?

Log in

No account? Create an account
 
 
12 June 2017 @ 02:51 pm
Quelques leçons à retenir de ces législatives  
En premier lieu, nous notons la disparition du Parti Socialiste. Le vieux parti de Jaurès ne passera vraisemblablement pas l'hiver, arrivé en cinquième position derrière un Mélenchon qui divise pourtant par deux son score des présidentielles. Les écologistes ne sont pas mieux lotis. Il semble que ce soit la notion même de gauche qui ait été rejetée par l'opinion, ce qui est compréhensible : il est difficile de faire avaler aux citoyens d'un pays où la dépense publique représente 57% du PIB que la solution à leurs problèmes réside dans plus de d'impôts, plus de fonctionnaires et plus de subventions à toutes sortes de parasites. Au total, les "idées de gauche" représentent 25% des suffrages exprimés, d'autant plus pitoyable que l'abstention a été massive.

Notons en outre l'érosion de la droite, normalement taillée pour atteindre les 30%, et qui dépasse à peine la moitié de ce chiffre. C'est consternant de voir ces gens tenter de se démarquer des macronistes en ressassant encore et toujours ce qui semble être leur unique argument de campagne, leur seul point de divergence idéologique : les 2% de CSG. Quand on résume à ça l'avenir d'un pays, il ne faut pas s'étonner de se prendre une branlée.

Le score du FN est tout aussi étique, en net repli sur une performance déjà décevante à la présidentielle. Là encore, il est possible d'invoquer la sous-performance des idées de gauche - car il faut appeler les choses par leur nom, les propositions de madame le Pen étaient clairement sur une ligne absurde de conquête d'un électorat populaire qui ne veut plus entendre des promesses de Grand Soir, en abandonnant les fondamentaux idéologique du parti. Parler d'euro en pleine vague d'attentats islamistes, c'était d'un bête, mais d'un bête...

C'est à une révolution conservatrice que l'on assiste. Car pour moi, être conservateur, ce n'est pas être pour la messe en latin, et être progressiste, ce n'est pas être pour le mariage gay. Tout ça c'est de la merde, de l'affichage, du symbole et de l'élément de langage en boîte. Un conservateur, c'est quelqu'un qui se satisfait de l'ordre établi, et un progressiste, c'est celui qui essaie estime que cet ordre dysfonctionne suffisamment pour qu'il soit pertinent de vouloir le changer. La large majorité macroniste de dimanche prochain sera le sacre de cette France conservatrice, qui vote pour le candidat le moins dangereux, le plus rassurant, celui qui affiche des velléités de réformes, mais dont on sait bien que le zèle transformateur s'arrêtera aux horaires des autocars.

A moins que monsieur Macron ne se révèle un exceptionnel homme d'état - ce qui n'est pas impossible, ce n'est de toute évidence pas un imbécile - nous allons droit dans le mur en chantant. Les Français auront reconduit la politique désastreuse de François Hollande, portée par peu ou prou les mêmes hommes. Ils vont se réveiller dans six mois et mettre le pays à feu et à sang.

Je suis heureux de ne pas avoir d'enfant à élever dans ce pays de merde. Au moins, nous reste-t-il le réjouissant spectacle de tous ces notables, ces professionnels de la politique qui demain, vont devoir se trouver un vrai travail dans ce pays qu'ils auront ruiné depuis quarante ans.


Sinon, refusant de cautionner cette parodie de démocratie, j'ai fermement décidé, dimanche, de joindre le parti de la majorité, celui de l'abstention. Non, urne funeste, tu n'auras pas mon bulletin ! Je ne serai pas l'alibi de cette aristocratie voilée sous les masques d'un scrutin joué d'avance. J'ai mieux à faire, moi, je ne discute pas, j'agis ! Non, vil assesseur, je ne veux pas dépouiller tes enveloppes, d'autant que je serai à Clisson au concert du Blue Oyster Cult.
 
 
 
(Anonymous) on June 12th, 2017 02:39 pm (UTC)
C'est vrais que ça à l'air superficiel, comme ça, le mariage gay, mais il ne faut pas oublier que pratiquement, cela donne de nombreux avantage fiscaux, d'assurance vie et de facilité de droit de garde, pour l'élu de sont cœur.

On croit que c'est juste pour faire gentil, mais ça a un impact réel sur de nombreux gens, sans que cela n'affecte pratiquement en rien la vie de personnes qui croit légitime d’aller controller qui on prend dans son lit, même si ça ne le concerne en rien.
sOit dit en passant, Hollande à gérer ça de la pire façon que ce soit, en pensant que ça allait passer tout seul et n'essayant rien pour calmer le jeu.
(Anonymous) on June 12th, 2017 06:11 pm (UTC)
Ouaip, les homos ont aussi toutes les possibilités juridiques pour se tirer une balle dans le pied maintenant. Enfin, je suppose que c'est surtout la com' qui est importante.

J'ai assisté à une discussion d'amis (hétéros) qui discutaient des avantages et inconvénients leurs diverses situations maritales (union libre déclarée, PACS, mariage..), et ça ne m'avait pas l'air évident. Il y a de la jurisprudence pas forcément connue, diverses options et solutions pour compenser certaines faiblesses.
(Anonymous) on June 13th, 2017 05:05 am (UTC)
Ceux qui croient que le mariage homo est destiné aux homos sont bien naïfs. Les homos représentent à peine 5% de la population, et tous ne sont pas pour le mariage gay. Le gouvernement a plus perdu d'électeurs qu'il n'en a gagné sur cette affaire. Et le mariage gay s'est imposé un peu partout en occident à la même période, donc ce n'est pas un projet gouvernemental spécifique.

La cible c'est comme d'habitude la masse anonyme, le peuple, la majorité, que l'on cherche à avilir par tous les moyens en déconstruisant ses normes culturelles et sociétales, car les dirigeants veulent du névrosé, car les névrosés consomment plus. Ce n'est pas superficiel, c'est très grave.

Et le mariage gay n'était pas le thème du post. Le thème c'était : la gauche a perdu. Hors, En Marche est la mue de serpent du PS, Macron l'homme de Hollande, donc le PS n'a pas perdu, il est toujours au pouvoir, purgé des éléments qui pouvaient encore ressembler un peu à la gauche.
La sociologie électorale en France révèle que nous sommes un pays de vieux féminisés bientôt remplacés par des musulmans du tiers-monde.
La France n'a plus aucun intérêt, la France est morte ; ce fût une belle Histoire, quand même.

Melvas
(Anonymous) on June 13th, 2017 03:35 pm (UTC)
"Ceux qui croient que le mariage homo est destiné aux homos sont bien naïfs."
Ben si, ça l'est.

"La cible c'est comme d'habitude la masse anonyme, le peuple, la majorité, que l'on cherche à avilir par tous les moyens en déconstruisant ses normes culturelles et sociétales,"
Who putain, non. ça déconstruit rien du tout si 2 PD peuvent faire une déclaration fiscale ensemble. ça ne chamboule en rien la vie des "normales gens", ça ne ne les empêchent pas plus de s'aimer et de se marier. Rien n'est détruit ni déstabilisé.
"car les dirigeants veulent du névrosé, car les névrosés consomment plus. Ce n'est pas superficiel, c'est très grave. "
Non, la névrose tu te l'imposes a toi même en décidant de ce que peuvent ou ne pas faire deux sodomite et en t'alarmant que les règles que tu veux qu'il suivent ne sont pas celle qu'ils ont enfin l'opportunité de suivre.

"Et le mariage gay n'était pas le thème du post."
Je sais, je faisait juste une aparté. Et à voir la teneur de ton post, elle n'était pas inutile.
(Anonymous) on June 13th, 2017 07:21 pm (UTC)
>mariage gay
>avilir
>névrosé

Bouhouuuuu! Le Comploooot probablement mondialiste des élites forcément corrompues qui déversent sur la France éternelle, blanche, catholique, masculine-mais-pas-trop des tombereaux d'immondice et de vice!
Treeemblez, bourgeois!

Le Créateur Fou, à se demander ce que fait Super-Dupont pour protéger nos têtes blondes de ce fléau.
(Anonymous) on June 13th, 2017 07:35 pm (UTC)
"Il semble que ce soit la notion même de gauche qui ait été rejetée par l'opinion, ce qui est compréhensible : [...]"

Un rejet de la Gauche de Droite qui se cache sous les habits du progrès, certainement.
Un rejet de la Gauche de Droite sous la bannière du centrisme, non, Macron est élu (reste à voir les résultats des législatives le 18 juin).
Un rejet de la Gauche de Gauche, meh. Tous partis/toutes tendances cumulés, on reste à peu près à hauteur de la Droite (hors-Centre), non?
Qui plus est, vu les résultats précédents de Mélenchon, il a plus lieu de se réjouir ; il est passé d'anecdotique à candidat majeur, et sa base électorale semble s'être partiellement maintenue à des élections locales. C'est pas demain le Grand Soir, mais ce Me semble loin d'une débâcle.

"il est difficile de faire avaler aux citoyens d'un pays où la dépense publique représente 57% du PIB que la solution à leurs problèmes réside dans plus de d'impôts, plus de fonctionnaires et plus de subventions à toutes sortes de parasites."

J'avoue que si on coupait les vivres aux plus gros profiteurs, on économiserait pas mal de milliards de budget. Bon, le soucis, c'est que c'est la Droite qui les nourrit via le CICE, les avantages divers, et les coupes claires dans les budgets du Trésor Publique (qui permettent fatalement l'évasion fiscale des plus riches, et nous font perdre d'autant plus).
Et les pauvres qui dilapident leurs subsides à se goinfrer de frites et de saloperies font plus tourner l'économie locale que les crevures qui fraudent en Suisse, à Monaco, aux Bahamas ou dans n'importe quel paradis fiscal.

Le Créateur Fou, chasse au gros.
(Anonymous) on June 14th, 2017 05:07 am (UTC)
Mariage gay = commerce des enfants = LGBTQ = transsexuels = GPA = théorie du genre = dévirilisation des garçons = dénatalité = invasion musulmane = destruction de nos sociétés.

Franchement, je ne vois pas ce que vous ne comprenez pas.

Melvas
(Anonymous) on June 14th, 2017 02:47 pm (UTC)
Rien, plus de la moité de ces égalités n'ont aucun de sens. il n'y a pas une plus grande proportion de gay qu'avant, ils ont juste moins peur de s'afficher.

Et la dénatalité est causée par une diminution de la mortalité infantile, combiné avec la forte augmentation de ce que sa coute d'élever un gosse.
(Anonymous) on June 14th, 2017 05:33 pm (UTC)
"Franchement, je ne vois pas ce que vous ne comprenez pas."

J'ai ri, mais ri!

"Mariage gay = LGBTQ = transsexuels"
Jusque-là, rien de très choquant, si ce n'est l'égalité stricte (transsexuels 'inclus dans' LGBTQA+OMGWTFBBQ, c'est la quatrième lettre de l'acronyme.).

"commerce des enfants"
Il Me semble que l'adoption est strictement régulée par la Loi, si c'est ce à quoi il est fait allusion.

"GPA"
Il Me semble que le mariage pour tous les citoyens ne fait nulle mention de Gestation Pour Autrui.

"théorie du genre = dévirilisation des garçons"
Partiellement vrai. C'est plus se rendre compte que de nombreuses idées reçues sur la virilité sont à jeter, et que nul n'est obligé de regarder le foot une bière à la main en puant la sueur pour mériter d'être reconnu comme un homme, en sus de l'admission que la différence homme/femme est un poil plus floue que le modèle simpliste qui date de l'âge de pierre.

"dénatalité = invasion musulmane = destruction de nos sociétés"
Lolle. Accrochez vous, y'en a gros.
*La baisse de natalité s'explique avant tout par les mécanismes de population classiques:
Au fur et à mesure qu'un groupe s'enrichit, se cultive et prospère, le besoin de faire beaucoup d'enfants diminue.
La mortalité infantile baisse, comme dit ci-dessus, l'espérance de survie des gamins augmente, et en parallèle il devient moins nécessaire d'en faire quinze pour être certain d'être assisté dans ses vieux jours, grâce entre autre à une Sécurité sociale qui fonctionne. Coucou l'Etat-qui-fait-rien-qu'à-saigner-les-classes-moyennes-à-blanc-et-qui-nous-coûte-si-cher-pour-rien!
On remarque du reste le même phénomène dans les pays pauvres émergents, même musulmans : la natalité diminue alors que la vie s'améliore. Si l'on avait affaire à une véritable invasion nataliste, planifiée, les pays musulmans pauvres continueraient à pondre malgré l'amélioration des conditions de vie, ce qui ne tient pas. Ce qui s'observe, en revanche, c'est la conséquence de notre colonisation et de notre import de travailleurs de nos colonies.
Si l'on ne voulait pas de minorité musulmane en France au début 21e siècle, il ne fallait aller les envahir ni leur voler leur terres ni les exploiter au 19e, ni les importer en masse pour faire des ouvrier pas chers au 20e !
*Si les gens s'impliquent dans la Société et ont à cœur d'être de bons citoyens, peu importe leur religion. Ils feront passer leurs devoirs civiques avant leurs délires mystiques, quels qu'ils soient. Par contre, si on les poutre, si on les exploite, si on fait à leur encontre preuve de discrimination ("scrimination") raciste et systématique à leur endroit, ils auront d'autant moins envie de faire partie de notre Société et de s'y comporter comme de bons citoyens.
On peut rajouter une crise économique longue de quarante ans, un chômage de masse qui les touche plus que nous, le parcage de certains dans des cités-dortoirs sans rien à faire... peu surprenant que certains pètent les plombs.

Le Créateur Fou, comprendre le passé pour comprendre le présent.