01:44 pm (UTC)
Oui, Clemenceau s'en plaignait déjà.
(Anonymous) on December 1st, 2016 02:36 pm (UTC)
Encore un point de désaccord entre lui et Luc Ferry. Ca et la colonisation des Indes.

Le Saigneur.
(Anonymous) on December 1st, 2016 08:47 pm (UTC)
J'étais au vélodrome quand Axl a chanté pour AC/DC
C'était dingue, le mec avec une guibole dans le plâtre,il a complétement assuré le show.
Wladoushkoï: Mister Wladwl4d on December 2nd, 2016 08:16 am (UTC)
Merci à Ceativeman (sic) pour l'affiche !