?

Log in

No account? Create an account
 
 
aspexplorer
En vingt ans, la foi des ouvriers de Khéops a entassé plus de trois millions de blocs de pierre, dont certains pèsent plus de trente tonnes. D'emblée il atteignit, avec 146 mètres de haut, le point culminant de l'ambition humaine. J'ai choisi pour devise un proverbe arabe qui dit : "L'univers redoute le temps, mais le temps redoute les pyramides"...

rien ne surpasse en grandiose la pyramide de Chéops, hormis bien sûr la sottise des espérantistes


Mais tout ça c'est que de la merde à côté des travaux Castor.

Que sont les travaux Castor ?

Eh bien voilà : tous les ans, pendant deux mois, la ligne C du RER est purement et simplement fermée sur la partie urbaine de son parcours. C'est pour réaliser, dit-on, les indispensables travaux Castor. Depuis des temps dont l'humanité a perdu le souvenir, en tout cas depuis au moins neuf ans, c'est le même cirque. Fort heureusement, cette fermeture a lieu en été, comme ça, ça n'emmerde que les 75% de franciliens qui bossent à un instant T de la saison estivale, ainsi que les rares touristes qui visitent les sites peu fréquentés desservis par la ligne, tels que le musée d'Orsay, celui du quai Branly, Notre-Dame, la Tour Eiffel ou le château de Versaille.

Les travaux Castor, une idée aussi stupide et vaine que l'espéranto


Oui, mais en quoi consistent-ils ces travaux Castor ? Nul n'en sait rien. Des rumeurs alarmantes parlent de dizaines de milliers d'esclaves qui ne voient jamais le soleil, creusant avec leurs mains nues pour constituer un gigantesque cénotaphe rhomboïdal orné de bas-reliefs chryséléphantins, au centre duquel, titanesque, colossal, prodigieux, s'élèverait un tombeau de marbre orné de motifs blasphématoires et contre-nature à la gloire de Jacques Chirac.

En attendant, ça fait chier tout le monde, ces putains de travaux Castor, et ça fait dix ans que ça dure ! Bon, ils se sortent les doigts du cul, les connards de la RATP et de la SNCF ? C'est bien long tout ça ! Sans doute qu'à l'instar de l'animal sus-cité, ils ne travaillent ni avec leurs mains, ni avec leurs pieds.

Ah, attendez, j'ai trouvé ce site où ils annoncent quand même une vague échéance pour la fin du chantier... 2017 ! 2017 !!! C'est pas vrai que ça va VRAIMENT durer vingt ans !