aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Rock Hard


" Alors tout d'abord John McWinnigs, merci de nous recevoir dans votre home studio.
- Merci à vous d'être venus, c'est toujours un plaisir.
- Mais vous en êtes un autre. Alors donc, John McWinnigis, leader des Suicide Criminals, vous vous préparez à sortir votre cinquième album déjà, comme le temps passe.
- Oui, c'est un album où j'ai mis beaucoup de moi, beaucoup de vécu, beaucoup de passion.
- Un album donc intitulé "I'll be happy when you die", contenant les titres "Phat bitch", "Liar", "The ballad of the dumb whore who slept with all the town", "Hate", "9mm", "Get the plague", "No mercy", "You won't get a cent" et l'instrumental de 14 minutes "Buried alive". Alors j'ai envie de vous demander, John McWinnigis, est-ce que pour la composition de cet album, vous avez été inspiré l'épreuve de votre récent divorce ?
- Pas du tout. "


Un réalisateur au chômage ? ♣♣♣


Bon, je dois faire amende honorable, l'affaire du petit Théo, c'était bien un cas scandaleux de violence policière, et pas du tout un coup monté comme je l'avais inféré un peu hardiment lors d'un précédent post. Oui, c'est innocemment que le petit Théo, 13 ans, s'en allait sur le chemin de l'école en galoches et en culottes courtes, quand soudain, il tombe dans le traquenard tenu par l'adjudant-chef Adolf von Hackenkreuz, assisté de son sbire le brigadier Benito de Torquemada-Sotomayor. La suite de ce récit révoltant dans >> Le Point <<


La réponse à la nullinette était : Roman Polemploi.
Tags: textes divers
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 10 comments