?

Log in

 
 
14 June 2017 @ 07:51 am
Download, jours 2 et 3  
La cuisson de votre serviteur n'étant pas terminée, me voici revenu à Brétigny.


Black Foxxes, bel engagement pour ce groupe évoquant U2


Les Brésiliens de Far From Alaska, qui font le show
avec la bonne humeur usuellement prêtée à leur peuple.



Devil Driver, style puissant et maîtrisé


Project Black Pantera, des keupons keubla
qui défoncent gentiment la warbird stage



Dans un genre plus calme, ma copine
Elin était venute avec les Blues Pills



Les mêmes en large


Du coup, j'étais loin pour Epica, qui a été
très bien reçu et a fait quelques adeptes



Kendji Girac sur la mainstage 2


Le chemin jusqu'au fest était borné tous
les 100m à partir de 66. Ici, la borne 666



Dernier jour : on entame dans le progressif avec Tesseract


Séance astronomie, avec Red Sun Rising


Astronomie toujours, avec ROTNS, qui m'a
bien décollé le scrotum, je dois le dire.



Architects, le rendez-vous des métalleux les plus hardcore


Chillin' avant le concert


Masturbonitrodoncéphalophtagme, qui a surtout joué son
dernier album et un peu fait l'impasse sur ses classiques



Hommage à Guy Mollet


La palme du WTF revient aux Autrichiens de Kontrust, venus
de bien loin dans leur ridicule minibus Wolkswagen. Dans leurs
tenues folklorique, ils entonnent des hymnes bien troussés, en
s'aidant parfois de marionnettes. Et oui, c'est du métal.



Prophets Of Rage : la baffe ! Sérieux, la baffe...


Golden hour : la lumière rasante du soir, outre
sa douceur, souligne les reliefs des sujets.



Green Day. Dommage, j'ai dû rentrer avant la fin
(RATP oblige), mais je dois dire que le show était là.

Au final, une édition 2017 plutôt réussie. Les prévisibles difficultés de circulation du vendredi s'étant résorbées, le trafic des navettes de bus a été correct durant le week-end, et avec la canicule, la boue avait presque totalement disparu dimanche soir (elle s'était en revanche transformée en poussière). Les installations étaient suffisantes, même si samedi, avec la chaleur, la queue s'étendait largement devant les buvettes. Je retiendrai Prophets of Rage, Kontrust, The Charm & the Fury, Far From Alaska, Green Day, et bien sûr les performances attendues (par moi en tout cas) des Blues Pills, Epica, Slayer et Gojira.