aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Il faut liquider les journalistes en tant que classe

Dans Alep, retombée aux mains du tyran Assad, les nervis du régime se déchaînent sur la population, pendant que le monde se tait. Resterons-nous les bras croisés quand, à deux heures d'avion de Paris, c'est la barbarie à visage humain qui recommence ? Nous ne pourrons plus dire "nous ne savions pas" tandis que, comme à Sarajevo, comme à Auschwitz, comme à Mossoul non pas comme à Mossoul on enchaîne la liberté dans les barbelés de la dictature.


Pic related : vous voyez ici un groupe de gardes
pourpres, la garde personnelle d'Assad, se livrer aux
pires exactions sur la population d'Alep (dont des enfants)





1'40 : lol rekt
Tags: news
Subscribe

  • Mon clqvier

    Depuis de nombreuses années, j'écris tout ce que j'ai à écrire - et vous savez que ça fait pas mal de millions de caractères - sur un clavier Nautral…

  • 01010000010011110101001001111000

    Fap fap fap fap fap

  • Snif...

    C'était à Toulouse, vers 1994. Avec mon père, nous avions acheté un premier PC. Je m'en souviens encore, c'était un 486SX25 avec une RAM décente pour…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 1 comment