aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Chant du départ

C'est singulier comme la manière que l'on a de percevoir la musique change avec le temps. Prenez Julius Fučík par exemple. C'était un compositeur Tchèque (1872-1916) principalement connu pour ses valses, polkas et marches militaires. L'une de ces marches (ci-dessous) a connu une postérité particulière, et pourtant, assez universelle.


Alors de prime abord, on a du mal à imaginer quelle genre d'armée ferait défiler ses biffins sur cet air. De nos jours, on s'attend plutôt à voir apparaître des clowns, des acrobates, des éléphants et des prestidigitateurs. Pourtant, avant d'être "la musique du cirque", cette "entrée des gladiateurs" était bel et bien une musique militaire. Du reste, elle ne se distingue pas vraiment, dans le ton, de certains chants tout à fait martiaux, comme "Sambre et Meuse".

Apparemment, au XIXe siècle, il était tout à fait acceptable que la musique militaire fut joyeuse, exubérante. Il s'agissait sans doute, lors des défilés, d'exalter l'ardeur patriotique et de susciter, chez les jeunes garçons, les vocations. Ces conceptions n'ont pas résisté aux boucheries du XXe siècle, aux tranchées, aux corps déchiquetés pourrissant, pendus dans les arbres de la Meuse. En compose-t-on encore, du reste ? Il ne subsiste, de toute cette tradition musicale, que des airs échappés par accident à l'oubli.

Tags: belles histoires
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 2 comments