?

Log in

 
 
12 January 2016 @ 07:09 am
Métro-boulot-Verseau  

Dans la cour de l'Orphelinat Moa Kikuchi pour Enfants Sans Parents de Sakurajima (préfecture de Hinuyama), éclataient, comme bien souvent, les rires de la marmaille en culottes courtes qui s'égayait à courir après un ballon, insouciant, dans leur jeune âge, du soleil écrasant de l'été nippon. L'un d'eux était plus grand, un grand frère, une idole, pas encore tout à fait un adulte, certes. Ancien élève de l'orphelinat, il prenait volontiers part à toutes les pitreries, se retrouvant plus souvent qu'à son tour à rouler par terre dans la poussière, avant de repartir à la poursuite de la balle. Mais la quiétude de ces jeux et les stridulations des grillons furent bientôt troublée par un l'appel impérieux d'un curieux personnage chauve et essoufflé qui venait de débouler dans la cour.
" Seiya, Seiya, c'est terrible !
- Oh, mais c'est toi Tatsumi. Parle !
- Attends, attends... Je reprends... mon souffle...
- Tu sais qu'on a inventé le téléphone ?
- La princesse Saori...
- Qu'a-t-elle, la princesse Saori ?
- C'est terrible ! Elle a disparu ! Elle a été enlevée !
- Vraiment ? C'est vrai qu'on est mardi. Bon, je passe prendre mon armure à la consigne et je retrouve les autres à l'aréoport. "

le lendemain matin, à l'autre bout du monde

" Je vous défie... Chelaviers d'Athéna, je vous défie, je vous bafoue ! Eh toi là, viens te battre. Non pas toi, l'aut'là... oh putain ça tangue...
- Bon, Shun, à toi l'honneur.
- Quel honneur ? Non mais c'est quoi ça, c'est même pas un combat !
- Finis-le, finis-le, on s'en fout.
- Ouais, c'est ça, les tafioles aux cheveux verts, j'vous prend toutes les deux ! Prépare-toi à subir l'Effluve Fruitée du Cabernet-Sauvignon... Oh putain... BEUEÂHHHH...
Avant que Shun n'eut le temps de lancer sa chaîne nébulaire, Saint-Emilion, le dernier Gardien Sacré des Sept Chais venait de basculer par-dessus la rambarde d'où il avait escompté vomir, pour choir misérablement dans le précipice sans fond.
" Mais je l'ai même pas touché !
- Eh bien, je crois que c'est la première fois que tu finis une aventure sans pleurer dans les jupes d'Ikki.
- Et ma boule dans ta gueule, Hyoga ?
- Du calme, mes amis, du calme. Il est vrai que nos adversaires ont été inhabituellement faciles jusqu'à présent, mais il nous reste l'ultime défi, qui mettra à l'épreuve notre courage, notre ténacité, notre foi en Athéna et notre maîtrise du Septième Sens.
- Oui Shiryu, renchérit Seiya, et puis c'est pas tant qu'après Hadès, Poseidon, Odin et tous ces gusses, on ai grand chose à craindre de Dionysos, mais il faut se presser, avant que la grosse fasse un coma éthylique. "

...des quatre coins de l'univers
quand triomphe le mal
tagada tsoin tsoin...
 
 
 
(Anonymous) on January 12th, 2016 10:24 am (UTC)
C'est encore meilleurs si on lit ça avec les vois de la série des CDZ abégé.
(Anonymous) on January 12th, 2016 07:42 pm (UTC)
Je suis d'accord.
(Anonymous) on January 12th, 2016 04:59 pm (UTC)
Bon bah j'ai encore ri.

Kyp.
Jrmie LussiezRPGWanderer on January 12th, 2016 05:26 pm (UTC)
J'ai beaucoup aimé, et moi aussi, j'ai ri :)
Manque juste quelques hectolitres de sang et deux-trois deus ex machina (littéraux) !