?

Log in

No account? Create an account
 
 
12 September 2016 @ 07:08 am
Le saviez-vous ?  

La Galerie d'Anatomie Comparée du Jardin des Plantes doit son nom à Auguste Blémont d'Orgeval, Chevalier d'Anatomie, qui fonda l'établissement en 1749, ainsi qu'au Président du Burkina Faso Blaise Campaoré, qui finança sa rénovation dans les années 1980.

Dans le même ordre d'idée, peu de gens le savent mais en ameublement, le style Louis XV a été inventé par Raymond Louisquinze, ébéniste à Nantes, dans les années 1950.

C'est vrai.


Quand j'étais au lycée, j'ai eu d'excellents professeurs d'histoire-géo qui m'ont fait aimer cette matière, à telle enseigne que j'ai encore en tête, trente ans plus tard, certaines des fortes maximes qu'ils m'avaient lancées à l'époque. Ainsi, l'un d'entre eux m'avait-il convaincu du danger mortel que représentait le communisme, car bien sûr, s'il était arrivé à un pays capitaliste de devenir communiste, aucun pays communiste n'était jamais devenu capitaliste, vu que la première chose que fait un gouvernement coco au pouvoir, c'est d'installer sa version du KGB. L'année suivante, la Pologne tombait, mais ça n'ôtait rien à la pertinence de son analyse, qui était du reste partagée par tous les dirigeants occidentaux de l'époque.

A un autre de ses cours, évoquant le New Deal et la personnalité de Franklin D. Roosevelt, il nous fit remarquer les subterfuges utilisés par l'entourage du grand homme pour dissimuler son handicap - il était incapable de marcher seul, ce dont les électeurs américains ne furent jamais mis au courant - et nous expliqua doctement que de nos jours, avec la férocité des média modernes, jamais les USA n'éliraient un président aussi physiquement diminué.

Il faut se garder de prendre au pied de la lettre tout ce que racontent les profs d'histoire-géo.


Mme Hillary Clinton va maintenant nous parler
de son programme économique : la NEP
 
 
 
(Anonymous) on September 12th, 2016 10:48 am (UTC)
C'est un avantage de la Démocratie sur la Monarchie et toute autre forme de dictature: la dépersonnalisation du pouvoir, sa distribution et son équilibre permettent de mutualiser les risques et d'empêcher un individu seul de précipiter tous les autres à leur perte commune sur une erreur, une faute ou une infirmité.
Si le régime est assez divorcé de la notion de pouvoir personnel, on peut y élire un légume à la tête, le pays sera bien gouverné quand même, par tous les autres.

Le Créateur Fou, pour la fin du pouvoir personnel.
aspexploreraspexplorer on September 12th, 2016 05:50 pm (UTC)
C'est une conception commune de la monarchie, autant qu'erronnée. A moins d'être un parfait idiot du style Nicolas II, le monarque ne gouverne jamais seul. Dans le cas de Louis XIV, présenté souvent comme le prototype du souverain absolutiste, en 72 ans de règne, il a désavoué trois fois l'avis de son conseil, on ne peut donc pas dire qu'il gouvernait par oukazes.

J'ajouterai qu'à l'époque, on était beaucoup plus transparent sur l'état de santé des dirigeants, puisque tout un chacun pouvait constater de visu la bonne ou la mauvaise santé du roi en se rendant à Versailles.
(Anonymous) on September 12th, 2016 07:12 pm (UTC)
"A moins d'être un parfait idiot du style Nicolas II"
Précisément. L'idiot façon Nicolas II, dans une monarchie, personne ne peut lui ordonner de renoncer à sa charge, ou de ne pas faire selon son bon plaisir. S'il a envie de régner de manière despotique et absolue, tant qu'il montre un minimum de santé mentale, il fait ce qu'il veut, et c'est bien ça le problème.
Ensuite, son conseil, il peut le modifier, nommer à sa guise sa famille, ses gens, ceux qui pensent comme lui, avec tous les biais que cela implique. Un conseil royal, généralement, c'est restreint, c'est extraordinaire si ça fait plus d'une vingtaine de personnes. 20 individus par rapport à 5 millions ou 60 millions, c'est pas beaucoup, les risques, ils ne sont pas vraiment mutualisés, même si on ne compte que le gratin intellectuel du pays.

"tout un chacun pouvait constater de visu la bonne ou la mauvaise santé du roi en se rendant à Versailles."
A une époque sans télévision, sans Internet, sans radio, sans train ni voiture, sans congés payés, à une époque où le bas-peuple a donc moins de moyens pour voir ses dirigeants, il est suggéré qu'il est facile de voir si le roi a bonne mine ou pas, et qu'il suffit de l'apercevoir, sans connaissance médicale ni examen particulier, pour savoir s'il est apte à régner.
Chuis pas certain, là. On pourrait limite dire que J'ai un doute.

Je maintiens, la Monarchie, et de manière générale l'Autocratie, c'est vraiment pas terrible.

Le Créateur Fou, pas besoin d'Homme Providentiel.
(Anonymous) on September 12th, 2016 10:03 pm (UTC)
La révolution a poussé Louis XVI à déménager aux Tuileries, parce que Versailles était trop loin pour les Parisiens. Et parce que les Parisiens étaient les seuls à habiter suffisamment près pour pouvoir s'en plaindre.

Notons néanmoins qu'un certain nombre de Français sont parvenus à rencontrer le roi au moins une fois : 200000 personnes seraient venues rencontrer Louis XIV pour bénéficier de la guérison par toucher royal. J'imagine que c'est aussi là la raison de la confiance en la santé du monarque : comment pourrait-il être malade quand il peut immédiatement se guérir lui-même ?

Athreeren