?

Log in

No account? Create an account
 
 
27 July 2017 @ 06:49 am
Ou alors, c'est les extraterrestres  

J'ai un faible pour le poulet porcin

En cet été estival, tandis que les vrais journalistes s'en vont participer à des séminaires sur la liberté de la presse sur les yachts des patrons du CAC 40, il peut arriver que les stagiaires auxquels on confie les rédactions, certes pleins de bonne volonté, mais parfois peu au fait des usages du métier, se laissent aller à déterrer certains marronniers qu'on avait pourtant bien inhumé sous six mètres de terre et une dalle de granite.

Ainsi, un étourdi a eu la contestable idée de >> faire un article << sur une publication scientifique s'alarmant de la baisse du QI dans les pays occidentaux. Une baisse, ou plutôt un effondrement, la France ayant perdu 4 points en seulement dix ans. Mais alors, d'où vient cette baisse alarmante ?

L'article explore plusieurs pistes, sans trancher :

- C'est la faute "des écrans" (mais ça ne semble pas toucher les pays asiatiques, sûrement que les yeux bridés font filtre, je sais pas)
- C'est à cause de la reproduction plus tardive des classes supérieures (tiens, c'est héréditaire maintenant, l'intelligence ?)
- C'est la faute des perturbateurs endocriniens, la preuve, on a empoisonné des grenouilles, et elles sont mortes

Pour sa part, l'alternant de >> Libération << évoque d'autres facteurs tout aussi échevelés : la consommation d'herbe-qui-rend-nigaud et... le fait de conduire. On sent le manque d'imagination.



Fils de pute

Alors, pour aider les prochains stagiaires dans le pétrin, je me propose de compléter la liste des facteurs possibles à ce curieux phénomène par des propositions restant dans le cadre du formulable au sein d'une publication de bonne tenue :

- Le réchauffement climatique
- L'excès de consommation de viande / de lait / de pain / de sucre / de sel whatever
- Les particules fines du diesel
- L'épidémie de prion aphteux du poulet porcin
- Les vaccins de l'adjudant Squalène à l'aluminium salé
- L'arrivée à l'âge de reproduction de la génération pourrie par goldorak
- Les jeux vidéo violents (en particulier Pokémon Go)
- Les ondes des portables
- Les chemtrails de l'Opus Dei

Plus sérieusement, je me demande comment les épistémologistes du XXIIe siècle jugeront ces impensés grotesques qui renvoient cette "science moderne" si avancée, dont nous sommes si fiers, aux temps de Copernic et Galilée.


Je ne suis pas totalement convaincu par l'histoir des chemtrails de
l'Opus Dei, mais je sens qu'on se rapproche quand même d'une explication
Tags:
 
 
 
(Anonymous) on July 27th, 2017 08:36 am (UTC)
Ces paladins d'ultra gauche iront chercher n'importe quelle explication à ce phénomène, pour ne jamais donner la véritable explication, extrêmement politiquement incorrecte.
La baisse du QI en Europe de l'Ouest est évidemment due à l’augmentation de la proportion d'africains, dont les QI moyens sont en moyenne de vingt points inférieurs au QI moyen des autochtones.

De plus, nous sommes maintenant dans une société dysgénique, où les inadaptés allocataires font nettement plus d'enfants que les couples adaptés qui travaillent. De tous temps, faire des enfants est quelque chose qui se mérite, il faut pouvoir les entretenir, la natalité des classes supérieures a toujours été plus forte que celles des classes inférieures. A présent c'est le contraire : les couples qui travaillent font un ou deux enfants, voire aucun, et les allocataires largués et oisifs en font nettement plus. Le QI est à la fois héréditaire et aussi le fruit du travail. Quand on retire une abeille de sa ruche, le manque d'interactions sociales fait s'effondrer ses connections neurales, l'abeille devient stupide comme une vulgaire mouche.

Enfin, puisque le pouvoir actuel souhaite des peuples débiles et névrosés, il y a probablement mille et une techniques pour faire baisser le QI et, d'une manière générale, l'esprit critique.

La natalité étant la plus basse dans les peuples à haut QI, et inversement, on peut aussi conclure que le QI ne mesure pas l'intelligence réelle ni la capacité de survie.

Melvas
(Anonymous) on July 27th, 2017 05:19 pm (UTC)
La natalité des "africains" immigrés en France est élevée pour les primo-arrivants, et diminue fortement après chaque génération jusqu'à atteindre celle des autochtones. Dommage, Idiocracy n'est pas pour demain.
(Anonymous) on July 27th, 2017 05:53 pm (UTC)
Heureusement, pour les prochaines années, nous ne manquerons pas de primo-arrivants !