aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Olive et Tom, ils sont toujours informes, Tom, Olivier, ils sont mal dessinés...



Et c'est une frappe magistrale d'Olivier Aton qui résonne dans tout le stade municipal de Shizukokawa, soulevant un immense espoir dans les coeurs des 35000 supporters venus assister à ce huitième de finale retour de la coupe départementale de football minimes ! La balle vole, tourne et virevolte à une telle vitesse que les défenseurs restent pétrifiés sur place, effrayés sans doute par l'immense puissance du jeune joueur prodige de la New Team ! Une frappe qui rappelle celle d'un Platini ou d'un Pelé de la grande époque, sans doute, une frappe d'anthologie, que dis-je, de légende ! Et puisque nous parlons de légende, le temps est venu pour moi de vous rappeler que le Variété Club du Japon jouera une rencontre amicale le 16 septembre à 15h au stade Charletyzogawa de Nanterroichi, au bénéfice de la recherche pour la mucoviscidose, une terrible maladie dont vous vous souvenez peut-être, a souffert le jeune Shinzo Kawagakura, un garçon tout à fait sympathique et plein de talent, emporté dans la fleur de l'âge, ce match lui est d'ailleurs dédié. La balle a maintenant franchi un bon tiers du parcours, une balle mi-brossée mi-lobée bien dans le style d'Olivier Aton, qui semble zig-zaguer entre les pieds des joueurs adverses. En fait je parle de balle, mais on me signale sur le minitel que je devrais plutôt dire un ballon, c'est le terme exact employé par les instances de la fédération, dont acte. Rappelons en effet que le ballon réglementaire pour les compétitions officielles de football est une sphère de 68 à 70 cm de diamètre pour un poids de 410 à 450g, et gonflé à une pression de 60 à 110 kilopascals. Le modèle utilisé aujourd'hui a une structure dite classique en icosaèdre tronqué, en cuir de boeuf. Oh, mais je vois que Thomas Price vient de plonger du mauvais côté ! C'est incroyable, le tir d'Aton a totalement pris le goal à contrepied, mais cela peut arriver aux plus grands, on se souvient notamment de Lev Yachine, que l'on surnommait "l'araignée noire", qui a été totalement déboussolé lors d'un quart de finale d'anthologie de la coupe du monde 1962 sur un tir un peu similaire de l'avant-centre Uruguayen Pamphilio Trujillo. Ah, mes amis, que de souvenirs ! Thomas Price ne pourra pas corriger son erreur, il s'effondre lamentablement dans le petit filet tel un hareng dans une nasse portugaise, tandis que la balle file, file, file à toute vitesse... Mais... mais je n'ose y croire, c'est impossible, c'est inconcevable, c'est... Mais si ! LE TIR N'EST PAS CADRE ! Le tir d'Olivier Aton passe à vingt bons centimètres au-dessus de la lucarne ! Incroyable retournement de situation, alors que le portier de la Saint Francis était totalement battu, le ballon continue sa course vers les tribunes, ah là là, que d'émotions ! Eh bien mes amis, le temps que le ballon atteigne les tribunes, qu'il soit retrouvé, renvoyé vers le terrain et remis en jeu, nous allons avoir le temps de nous remettre de ce suspense haletant, je vous donne donc rendez-vous à dans deux jours pour la suite de ce match palpitant !

Tags: textes divers
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 18 comments