?

Log in

No account? Create an account
 
 
17 January 2017 @ 07:34 am
Insomnium + Wolfheart + Barren Earth au Petit Bain, 15 janvier 2017  
Premier concert de l'année (et pas dernier, j'en ai déjà plein à venir) dans le petit bain, salle située, pour mémoire, dans une péniche juste sous la grande bibliothèque. Une soirée placée sous le signe de la diversité des genres.

Commençons, une fois n'est pas coutume, par Wolfheart, un groupe de death mélodique finlandais, et je dois dire, tout de suite, j'aime ce que j'entends ! Le son est clair et bien défini, les musiciens sont virtuoses, les mélodies puissantes, bref, un plaisir pour le métalleux averti. Le public ne s'y trompe pas, se laissant aller à quelque inconduite à la fin de ce set trop court.

Vient ensuite, surprise, un groupe finlandais, pratiquant le death mélodique, Barren Earth. On est moins dans le poutrage, la formation intercalant des passages purement mélodiques dans ses compositions. On apprécie le bel esprit, toutefois on peut regretter que le son, bien que restant audible, soit un peu plus brouillon que précédemment.

Enfin arrive Insomnium, un groupe venu de Finlande, et qui contrairement aux deux autres, s'illustre dans le death mélodique. Ils entament le set avec le très attendu Winter's Gate, qui est à la fois leur dernier single et leur dernier album, puisque ça dure quand même quarante minutes ! C'est tout à fait épique. A la suite de quoi, j'ignore pour quelle raison, ma hanche commence à me faire mal (sans doute le réchauffement climatique), et donc je file acheter une potion de restauration auprès du thaumaturge.

Une intéressante soirée donc, bien qu'elle manquât un peu à mon goût de death mélodique finlandais.

Wolfheart





Barren Heart









Inomnium





 
 
 
(Anonymous) on January 17th, 2017 05:04 pm (UTC)
Pour une soirée placée sous le signe de la diversité des genres, je trouve tout ça fort masculin...

Kyp, pouet.
aspexploreraspexplorer on January 17th, 2017 06:47 pm (UTC)
C'est du death mélodique, c'est pas de la musique de gonzesse.

OK, y'a Alissa White-Gluz.

Et Angela Gossow.

Et Vicky Psarakis.

Bref...