You are viewing aspexplorer

 
 
24 March 2010 @ 06:35 am
La geste de Zargomax le Noir  

- Ah, doux parfum de l'aventure qui m'appelle de bon matin... De très bon matin. Mon sacerdoce, en effet, m'impose de m'éveiller deux heures avant mes hardis compagnons, afin de préparer mes sortilèges. Eh oui ! C'est moi le sorcier du groupe.
- Bien, plongeons-nous dans nos précieux grimoires... Enfin, notre précieux grimoire, car pour l'instant, je ne suis qu'un mage de premier niveau, et je n'ai donc accès qu'aux sorts de premier niveau. Cependant, je ne désespère pas d'accéder bientôt au deuxième niveau de maîtrise de mon art, et d'accéder ainsi... à avoir le droit d'apprendre un autre sortilège de niveau 1, yippie !
- Aaaalors... voyons voyons... Alarme, Projectile Magique, Aura Magique de Nystul, Identification, Projectile magique, Message, Projectile Magique, Feuille Morte, Corde Animée, Projectile Magique... ah, quel choix cornélien ! Allez, soyons fou, je prends Projectile Magique ! Tremblez, mortels ! Ah ah ah !
- Ah, ce bon air vivifiant de la route, le parfum de l'aventure, la rude camaraderie du combat, l'exaltation qui s'empare de vous, rend moins lourd le fardeau et plus courtes les lieues. Je suis bien aise de n'être pas un guerrier comme ce bon Hrumf, et de ne pas devoir transporter tout un fatras de boucliers, d'armes et d'armures, pouah ! C'est tout juste si je porte mon grimoire. Et mon bourdon. Et mes composants de sort. Et mon familier. Et sa bouffe (des mouches). Et la vaisselle (parce que c'est moi qui fais la cuisine dans le groupe).
- Le choc ! Alors que nous atteignions enfin la clairière jouxtant l'entrée du Donjon de l'Eternelle Agonie, nous nous vîmes assaillis au débotté par un fort parti de cinq squelettes parfaitement effroyables ! Je suis légèrement pris au dépourvu compte-tenu de mon temps de réaction, mais je parviens néanmoins à analyser la situation avant la fin du round. Horreur ! Ces monstres, je le sais bien, résistent aux armes tranchantes ! C'est le moment ou jamais de faire la démonstration de la toute-puissance de ma sorcellerie ! Ababnozo abagnozo, perlihups barbatrups et zou, le projectile file droit vers le crâne d'un de ces décharnés ! Ah, on fait moins le malin, mécréant, non, tu n'as pas le droit de faire un save, tu te prends directement tous les dégâts, soient exactement TROIS POINTS DE VIE ! Le mort-vivant est presque achevé, j'exulte ! Je laisse mes compagnons régler les détails du combat et, sagement, me replies hors de portée, comme l'exige la tradition de ma classe.
- Je pavoise, ma participation active au combat me donne droit à une part du trésor, en l'occurrence, un anneau de bronze légèrement oxydé. Bon début. Je sens une légère animosité de la part de mes camarades, sans doute sont-ils jaloux ! A nous deux, maintenant, donjon putride !
- Vormivol notre voleur s'est isolé dans un coin de la clairière. J'ai cru tout d'abord qu'il cédait à l'appel de la nature, mais il s'avère que suite à la rude bataille que nous venons de livrer, il vient de passer au troisième niveau. Je suis content pour lui. Néanmoins, je me demande comment il se fait que ce malandrin soit déjà au troisième niveau et moi encore au premier, vu que nous avons commencé ensemble et vécu les mêmes aventures. Maintenant que j'y songe, Hrumf et Colibora (la druidesse) sont dans le même cas, et tous deux de niveau deux. Quelle est cette ségrégation ? Je m'ouvre de mes inquiétudes à Hrumf, qui me rétorque "ta gueule" avec sa malice habituelle. Il faudra que j'enquête.
- Après avoir allumé les torches et fait les prières rituelles à Glöbö-Zimbabouli, nous entrons enfin dans le vif du sujet autant que dans le souterrain. Ça sent le champignon. Fongoïde. Ah mes amis, quelle exaltation !
- Malédiction ! Alors que nous examinions une petite salle carrée de trois mètres sur trois aux murs ornés de bas-reliefs obscènes et blasphématoires figurant les orgies contre-nature d'hommes aux têtes d'animaux et aux corps de bêtes, nous sommes surpris incontinent par l'attaque d'un groupe d'humanoïdes d'aspect reptilien à la peau squameuse et à l'air du dernier fourbe. "Des hommes-serpents, nous sommes perdus ! " m'exclamè-je alors en sursautant, avant de me rendre compte qu'il ne s'agissait, fort heureusement, que de kobolds. Hélas, dans un mouvement incontrôlé causé par la terreur, voici que je chois dans une fosse profonde d'1,5m repérée auparavant, et perds ainsi un round complet ainsi qu'un point de vie. Misère ! Que vais-je faire, sans sortilège, réduit à la moitié de mes points de vie ?
- Courage, Zargomax, ne te laisse pas abattre ! Voici que, sorti de la fange ignoble, tu te dresses à nouveau contre le mal. Car seul celui qui baisse les bras est sans arme face à l'adversité. Prévoyant, je dispose dans mon sac à malice d'une ample provision de fléchettes ! Avisant les homoncules déjà compieusement navrés par mes compagnons, je jette mon mortel projectile qui, avec la force d'un éclair divin, se fiche sèchement une chair ferme et robuste. Hélas, c'est celle du bras de Hrumf, mon compagnon (j'ai fait un fumble). Par bonheur, il n'est que légèrement blessé, mais il me retourne un regard peu amène. Peste, me voici derechef bon pour la corvée de patates ce soir !
- Quoi ? Un kobold a réussi à passer le rideau défensif formé par mes compagnons ? Me voici soudain moi aussi dans la mêlée ! Certes, en tant que mage, je ne suis certainement pas le plus efficace à cet exercice, toutefois je ne suis pas tout à fait maladroit à la dague, il l'apprendra à ses dépens. Oui, dagobaï toi-même, affreux nabot. Approche, ta dernière heure à sonné !
- Bon, vu qu'on est encore en début de partie, est-ce que je peux faire un reroll ? Cool. Non, pas magicien. Barbare. Demi-orc. Ou nain. Ouais, non, finalement c'était une mauvaise idée.

 
 
( 28 comz — Commenter )
Efrittiefritti on March 24th, 2010 05:42 am (UTC)
Et le pire c'est que c'était vraiment comme ça le mage de niveau 1 à AD&D 2 ; D&D 3 a changé la donne mais être un magot de bas niveau, c'est pas la joie...

Très bon texte en tout cas, on sent le vécu.
aspexploreraspexplorer on March 24th, 2010 06:38 am (UTC)
Magicien, c'est galère jusqu'au niveau 5. A partir de là, tu as des sorts qui commencent à être intéressants. Et puis tu t'aperçois que c'est aussi là que les monstres commencent à avoir de la résistance magique...

A mon avis, Gary Gygax a dû être violé par un sorcier quand il était petit, c'est sûrement quelque chose comme ça.
Efrittiefritti on March 24th, 2010 07:03 pm (UTC)
Je dirais plutôt qu'il a été maudit par un sorcier qui lui a balancé une malédiction du style : "ta vie sera consacrée aux souterrains et aux donjons !".

Sinon, il y a le spécialiste qui avait deux fois plus de sorts par niveau mais qui ne pouvait pas apprendre certains sorts de l'Ecole de Magie opposée à sa spécialité.

De toute manière, quand je maîtrisais à AD&D 2, j'autorisais les Mages à commencer au niveau 3, pour équilibrer les chances parce que se faire tuer par un Kobold asthmatique dès le niveau 1, ça la fout mal...
aspexploreraspexplorer on March 24th, 2010 08:27 pm (UTC)
" Thou shalt not pass !
- Zbaf.
- Ah fi. "
(Anonymous) on March 24th, 2010 06:02 am (UTC)
Si les revenus d'une quête viennent plus des à côtés que de la quête elle-même, c'est le contraire pour l'XP (ce qui explique qu'on cherche quand même un commanditaire plutôt que d'aller fouiller le premier donjon venu). En général, le MJ s'arrange pour équilibrer la répartition des points d'expérience.

Le fait de devoir préparer ses sorts est d'après moi le plus gros défaut du système de magie de D&D. Forcément, on a tendance à ne mémoriser que les sorts d'attaque et pas les sorts plus intéressants comme ventriloquie, qui peut pourtant servir à beaucoup de choses, sauf bien sûr quand on a décidé de le prendre. Certes, il y a d'autres classes que mage pour utiliser la magie, mais elles peuvent apprendre un nombre limité de sorts, qui sont donc invariablement projectile magique, flèche acide, flèche enflammée, boule de feu...

Athreeren
Wladoushkoïwl4d on March 24th, 2010 07:39 am (UTC)
Je me demande d'ailleurs si la boule de feu est dans les sorts "à volonté" dans DD4.
(Anonymous) on March 24th, 2010 10:41 am (UTC)
C'est faux,

Dans les classes flexibles de lanceurs de sorts, il y a certes les sorciers qui ont tendance à devenir pleinement offensifs mais aussi les psioniques.
Avec un psion télépathe (et un meujeu qui construit plus subtil que du PMT), j'arrivais à effectuer une bonne moitié des dégats du groupe seuelement avec des pouvoirs fourbes de manipulation mentale et d'illusion et un seul pouvoir offensif direct en réserve...

Sbeu
(Anonymous) on March 24th, 2010 12:00 pm (UTC)
Les psioniques ne font pas partie des règles de base.

Loin de là...
(Anonymous) on March 24th, 2010 12:42 pm (UTC)
Il y a vraiment des MJ assez fous pour autoriser des PJ psionistes ?

Athreeren
(Anonymous) on March 24th, 2010 01:51 pm (UTC)
Tout dépend,

Si tu utilise la règle selon laquelle magie et pouvoirs psioniques sont distincts et où les protections contre les uns sont inopérantes contre les autres, alors oui, c'est du suicide narratif avec un perso qui te ruine complètement ton groupe. Si tu prends celle qui les assimile à deux approches d'une même discipline, ça rééquilibre assez bien vu que les modes de combat psioniques marchent mal sur les non psioniques.

Du coup, ça te fait vite un mage avec moins de sorts mais une très grande flexibilité. Et s'il te fazit chier, tu lui sort les monstres mesquins qui pourrissent les psioniques et sont anodins pour les autres joueurs.

Sbeu
(Anonymous) on October 11th, 2013 03:09 pm (UTC)
J'ai tendance à considérer qu'il faut compter les pouvoirs psions comme mi-magique. C'est à dire qu'il ont 50% de chance d'ignorer résistance magique, dissipation et zone d'anti-magie. En échange, je mets plus de psion ou créatures psioniques dans mes aventure et je compte que les mages ont 50% de chance d'ignorer résistance psionique, dissipation psionique et zone anti-psion. Cela rend les psion moins puissant que si ont séparait complétement les deux système, sans les mettre en concurrence directes avec magos et ensorcelleur.
(Anonymous) on March 24th, 2010 06:08 am (UTC)
Pourtant c'est super, une bonne vieille boule de feu.


"aux murs ornés de bas-reliefs obscènes et blasphématoires"
Quelle surprise, ma foi.
(Anonymous) on March 24th, 2010 06:17 am (UTC)
ADD.
C'était pas vraiment le bon vieux temps, c'est clair. La seule chose qu'on puisse relativement regretter, c'est la verdeur de nos corps d'éphèbes. Parce que niveau système, c'était vraiment les Âges Sombres...

Tuin
Maurice Dupuis (de Paris)mauricedupuis on March 24th, 2010 07:17 am (UTC)
Mais non, avec l'effet nostalgie, on peut arriver a regretter les seances de 20 minutes de lancer de dés frénétiques à essayer de toucher le gobelin asthmatique d'en face avec nos épées en bronze abimées.
(Anonymous) on March 24th, 2010 01:46 pm (UTC)
D'AD&D, j'aimais bien le fait que chaque classe avait sa petite chasse gardée. Oui c'était illogique, mais chaque joueur pouvait avoir son petit moment de gloire au cours de la partie. Avec la troisième, c'était un peu le flou artistique et j'en tirais, personnellement, moins de plaisir.

(Notez que Barde et Rodeur étaient, je crois, des classes optionnelles, classes qui, pour peu qu'on autorise les règles et profils issus des manuels appropriés, devenaient totalement indécentes de puissance)
mountrose on March 24th, 2010 07:46 am (UTC)
Bah oui, ma pauv'dame
Eh oui, voilà ce qui arrive quand on oublie de monter de version... [insert débat ADD vs DD3+].

Sinon, pour des sorciers D20 effrayants dès le niveau 1 (dans tous les sens du terme), on peut jouer à Conan. Bien sûr, il reste toujours le problème des PV, mais bon, on ne peut pas tout avoir.
t_trolljaegert_trolljaeger on March 24th, 2010 08:34 am (UTC)
Hé hé hé, et oui...
Le mage à D&D v2. Avec les rogues qui prenaient de l'XP à la pelle y compris sur les POs de trésor obtenu (avec la règle optionnelle) on arrivait vite au paradoxe suivant : le barde plus balaise en magie que le mage du groupe (et avec plus de points de vie, de talents, d'armes, et une meilleure classe d'armure).
Non, mais franchement, une classe à réserver aux acharnés. En plus on jouait à Al Qadim, où les magiciens sont bridés par rapport à ceux des règles de base, et où tu chopes des malus dès que tu portes plus lourd qu'une cotte de mailles, avec le recul je me demande pourquoi il y avait autre chose que des bardes et des voleurs dans le groupe.

Sinon, en v1, c'était pas la joie non plus. Ah, tu es guerrier, bravo tu viens d'atteindre le niveau 9, te voilà baron, à la tête d'une petite armée et muni d'un fief (dans une région sauvage et peuplée de monstres, mais ça c'est ton karma). Heureusement tu peux compter sur tes compagnons d'armes, le prêtre (qui vient lui aussi de s'installer à proximité, d'ailleurs, tu as vu, lui aussi il a attiré des suivants), et le voleur, devenu il y a quelque temps déjà maître de la guilde de la capitale.
Et le mage ? Bha, il est toujours plongé dans ses grimoires. Encore quelques niveaux et il en aura fini avec les dés à lancer pour ses points de vie, courage, ça s'arrête au niveau 12, plus que 4. Et si tout se passe bien au niveau 18 il sera archimage. Enfin, bon, vous serez probablement tous à la retraite bien avant.
(Anonymous) on March 24th, 2010 09:22 am (UTC)
Re: Hé hé hé, et oui...
Mais y a pire. Z'avez jamais eu a jouer un demi-elfe barbare (on y reviendra) selon les NN (Normes Naheulbeukiennes), hein....

Ouais un demi-elfe barbare, née d'un papa Meuldor et d'une moman barabare trop fluette pour survivre sans aide lors de la bataille du chateau de Gzor.... Non, pas biclassé, non non ... Pas classe jumelée, non plus. Nan, un pur hybride.

Avantages :

Evite le coté tafiole de l'elfe mâle.
Reconnait ennemi/ami en mode berzerk,
Tolérance totale aux nains,
Peut tirer à l'arc
...

Inconvénient :

+2 au peigne à poneys à 2 mains
Hygiene corporelle satisfaisante, trop louche, ca rend tout le monde soupçonneux
Ne chasse pas, mais mange de la bidoche tuée par d'autres (jet de volonté)
Risque de peter l'arc à tout moment....
...

Bizarrerie : choppe des xp comme tout le monde (baston !), mais chaque changement de niveau se fait soit en tant qu'elfe, soit en tant que barbare.

Et j'en passe.
(Anonymous) on March 24th, 2010 09:47 am (UTC)
souvenir souvenir
ardis compagnons. allons chasser de l'orc.

reuben add1 chasseur de prime.
Maurice Dupuis (de Paris)mauricedupuis on March 24th, 2010 06:22 pm (UTC)
Re: Hé hé hé, et oui...
Le voleur a toujours été un scandale sans nom avec cette regle PO / XP.
J'ai souvenir d'une campagne (où je jouais un personnage honteux, mais passons) où le voleur du groupe avait ding niveau 4 aux deux tiers du premier donjon, alors que le reste du groupe était encore niveau 1-2 (surement 1/1 pour ma part, biclassé que j'étais,n et pas aidé par les seuils d'xp).

Il a du finir la campagne lv 14 et des prunes, là où on se trainait autour du lv.10
(Anonymous) on March 24th, 2010 10:11 am (UTC)
J'ai lol.

Je n'ai jamais joué qu'à Warhammer JDR, d'abord sur la première ed', et le topo est à peu près le même. Cependant, dès que j'ai atteint le moment intéressant (celui où je débloquai bdf) on est passé à la seconde ed'. Et là, ils ont neurfé ma magie. Un peu. Mais pas trop.

Bref.

Mon mage reste néanmoins '(sauf risque de fumble-) le perso le plu redoutable de mon groupe.

Ah, explosion flamboyante... :D

Celim.
dnafactory on March 24th, 2010 12:39 pm (UTC)
biclasse powa
d'ou la méthode de la biclasse qui permetait de bourriner les classe 'faible' (du moins dans Baldur gate)
en gros, on prends un humain guerrier, on le fait monter au niveau 7 (pas trop dur pour un guerrier) et là paf on change de classe pour mage
passé une période de flottement ou l'on compte plus sur l'xp de quete que sur celle des monstres, on se trouve retrouve avec un mage qui maitrise vraiment les armes et qui a les points de vie d'un guerrier.
ça marche aussi pour le voleur, et avec les bonnes options, on peut tenter les critiques à la 'deux mains'
bourrin...
non... du tout...
(bon en même temps, baldur gates 2, c'est un jeu pour gros bill)
dnafactory on March 24th, 2010 12:43 pm (UTC)
Re:jumelage powa
pardon au temps pour moi,
il fallait lire classe jumelé partout, évidement.
Maurice Dupuis (de Paris)mauricedupuis on March 24th, 2010 06:16 pm (UTC)
Re: biclasse powa
Et un beau jour, la 3eme edition arrive, et on te dit "Hey, on va adapter ton perso aux nouvelles regles !"
Super !
"Euh, pourquoi j'ai perdu 4 niveaux à la conversion ?"

D'un autre coté, je l'avais bien cherché, à jouer mage / pretre.
(Anonymous) on March 24th, 2010 12:49 pm (UTC)
D'ailleurs, je me suis toujours demandé : comment as-tu tiré les caracs de Morgoth ? C'est un mago tout juste sorti de l'école, avant même la fin de ses études, donc à peine niveau 1. Il est capable de lancer une demi-douzaine de sorts par jour. Dès le premier donjon, il parvient à lancer un sort d'éclair qu'il n'a même pas mémorisé avant... Avec une telle puissance dès le départ, ça ne m'étonne pas qu'il ait cru son père au sujet de ses origines.

Tu es sûr que Morgoth utilise les normes donjonniques troisième édition ?

Athreeren
(Anonymous) on March 24th, 2010 02:26 pm (UTC)
Il a un ajustement du à une race inhabituelle.


Sven, pas de .midi sur Deezer.
(Anonymous) on March 24th, 2010 08:31 pm (UTC)
Ou alors le meujeu l'auteur utilise un univers pour raconter une histoire.

Le Créateur Fou, multiplan.
(Anonymous) on March 24th, 2010 05:34 pm (UTC)
Ce fut vrai
Dans la seconde version de D&D. Dans la troisième, tout le monde avait déjà les mêmes niveaux à XP equivalent. Dans la 4é (et donc l'actuelle) l'efficacité de toutes les classes semble equivalente.

Le fameux projectile magique sert d'attaque de base, et effectivement, la boule de feu a son equivalent à volonté (mais trés faible).

Bref, maintenant tu peux être magicien elfe sur la table de jeu et barbare nain dans ta tête, ça marche parfaitement.

CdV
( 28 comz — Commenter )