?

Log in

No account? Create an account
 
 
20 November 2015 @ 08:41 am
Vandalisation  

Revenu en urgence d'un congrès aux îles Bermudes une semaine après l'incident de vendredi dernier qui, rappelons-le, a malencontreusement conduit à la vandalisation de 129 machines à PIB, Jean-Pinson Rhéobus, porte-parole du Premier Parti Unique au Pouvoir, s'est dit je cite " préoccupé par la destruction de ces 129 machines à PIB qui ont été accidentellement mises hors-service de façon définitive, ce qui va occasionner une perte de PIB tout à fait préjudiciable, et ce d'autant plus que la plupart de ces machines à PIB étaient quasi-neuves, et par conséquent, pas amorties. " fin de citation. Monsieur Rhéobus a par ailleurs rappelé que la programmation d'une machine à PIB coûtait environ 200 k€ à l'Etat, et que leur destruction se traduisait par un manque à gagner d'environ 40k€ par an et par unité en rentrées fiscales non-perçues, et ce sur une durée d'exploitation de 42 ans.

Jean-Biniou Penistan, Secrétaire Général du Second Parti Unique au Pouvoir, a tenu, dans un esprit Républicain, à apporter un complément critique au propos de monsieur Rhéobus, en soulignant que certes, la perte de ces 129 machines à PIB constituait un préjudice financier important, mais qu'il fallait le mettre en balance avec l'importation annuelle de quelques 200 000 machines à PIB en provenance de l'étranger, ce qui permettait de relativiser tout de même la perte subie par le patrimoine de l’État.

Dans un esprit citoyen, et faisant usage de son droit de réponse, Jean-Pinson Rhéobus a tenu à prendre acte des remarques de monsieur Penistan, avant de préciser sa pensée, je cite : " Il convient de rappeler que ces machines a PIB sont chacune rattachée à un réseau d'autres machines à PIB, et que par conséquent, la destruction de l'une de ces machines peut avoir des effets néfastes sur le fonctionnement des autres, effets pouvant aller jusqu'à une perte de 25 à 30% de rentabilité des unités touchées. En outre, certains spécialistes des machines à PIB ont élaboré des scénarios au cours desquels les machines à PIB, soumises à des pertes répétées de machines à PIB liées, pourraient subir des pertes de rentabilité massives, durables et étendues à l'ensemble de notre parc, voire, dans certains cas, conduire les machines à PIB à manifester de l'hostilité à l'encontre des Vrais Gens Comme Nous. Il importe donc d'adresser rapidement le problème de ces 129 machines à PIB vandalisées, ou tout du moins, de communiquer rapidement sur le fait que nous adressons le problème. "

Monsieur Penistan a pris acte de cette réponse, puis, ils sont allés poursuivre leur débat d'idées chez Castel autour d'un plat de succulents ortolans.
 
 
 
(Anonymous) on November 20th, 2015 10:13 pm (UTC)
Cette absence de commentaires est d'autant plus désolante que j'ai bien ri.

Kyp.
(Anonymous) on December 3rd, 2015 08:25 pm (UTC)
C'était très vrai. Donc très drôle, parce que très horrible.