?

Log in

No account? Create an account
 
 
22 November 2016 @ 08:34 am
Le week-end de Jean-Eponge  

" Salut Jean-Eponge.
- Salut Jean-Biniou. Ça allait ce week-end ?
- Oui, on est allés à Queuvilly-Poissagne chez ma belle-famille. Et toi ?
- Oh, il m'est arrivé une aventure... Figure-toi que je promenais le chien quand je me suis perdu.
- A Levallois ?
- Donc je marche, je marche, j'arrive dans un bois.
- A Levallois ?
- A mesure que j'avance, les arbres se font plus sombres, plus tourmentés, le sol spongieux se transforme petit à petit en marécage. Sultan fait sa crotte là.
- A... Levallois ?
- Je vais pour revenir, mais j'ai perdu mon chemin, la nuit commence à tomber. Bientôt au loin, j'entends un grondement sourd, un tremblement sous mes pieds. J'avance pour me mettre au sec. Je sors de la mangrove infestée de moustiques et monte sur ce qui me semble être une éminence. Horreur ! C'est la pente d'un volcan en éruption, dont le sommet couronné de lave incandescente projette bombes et débris alentour !
- A LEVALLOIS ???
- Y'a encore des endroits que je connais pas bien. Bref, j'en étais à ces réflexions, contemplant les cieux courroucés chargés de lourdes nuées zébrées d'éclairs incessants, quand un battement d'ailes se fait entendre. Je me retourne, trop tard ! Me voici empoigné par quelque hideuse et énorme chauve-souris géante, qui m'emporte vers quelque antre méphitique. Et puis une autre chauve-souris géante mais un peu moins arrive pour prendre Sultan.
- Ça alors !
- Elles nous emportent tout là-haut, en quelques claquements d'ailes, survolant les Hauts-de-Seine, ses plaines désolées et stygiennes, sillonnées de légions démoniaques et de ruines cyclopéennes plus vieilles que le temps. A peine ai-je le loisir de profiter du spectacle que la sale bête me lâche au-dessus de la gueule béante du volcan, dans laquelle moi et Sultan choyons de conserve.
- Horreur !
- Par bonheur, les courants ascendants suscités par l'effroyable thermie nous ralentissent, crachant à nos visages les relents méphitiques et soufrés de leurs exhalaisons chthoniennes. Après une longue descente, durant laquelle nous contemplons les parois torturées de ce gouffre béant, s'offre à nous le spectacle hideux de millions d'âmes perdues torturées par les démons, de toutes les façons les plus cruelles. Nous finissons par atterrir assez rudement sur de la glace. Une vaste étendue de glace qui, inexplicablement, recouvre tout le fond du cratère. A l'intérieur de cette glace sont emprisonnées les âmes des plus infâmes pêcheurs : ceux qui ont trahi leurs bienfaiteurs. Et au milieu de ce vaste cercle, titanesque, monstrueux, trône Satan lui-même ! Il m'aperçoit, tourne vers moi sa face dévastée par le mal, et me fait signe d'approcher. Je note alors qu'il est en train de se faire des spaghetti, qu'il me propose de partager.
- Et alors ?
- Ils étaient al Dante. "




MC Yuichan is in da hood
 
 
 
(Anonymous) on November 22nd, 2016 01:24 pm (UTC)
Et après, il s'est fait jeté par le Virgile ?

Athreeren
(Anonymous) on November 22nd, 2016 01:43 pm (UTC)
J'ai ris, merci, ma journée était nulle.
caval_taureau on November 22nd, 2016 03:25 pm (UTC)
Il ne faut pas choyer
Le verbe choir est défectif. En conséquence nous ne pouvons choir de concert. Que nous chutions ne me pose nul souci, mais je ne choie pas que nous choyions autre chose que l'or des montagnes naines. Des collines, quoi.
(Anonymous) on November 22nd, 2016 05:32 pm (UTC)
Re: Il ne faut pas choyer
S'il est défectif, c'est faute d'usage, la norme suivant l'usage.

Puis il n'est pas défectif en limousin.
(Anonymous) on November 25th, 2016 08:36 pm (UTC)
Re: Il ne faut pas choyer
Camarade, ta remarque est blessante pour l'ensemble des verbes déplorant des carences de conjugaison suite au désintérêt et à l'oubli et les opprime.
Nous te demandons de présenter des excuses au verbe opprimé en question et de ne plus laisser tes préjugés linguistiquement racistes guider ton jugement, afin de ne plus opprimer tous nos camarades opprimés par une société oppressante qui les rejette.

Le Créateur Fou, Front Révolutionnaire Mondial de Réfection des Verbes, scission de 1974, motion Enturbulation par Apport Lexical Superfétatoire.
caval_taureau on November 27th, 2016 08:35 pm (UTC)
Re: Il ne faut pas choyer
Niet.
(Anonymous) on November 22nd, 2016 10:57 pm (UTC)
j'ai lolé
(Anonymous) on November 23rd, 2016 03:31 pm (UTC)
Aussi lolai-je derechef, d'autant que ma limousine est défectueuse, c'est la faute du sage, qui a chu dessus.

Melvas, pourquoi ne pas juste dire : j'ai aimé ce texte ?
(Anonymous) on November 25th, 2016 08:39 pm (UTC)
Très joli.

Le Créateur Fou, Nel mezzo del cammin di nostra vita mi ritrovai per una selva oscura, ché la diritta via era smarrita.