?

Log in

No account? Create an account
 
 
15 December 2017 @ 06:58 am
blacofuronstyrène©  

" Alors Jean-Poitou Bernacle, Chef Chimiste chez Glanduul&Proctozoer, parlez-nous de cette nouvelle molécule que vos laboratoires ont mis au point.
- Oui, merci Jean-Kikuchimoa, nous avons développé le blacofuronstyrène© en partant de la formule du scrofurol©. Le blacofuronstyrène© présente des quantités de solubilité inédites, mais il est surtout plus stable dans le temps, ce qui permet un stockage à long terme, y compris dans des locaux simplement climatisés. Nous prévoyons d'en faire un additif pour les vaccins, les engrais, voire l'alimentation industrielle, il y a un énorme marché.
- Et quelles sont les propriétés si remarquables du blacofuronstyrène© qui le rende commercialement intéressants pour Glanduul&Proctozoer ?
- Eh bien, l'application la plus importante du blacofuronstyrène©, c'est qu'il s'agit d'un cancérigène. Nous avons en effet découvert que l'ingestion quotidienne de 2000mg de blacofuronstyrène© par kg de poids corporel augmentait de 15% le taux de cancer du pancréas sur la souris, c'est un effet notable.
- Ah, c'est remar... eh... mais c'est plutôt un inconvénient non ?
- Ah non, c'est l'effet recherché ! Comme ça, on pourra le supprimer.
- Je ne que.
- Ben oui, c'est logique. On pourra le retirer de la circulation.
- Mais c'est quoi l'intérêt de vendre un produit cancérigène ?
- Ben, c'est évident non ? Tous les mois, il y a une nouvelle affaire avec une molécule quelconque qui est mise en accusation parce qu'une vieille conne au fin fond du Nebraska a eu des palpitation après avoir mangé du chocolat au lait, ou je ne sais quoi. Et on a beau dire, on a beau faire, la seule solution, c'est de retirer la molécule, qui a souvent coûté des millions à développer, et pour laquelle il n'y a pas de substitut, donc ça va encore coûter des millions à remplacer. D'où le besoin des industriels de développer des molécules dont le seul but sera d'être le bouc émissaire du mois. Ça va faire la une des journaux féminins, ça fera hurler les journalistes, ça suscitera l'angoisse des mères de familles, ça donnera aux politiques une raison d'exister, et au bout de trois mois, le PDG viendra, penaud, expliquer qu'il retire le blacofuronstyrène© du marché, pour le remplacer par un excipient quelconque. Occuper le terrain des hystéries collectives est devenu un enjeu majeur.
- Mais... vous empoisonnez des gens !
- Bof, à supposer que ça marche pareil sur l'homme que sur la souris, pour atteindre deux grammes par kilo de poids, il faut quand même se gaver d'engrais à longueur de journée, vous serez mort d'autre chose avant d'avoir vos 15% de cancer. Non, c'est tout bien pensé. D'ailleurs, nous développons d'ores et déjà de nouveaux cancérigènes pour remplacer le blacofuronstyrène©. Par exemple, le café que je vous ai servi tout à l'heure, il n'avait l'air d'être du café normal, n'est-ce pas ?
- HEIN ? "
 
 
 
(Anonymous) on December 15th, 2017 12:12 pm (UTC)
Sci(l)ence
De mon point de amha, ça sert surtout à pas parler de l'Afrique. Mais j'ai toujours un doute sur la réelle "volonté" de F.Fillon de participer à cette mascarade.

nito - Par contre, cette année, ils sont bons les candidats de la Nouvelle Star