?

Log in

No account? Create an account
aspexplorer
21 September 2018 @ 07:16 am

Vous savez ce que vous avez à faire.
 
 
aspexplorer
20 September 2018 @ 07:45 am

Ce matin là, alors que le ciel était encore noir et peuplé d'étoiles, Tumatoumi vint à la case de son ami Omatoupete. Ils avaient convenu la veille d'aller tôt sur le lagon pour pêcher la rascasse rousse, le barlin et le perluchon avant tous les autres. Sans faire de bruit, pour ne pas réveiller sa femme, Omatoupete prit son filet, ses appâts et sa ligne, et suivit Tumatoumi au travers du village endormi jusqu'à la petite plage où il avait sa pirogue. Ils glissèrent sur le sable à la lueur de la lune, tandis qu'au loin déjà rosissait l'horizon, ils se mirent en route vers le récif poissonneux. Arrivés sur place, ils mouillèrent leur filet en plaisantant, puis soudain, Tumatoumi se fit plus grave.
" Vois-tu mon ami, lorsque je contemple notre île dans le matin du monde, empourprée du soleil matinal, lorsque je vois les flancs du mont Omamamiya et la falaise des os brisés, les prés semés d'orchidées sauvages dont je crois humer les saveurs entêtantes, tandis que s'éveille notre petit peuple encore embrumé de sommeil, je me dis, quelle chance nous avons de vivre parmi toutes ces merveilles. "
Surpris de voir son ami, habituellement laconique et matérialiste, tenir de tels propos, Omatoupete lui demanda.
" Dis donc toi, tu serais pagaie ? "
Ainsi s'écoule la vie sur le lagon.
 
 
aspexplorer
19 September 2018 @ 07:57 am
" Alors le serpent... de son nom latin Serpentus Serpentibus, est un mammifère volant... de la même famille que les araignées... C'est un animal diurne qui est endémique de son habitat... Vous pouvez le prendre comme ça, il est très calin.
- C'est la première fois que vous faites l'animation serpent, non ?
- Oui, c'est vrai. Ça se voit ?
- Non, non, continuez.
- Alors celui-ci, il est très affectueux, il s'appelle coco. Dis bonjour au public coco.
- COCO !
- Le serpent se forme quand un éléphant lépreux perd sa trompe. Et aussi, il doit son nom à son mode de défense explosif : quand on le serre, il fait "pan". Voilà, des questions ?
- Vous êtes vraiment soigneur ici ?
- Oui.
- Et vous aimez votre métier ?
- Pas du tout.
- Qu'est-ce que vous faites là alors ?
- Moi ce que je voulais faire, mon rêve à l'école, c'était de faire télémarketeur pour Bouygues Telecom. Et puis, j'ai dû reprendre le métier de la famille. D'autres questions ? Non ? Alors n'oubliez pas à 16h, au rayon éléphants, je vous ferai les otaries. "
 
 
aspexplorer
18 September 2018 @ 07:02 am

5 passagers
Un port moyen à l'avant, un autre sur le dos et un grand à l'arrière
4 réacteurs nucléaires
6 réacteurs verticaux pour se poser
Un convertisseur de ressources alimenté par 8 RTS et 4 panneaux solaires
Un mini-atterrisseur sous le ventre
Des appendices aérodynamiques parfaitement superfétatoires
Un look de brute
Et la possibilité d'avoir un pousseur supplémentaire qui se colle derrière pour plus de dV
Tags:
 
 
aspexplorer
Magie de Paris : alors que, sous les yeux incrédules des touristes Péruviens et des joueurs de bonneteau gitans, la queue des métalleux s'allongeait dans la rue de Steinkerque*, quasiment jusqu'à la place Saint-Pierre, une fois dans l'Elysée Montmartre, finalement, c'était plus ou moins à moitié rempli. Qu'importe, c'était une assistance de connaisseurs qui venaient ici pour voir du sanglant, du brutal, un hymne à la destruction, bref, du metal symphonique.

Visions of Atlantis est une formation Autrichienne qui mine de rien commence à avoir de la bouteille, mais qui doit la modestie de sa notoriété au fait que d'une part, ils ne tournent guère que dans la sphère germanophone (ce sont des autrichiens), et d'autre part, ils ont un gros problème de turn-over. Cinq chanteuses en dix-huit ans, c'est quand même un bon rythme, et côté musiciens, c'est pas mieux, seul le batteur reste de la formation d'origine (dans le même temps, chez Epica, on n'a eu que deux guitaristes, deux bassistes, deux batteurs, et le reste c'est le line-up du premier album). Je pense que mine de rien, sur le long terme, avoir un environnement stable et sécurisant, c'est quand même un gros plus pour bâtir le succès d'un groupe. Bref, pour en revenir à VoA, si le propos ne pétille pas d'originalité, on ne se fout pas non plus de votre gueule, c'est fort correctement joué, le son est décent, et les deux vocalistes (homme et femme, le petit plus du groupe) font un duo intéressant. Notez au passage que la tenante actuelle du micro est Française (Clémentine Delauney). Notez aussi que c'est un avion. De chasse. Je vous parle pas d'un Delavoitine-Nieuwrout de 1917 avec son moteur pêt-pêt et sa structure en toile de biplan et papier mâché, je vous parle d'un putain de biréacteur qui monte à mach 3 à 20 000m en crachant la mort. Bref, quand ça se termine, je me surprends à me dire que c'était trop court.

Leave's Eyes, je les ai déjà vus il n'y a pas si longtemps, donc ce n'est pas une surprise. Je les ai sentis moins coincés que >> la dernière fois <<, ils m'ont fait meilleure impression. De toute évidence, les vikingeries allaient être le moment le plus broothal de la soirée, alors on a vu un peu d'agitation, mais sans toutefois noter de pitteries folkloriques, dommage.

Après un long intermède au cours duquel, je le déplore, personne n'a crié "on en a gros", voici qu'arrive Kamelot. Il s'agit, là encore, d'un groupe de la fin des années 90, qui a la particularité d'avoir une chanteuse de sexe masculin - une rareté dans ce sous-genre parfois qualifié de "corsetcore". Tommy Karevik, l'actuel chanteur, use d'un bel organe et d'une jolie gueule, c'est un frontman très compétent, parfois (rarement) assité de Lauren Hart, la titulaire de Once Human. C'est compliqué, le sympho. La spécialité de Kamelot, en effet, c'est d'avoir une "guest performer", en l'occurrence, c'est miss Hart qui s'y colle, ce en quoi elle succède à quelques nanas un petit peu connues, genre Floor Jansen, Alissa White-Gluz, Elize Ryd, Simone Simons, Charlotte Wessels, Amanda Somerville, bref, du poilu. En parlant de Simone, saviez-vous qu'Epica avait emprunté son nom à un album de Kamelot ? Bref, pour le reste, le son est parfois un peu brouillon, mais ça passe, par contre les lumières, c'est une catastrophe, à telle enseigne que ça gâche un peu le spectacle. Bon, je rappelle les bases d'un lightshow : il ne s'agit pas de balancer des strobes dans la gueule des gens pendant 90 minutes pour leur filer des conjonctivites. Il s'agit d'éclairer LE GROUPE de manière à ce que le public voie bien LE GROUPE. Et accessoirement, l'obscurité, ça sied sans doute bien à un groupe comme TGOO ou SunnO))) ou Watain, mais putain, là c'est du SYMPHO LES MECS !

Bref, j'ai raté mes photostres.


Christian Stani, de VoA


Le genre de truc Russe qui devait servir à abattre les SR-71, vous voyez


Qui décolle sur rampe avec des fusée à poudre et qui monte à l'altitude d'interception en 3mn


Mais ça a de la gueule tout ça !


Leave's eyes arrive


Avant de revêtir la traditionnelle armure de plaque


Bon, ça ressemblait quand même à un concert de metal


Ah, voyez ce que donnent ces putains de strobes, toute la
partie droite de l'image, est ruinée par ce con de light jockey.



Et bien sûr, quand le strobe s'éteint, l'appareil est déréglé


Agaçant hein ?


La seule photo à peu près décente d'Elina que j'ai pu prendre


Eh bien, avec Kamelot, c'était pire.


Là, par hasard, ça passe


Le groupe en gros


Le bassiste


Du fond de la salle (où je me reposais les yeux)


Et ça, c'est la seule photo à peu près montrable que j'ai prise ce soir là.


Lauren Hart nous fait les cornes


Encore un ch'ti coup de basse


Duo


Un intéressant duo batterie/clavier faisait une petite respiration bienvenue


Le clavier promis


* Je vous jure qu'elle s'appelle comme ça
 
 
 
aspexplorer

C'est sympa, mais ce type a trop écouté Ghost
 
 
aspexplorer
8 février 2019, 16h30 : C'est le grand jour pour Romain Bouloustre, 33 ans, Responsable Qualité Junior à la GCBDBBADS* qui, après une année fort agitée à implémenter les normes IFRS 7.19 module 4 core B, peut enfin partir pour deux semaines de vacances au ski à Vapourix 2000. Il est tellement heureux qu'il salue ses collègues, quitte le travail en avance pour attraper son train à Saint-Lazare, et s'en va dans les couloirs du RER, tout content, traînant sa valise à roulettes brinquebalante, ayant parfaitement oublié de faire son CRA.

8 février 2019, 17h02 : Catherine Blanchette, 44 ans, est en panique : elle constate que malgré l'heure tardive, et malgré ses relances, le CRA de l'équipe Qualité Normes et Procédures (dont elle est responsable) n'est pas aligné avec le prévisionnel comptable ! Elle va pour téléphoner la mauvaise nouvelle au chef de service, mais se retient. Elle est en mauvais terme avec lui depuis l'affaire des notes de frais de Lucien Pramentier, que faire ? Une idée horrible se fait soudain jour dans sa tête. Elle hésite. Elle tergiverse. Elle sait qu'elle ne peut pas partir trop tard parce que la petite Caroline l'attend de pied ferme à la sortie du collège Saint-Joseph du Padarabe, de Parissy. Alors, le cœur battant la chamade, Catherine Blanchette se résout à commettre l'inacceptable : ELLE PIPOTE LES CHIFFRES !

10 février 2019, 1h11 : Rajiv Paabande, 27 ans, n'est pas rentré chez lui : la réconciliation comptable de la filiale Française refuse de passer, alors que c'est la troisième fois qu'il présente le fichier. Et c'est le week-end, l'astreinte sonne dans le vide. Que faire ? Préoccupé, il va prendre un café à la machine, où il retrouve un collègue sympa, Pavupapri Pripandu, qui lui aussi fait des heures supplémentaires. Celui-ci, qui a travaillé sur le logiciel de réconciliation comptable il y a plusieurs années, lui indique un truc : en passant le programme avec la commande -debug -b -d -yolo, on entre en mode admin dev high privilege et on peut passer l'alerte. C'est pas très compliant, mais bon, au point où on en est...

10 février 2019, 1h34 : Rajiv Paabande prévient sa Manjula qu'il rentre enfin, le fichier est passé. Ce qu'il ignore, c'est qu'au même moment, le programme en mode debug est en train de passer soigneusement tous les fichiers de test dans la base de production. Dont thebigfile.verybig.overlimit.v202, conçu pour tester le plantage en cas de gros montants.

11 février 2019, 8h45 : Depuis sa tour de Canary Wharf, Igor Grobidszky, auditeur junior chez Pricetouche & Youngbicam NV, consulte distraitement les relevés de ses principaux clients. Il recrache aussitôt son mauvais café sur la feuille qu'il a sous les yeux. Il se jette sur son PC, consulte les rapports hebdomadaires, vérifie, re-vérifie, c'est incompréhensible. Dès qu'il est sûr à 100% que ce n'est pas une erreur, il remonte l'alerte au management : la GCBDBBADS a déclaré un chiffre d'affaires de 173 544 130 248 786 450,66 USD.

11 février 2019, 11h18 : L'incident est éclairci en direct lors d'une conférence de crise entre les CEO de Pricetouche & Youngbicam NV et de la GCBDBBADS. Trop tard : Waldemar Dsetnanala, stagiaire, a distraitement suivi toute l'affaire et évoqué tout ça dans un live tweet. Parmi ses followers, il se trouve un trader de la City, qui lance la rumeur d'une possible perte de la licence bancaire pour la GCBDBBADS.

11 février 2019, 11h45 : Le titre de la GCBDBBADS dévisse de 22% avant d'être suspendu de cotation. Il entraîne dans sa chute tout le secteur bancaire, puis le reste des bourses mondiales. Dans le même temps, V'ronngû Sh't'plitz, espion Thar'Glinkon Hadar, a transmis à la ruche-mère les résultats données économiques compilées par les mouchards nanoélectroniques dispersés dans les systèmes informatiques de toute la planète. La multiplication par 2000 du PIB annuel mondial alerte aussitôt le Concile des Vingt, qui arrive à une conclusion alarmante : après des années de dissimulation, les inquiétants Terriens se sont dévoilés. Ces dépenses ne peuvent signifier qu'une chose : la construction d'une armada spatiale.

Date stellaire 20 1877-45 : L'amiral G'zôhn reçoit l'ordre d'appareiller en urgence avec toute sa flotte : il faut carboniser la Terre et tous ses habitants. L'immense machine de guerre Thar'Glinkon Hadar se met en marche.

Date stellaire 20 1879-12 : La flotte Thar'Glinkon Hadar croise inopinément les forces du Dominion de Goohr, en manœuvres de routine à proximité de Shimzon Prime. Les deux amiraux ouvrent le feu simultanément, mettant fin à treize siècles de paix entre les deux puissances majeures du quadrant. Tandis que les premiers supercroiseurs explosent silencieusement dans l'éther, les diplomates de toute la galaxie s'échangent des insultes et se rappellent mutuellement leurs promesses d'alliance. C'est le début de la Grande Tragédie Galactique.

17 février 2019, 11h00 : Sur la piste Renoncule de Valpourix 2000, Romain Bouloustre se dit "Tiens au fait, j'ai fait mon CRA ?".

Vous tenez à la paix galactique ? Ne faites pas comme Romain Bouloustre : faites votre CRA. Avant 12h (je vous rappelle que c'est la clôture de l'exercice comptable aujourd'hui).


Never forget

* Grosse Compagnie Bancaire De Banque Bancaire Avec Des Sous
 
 
aspexplorer
12 September 2018 @ 07:23 am
On me demande souvent quels sont les signes avant-coureurs de la démence ou de l'aliénation mentale (probablement parce que j'ai dit à tout mon entourage que je suis chef du service psychiatrie à l’hôpital Laennec). Et en particulier, on me demande souvent si c'est normal d'adresser la parole à des animaux. Rassurez-vous, c'est parfaitement commun et tout à fait naturel de se confier à Médor. Moi-même, quand je rentre chez moi après une journée de travail à collecter des pizzas Sodebo à peine périmées dans les poubelles de l'Aldi du quartier, j'ai l'habitude de saluer mon chat d'un taquin "Salut, connard". C'est quand il s'est mis à me répondre "Salut minable" que j'ai commencé à m'inquiéter.


Tandis qu'on polémique sur l'enseignement libre, gratuit et obligatoire de l'arabe, j'apprends ce matin qu'il existe en France des écoles où on n'enseigne déjà plus le français. Il y a un cours de Picot. Je ne sais pas ce que c'est que cette langue que le Picot. On peut supposer qu'à l'avenir, il y aura en France deux catégories de population : appelons les les Français et les Picots. Ou alors, on a donné un nouveau nom à l'étude du français, parce que "français", ça faisait un peu trop français pour certains publics (rassurez-vous toutefois, il semble que le "Picot" ne soit enseigné que dans les zones à éducations prioritaires et classes divisées, vos enfants vont continuer à apprendre des participe passés qui se conjuguent après le verbe avoir).
 
 
aspexplorer
11 September 2018 @ 06:51 am
Tantôt, me rendant à mon travail, je fus témoin au bord d'un bassin d'eau d'une scène charmante : il y avait là, dans un fourré, toute une portée de petits canetons qui tétaient leur maman canne en poussant de joyeux coin-coins. Je me serais volontiers arrêté pour profité du tableau, s'il n'avait été troublé par les beuglements possédés d'un ornithologue apoplectique vociférant " Mais arrêtez, vous n'êtes même pas des mammifères ! "

Les gens de science sont de tristes sires.
Tags:
 
 
aspexplorer
10 September 2018 @ 06:54 am