?

Log in

No account? Create an account
 
 
01 February 2017 @ 07:18 am
Il y a des coïncidences trop troublantes pour être autre chose que des coïncidences  

1e février 2017 : le Président Donald V. W. Trump
monoratifie le traité de non-prolifération des vélos



Observez cet individu louche à l’œil torve et au teint bistre :


N'a-t-il pas l'air fourbe et dépravé ? Je pense qu'aucun père de famille digne de ce nom ne laisserait ce genre d'olibrius traîner autour de ses filles. N'est-il pas tout à fait le genre que l'on imagine soustraire de malheureuses gamines prépubères à l'affection de leurs foyers pour les amener dans quelque lointaine contrée barbare, et les livrer, contre argent, aux désirs bestiaux de hordes de clients aux passions exacerbées ? N'a-t-il pas tout à fait la dégaine de ces pervers qui se livreraient à des jeux contre-nature avec ces malheureuses, pour les crucifier, les emballer dans des sacs plastiques, ou que sais-je encore ?

Eh bien, c'est exactement ce qu'il fait, ce misérable, vu que c'est Key Kobayashi, surnommé Kobametal, le producteur de Babymetal.

On a souvent disserté sur les véritables intentions de cet histrion. Les groupes chrétiens fondamentalistes, toujours prompts à dénoncer les prétendues messes noires qui se dérouleraient dans les concerts de metal, ont parfois un peu tiqué sur les thématiques religieuses des grands concerts de Babymetal, mais sans plus. Peut-être la vérité est-elle encore plus inquiétante...

Voyez cet autre moustachu à la troublante ressemblance :


Il s'agit d'un agitateur politique Georgien du début du XXe siècle du nom de Iossif Vissarionovitch Djougachvili, qui quelques années après ce cliché, allait connaître une fortune inespérée sous le sobriquet de "Staline", ce qui signifie "L'homme de fer". Mais sait-on que dans sa jeunesse révolutionnaire, on le surnommait "Koba" ? Koba, l'homme de fer... Voici un étrange patronnage sous lequel se met donc Kobametal, ne trouvez-vous pas ?

Et quelle est cette lune rouge que chante Su-Metal ?

C'est quoi cette histoire d'être tous ensemble "The One" ?

Quand on pense que les Américains font des chicanes à d'innocents jihadistes Yéménites alors que dans le même temps, ils laissent leur propre jeunesse se pervertir à écouter de la PROPAGANDE BOLCHEVIQUE ! Ah, ça me met en rage, tant d'incurie.
 
 
 
(Anonymous) on February 1st, 2017 10:48 am (UTC)
Ce n'est pas que je trouvais les baby métal super bandantes ou charismatiques. Mais c'était quand même mieux que l'agent orange.
Melvas Roncecoeur on February 1st, 2017 04:23 pm (UTC)
Comme toutes les supers-stars, les babymetals sont obligées de faire le signe de la pyramide à tous bouts de champs, pour nous habituer. Ou celui des cornes, c'est à dire de l'inversion démoniaque des valeurs, ce qui est pareil, sous l'excuse commode du "fox-sign".

C'est le symbole du mondialisme, donc de l'écrasement des Nations par l'immigration et l'endettement, donc de l'uniformité destructrice impérialiste, plus communément appelée "bolchevisme".

J'essaie de ne pas y penser, je me dis que les trois babymetal n'y peuvent rien, et n'en savent rien, innocentes (et sans doutes vierges) qu'elle sont.
(Anonymous) on February 1st, 2017 11:56 pm (UTC)
Je n'aurais jamais imaginé me faire traiter de bolchévique en faisant les cornes.
Merci pour ce grand moment de rire.

Le Créateur Fou, |m|.