?

Log in

No account? Create an account
 
 
22 February 2017 @ 07:10 am
Ma contribution au débat public  

" Nous recevons donc ce soir Francis Micron, candidat du Mouvement pour une Démocratie Républicaine de Progrès, qui va nous exposer brièvement son programme.
- Merci, Jean-Nyogtha. Pourquoi ma candidature, me demanderez-vous. Eh bien, depuis trop longtemps, j'entends monter du pays, du pays profond, du pays vrai, une aspiration à une autre parole, une aspiration à un autre destin. Et par-delà les formules à l'emporte-pièce des autres candidats, par-delà la langue de bois et les phrases convenues, je pense qu'il est temps d'apporter enfin à la politique française un peu de parler vrai. Il est temps de rejeter les recettes du passé, les fausses solutions, les faux problèmes, et c'est pour cette raison que je l'affirme sans détour : oui, je suis le candidat du système. Mon programme s'articu...
- Excusez-moi, vous voulez dire, le candidat anti-système ?
- Non, le candidat du système. Mon programme s'articule autour de cinq points. Premièrement, le retour au plein...
- Attendez, attendez, je crois qu'il y a une confusion. Vous êtes le candidat de quoi ?
- Du système.
- Vous êtes sûr ? Vous n'êtes pas le candidat "qui lutte contre le système" ?
- Absolument. Attendez, j'ai fait normale sup et l'ENA, j'ai bossé huit ans chez Massfrey, Lazars and Associates, je suis député-maire, j'ai tenu trois ministères dans deux gouvernements, j'aurais l'air un peu con de me présenter comme un candidat anti-système non ?
- Ben...
- Donc, en cinq points, numéro un, le plein emploi. Non parce que bon, déjà, ça va bien de dire que mon ennemi c'est la finance, mais c'est pas facile à tenir quand on sort d'une famille de banquiers. Et puis surtout, vous avez vu les caisses de L’État ? On est en faillite mon petit père, il nous faut du fric pour assurer les fins de mois, et qui c'est qui l'a, le fric ? Hein ? Eh oui, c'est la finance, donc du coup, non, je ne vais sûrement pas installer des taxes à la con sur les transactions financières, ni chasser le fraudeur fiscal, je ne suis pas complètement irresponsable. L'argent, je veux le faire rentrer, je ne veux pas le faire fuir.
- Euh...
- Et puis les écologistes c'est pareil. Ah, c'est vrai que l'air est pur une fois que les usines ont fermé et que plus personne n'a les moyens de se payer une voiture. Mais bon, j'ai quand même du mal à croire que le retour au XIXe siècle pré-industriel, avec papa qui trime dans les champs à la force des bras 12h par jour pendant que maman soigne la tuberculose de ces 8 gosses, c'est pas ma conception du progrès social. Mais allez expliquer ça à un con de gauchiste.
- Buh...
- Et puis la mondialisation, c'est horrible, c'est l'ennemi, ça détruit tout, mais bon, ceux qui disent ça, s'ils débarrassaient leurs baraques de tout ce qui vient de l'étranger, ils n'auraient plus ni télé, ni tablette, ni téléphone, du coup on les entendrait moins, ça serait pas dommage d'ailleurs. Bien, et donc pour en revenir à mon programme, le point numéro deux...
- Pompiers ! Pompiers ! Vite, je crois que monsieur Micron fait un AVC... "




Superbe reportage sur un phénomène rarement observé
par les naturalistes : l'éclosion d'une portée de chatons
 
 
 
(Anonymous) on February 22nd, 2017 01:22 pm (UTC)
Bon, c'est peu-être un connerie ce que je vais dire, mais je ne suis pas sûre que ceaux qu'on va chasser en mettant un taxe sur les micro-transaction font forcément de ben à l'économie.

C'est peut-être un réflexion de gauchô, mais peut-être en empêchant les ordinateurs d'acheter à 12,50€ pour revendre à 13€ (sis is, les ordo,ils ens sont capable, eux), on reverrais émergé ce brave et noble métier qui est celui de spéculateur, avec des gens qui réfléchisse réellement quel investissement en france peut rapporter à long terme.

non parce que, des trader humains, on en voit de moins en moins, et il est malheureux de voir ce savoir faire, que dis-je, c'est art du siècle dernier, se perdre ainsi.
(Anonymous) on February 22nd, 2017 04:00 pm (UTC)
Alors dans ce genre de pays ils mangent les chats mais ils les trouvent quand même mignons ?

Au fait, un modèle durable, ce n'est pas revenir au 19e, mais aux années 60. C'est pire, niveau musical, mais niveau confort, ça allait, quand même.

Melvas
aspexplorer: crysisaspexplorer on February 23rd, 2017 07:40 am (UTC)
Un ravioli c'est mignon, tu le bouffes quand même.
(Anonymous) on February 24th, 2017 05:53 am (UTC)
Evidemment, on est toujours ravi au lit.

Melvas et fier.