?

Log in

No account? Create an account
 
 
03 January 2017 @ 07:16 am
Sept raisons pour lesquelles ce dessin pue du cul  

  1. L'hypothèse selon laquelle une majorité de passagers confieraient leur vie à un pilote amateur me semble peu vraisemblable. Dans la vraie vie, ce monsieur ne recueillerait que le silence embarrassé et l'injonction de regagner sa place de la part du personnel de bord.
  2. Quand on ne sait pas dessiner les bras, on retourne à l'école Rob Liefeld pour enfants sous-doués.
  3. Personne n'a élu le pilote à son poste, car un avion n'est pas une démocratie. Quel est le sens de ce dessin ? Doit-on conclure que l'auteur cautionne la dictature comme moyen pertinent de gouverner les hommes ?
  4. Je suis raisonnablement certain qu'un pilote professionnel, même moyen, est plus apte à piloter un avion que moi, ce qui fait que je reconnais de facto son autorité comme légitime. De même, je suis raisonnablement certain que je suis, même bourré, plus capable de diriger la France que François Hollande, et je reconnais du reste ces qualités à plusieurs pensionnaires de la singerie du jardin des plantes.
  5. Le faciès de beauf attardé du midwest prêtée à ce démagogue moustachu en dit long sur l'estime dans laquelle ce dessinateur tient son propre peuple.
  6. Considérant que 1) Trump est élu et 2) il n'a encore rien fait puisqu'il n'est pas en fonction, je ne vois pas sur quelle base on le critique, ni en quoi c'est constructif.
  7. Non mais ces BRAS PUTAIN ! Le type au bras nu qui lui sort de la tête, et qui porte sa montre à droite... Sérieux mec... Quand on déteste son boulot autant que ça, on arrête et on va au CNAM prendre des cours du soir.
Pour référence, voici ce que fait un dessinateur capable (Adam Warren) ayant de la conscience professionnelle et un peu d'estime pour son lectorat. Même si ce ne sont que des études anatomiques, on sent le travail, le métier, la quête du plaisir pour l'artiste et pour le spectateur.

C1MsIPJXgAA_75S.jpg
Tags:
 
 
 
(Anonymous) on January 3rd, 2017 06:28 am (UTC)
Aussi, je ne suis pas sûr que de marteler que le peuple n'est qu'un ramassis de crétins soit la meilleure façon de s'en faire enfin apprécier. Qu'importe à quel point ça peut être vrai.

Kyp.
Manoupromanou on January 3rd, 2017 07:48 am (UTC)
Je crois qu'il y a quelques détails du principe de la caricature qui t'échappent un peu ^^.

Sinon, toi le passionné (l'ex-passionné ?) du Titanic, que penses-tu de cette actualité ?
(Anonymous) on January 3rd, 2017 09:38 am (UTC)
Je ne suis pas convaincu que le point 5 soit bon.
Le bonhomme ne me semble pas moustachu, mais simplement mal dessiné.

Quant au point 6, le monsieur a un programme. Que le programme en question ait gagné les elections n'interdit pas soudainement la critique.

Sinon assez d'accord avec le point 3. Le dessin tape pas mal à coté des aspirations d'un peuple qui a été assez clair sur ce qu'il pense de la technocratie.


ducon
(Anonymous) on January 3rd, 2017 10:01 am (UTC)
"L'hypothèse selon laquelle une majorité de passagers confieraient leur vie à un pilote amateur me semble peu vraisemblable. Dans la vraie vie, ce monsieur ne recueillerait que le silence embarrassé et l'injonction de regagner sa place de la part du personnel de bord."
Heuu... ASP, je crois que c'était précisément le point que voulait illustrer cet artiste.
(Anonymous) on January 3rd, 2017 05:18 pm (UTC)
Je ne comprend pas pourquoi on parle de Trump sur ce dessin. Mais je sais que les "démocrates" gentils et "progressistes", depuis l'élection de Trump, voudraient abolir les élections, parce que la démocratie, c'est bien quand on contrôle le résultat et que l'oligarchie se maintient ; "N'ayez pas peur du suffrage universel, les gens voteront comme on leur dira" (Tocqueville, à ses confrères de la haute).
Je suis pleinement d'accord pour envoyer ces débiles dans des camps, de façon pas du tout démocratique.

Melvas
(Anonymous) on January 3rd, 2017 08:51 pm (UTC)
On n'a pas lu le même Toqueville...


Le Saigneur.
(Anonymous) on January 4th, 2017 05:54 pm (UTC)
Il n'y a qu'un seul Tocqueville.

Tocqueville n'est pas favorable au suffrage universel car, selon lui, pour que ce système fonctionne il faut que le peuple soit éclairé et il considère qu'il ne l'est pas et ne peut l'être car il ne dispose pas du temps nécessaire pour se cultiver. "On aura beau faciliter les abords des connaissances humaines, améliorer les méthodes d'enseignement et mettre la science à bon marché, on ne fera jamais que les hommes s'instruisent et développent leur intelligence sans y consacrer du temps [...] il faudrait que le peuple n'eût point à s'occuper des soins matériels de la vie, c'est-à-dire qu'il ne fût plus le peuple." Ceci suppose que seuls ceux qui n'auraient pas besoin de travailler pour vivre puisse être électeurs. Par ailleurs le peuple n'aime pas ceux qui réussissent, ils n'aiment pas les hommes intelligents, supérieurs, le suffrage universel le pousse à écarter les bons gouvernants potentiels au profit des hommes sans talents.

Tocqueville est un aristocrate royaliste, mais comme il parle honnêtement des choses, la qualité de ses analyses sur la "démocratie" l'ont fait passer pour un démocrate.

Le système a été pensé comme une aristocratie, pour faire pièce au monarchisme, puis cette aristocratie est devenue ploutocratie, car les meilleurs, en fait, c'est les plus forts, donc les plus riches.
Il n'a en fait jamais été question de démocratie.

Melvas
(Anonymous) on January 4th, 2017 09:01 pm (UTC)
Toqueville montre un certains nombre de limites de la démocratie. Le problème de l'éducation du peuple en est une, le problème de la perte par le peuple de toutes ses libertés (spoliées par l'état démocratique, thèse difficile à contredire avec le recul) a l'exception de celle de voter, et l'impossibilité d'exercer correctement sa liberté qui en découle quand on nous engage à l'obéissance dans tout le reste en est une autre.

Toqueville est en effet opposé à la démocratie, pour des raisons qui me semblent assez bonnes.

Dans ton premier commentaire, tu donnais l'impression de soutenir l"hypothèse selon laquelle Toqueville défendait la démocratie, avec des motif cachés. Se qui me semblait étonnant, puisque je n'ai vu nulle part une défense de la démocratie chez Toqueville.

Le Saigneur.
(Anonymous) on January 4th, 2017 09:28 am (UTC)
" Mais je sais que les "démocrates" gentils et "progressistes", depuis l'élection de Trump, voudraient abolir les élections"
Ce n'est pas ça du tout. Ce qu'il veulent abolir, ainsi qu'une grande majorité des américain, c'est le collège électoral. Hillary a effectivement gangné le vote populaire, tout comme Gore, et il faut être un rien borné pour ne pas se rendere compte que le système électoral américain est un rien dépassé.
(Anonymous) on January 4th, 2017 12:15 pm (UTC)
Le système électoral Américain n'est pas dépassé. Il permet de faire en sorte que les petits états peu peuplés soient mieux représentés.

Effectivement, certains préféreraient que l'issue de chaque élection se décide en Californie et à New York, et que les gens centre des Etats-unis n'aient quasiment aucun poids. Ce n'est pas comme ça que c'est fait.

Trump a été élu. Il faut se faire une raison.

Le Saigneur.
(Anonymous) on January 4th, 2017 02:48 pm (UTC)
". Il permet de faire en sorte que les petits états peu peuplés soient mieux représentés." a part que non, dans la réalité tout ce qu'il permet c'est de rendre les swingstates sur-représentés. Et parmis eux, il n'y a que deux petits états.

Rendre l'entièreté du collège électorale proportionnelle au lieu du "winner takes it all" permettrait une meilleur représentation du vote populaire tout en permettant au plus petits états de garder un certain poids.

Qui plus est le concept du "chaque élection se décide en Californie et à New York" est fallacieux. Avec un vote pupolaire c'est partout que l’élection se décide. et il permet aussi aux électeur conservteur de New York ane de Californie de fair entendre leur voie, contrairement à maintenant.

Quoi qu'il en soit, vouloir changer le système d'élection "ce qui par ailleurs, est permit dans la constitution, via le système d’amendement) ne peut, en aucun cas être comparable à "abolir les élections", surtout quand cela reflète la volonté de la grande majorité des américain.
(Anonymous) on January 5th, 2017 06:04 pm (UTC)
Au vu du fil de discussion complet, Je vois un peu mieux.
"Abolir les élections" et "changer les règles de distribution des voix des Grands Electeurs", ce n'est pas du tout la même chose.
Un petit bout de malhonnêteté entre les dents, Mon bon Melvas?

Le Créateurs Fou, vote CGP Grey.

PS: Je viens de M'apercevoir que le bon Monsieur Grey avait de nouvelles vidéos, dont une sur le Collège Electoral américain.