?

Log in

No account? Create an account
 
 
05 April 2017 @ 07:11 am
L'Aspexploriade, Chant II  

Muse, redis-moi les malheurs de cet homme fertile en stratagèmes qui longtemps erra sur la terre après avoir détruit les remparts sacrés d’Hillion, qui visita les villes, et connut l’esprit d’un grand nombre d’hommes ; qui sur les voies de la SNCF souffrit dans son âme bien des douleurs pour obtenir son propre salut et le retour de ses compagnons ; mais il ne put les sauver, malgré ses efforts : ils périrent par leurs propres attentats. Les insensés ! ils mangèrent les troupeaux du Soleil, et ce dieu les priva du jour du retour. Amaterasu, fille d'Izanagi, dis-nous une partie de ces aventures.

Tout se déroulait bien jusque là. Après un voyage sans histoire et une arrivée à l'heure, j'avais posé mes affaires à l'hôtel, mis le cap sur le centre-ville de Colmar, et déjeuné d'une succulente pizza arrosée d'un petit verre de vin de la région. Puis, ventre plein, j'avais mis le cap pédestrement sur le centre de congrès situé à une raisonnable distance de là (une petite demi-heure de marche ne me fait pas peur). Une file de barbus revêtus de noir m'informe rapidement du lieu des festivités. L'attente est brève, l'endroit accueillant et l'événement plutôt bien organisé. Et de fait, la soirée est parfaite jusqu'au concert d'Arch Enemy.

M'étant trouvé un bon emplacement, vers le quatrième rang, je me réjouissais à l'avance du bon moment que j'allais passer, quand déjà, trois individus bruyants s'approchent dans mon dos, se faisant bruyamment fort de pouvoir me déloger de ma place. Je les ignore, et reste stoïque à mon emplacement. Il y a un homme aux traits marqués et à l'air épris de boisson, sa trop jeune et trop jolie copine et une dame d'une cinquantaine d'années qui n'a pas l'air vraiment à sa place.

Je vous épargne le pénible récit des touchettes, poussettes et autres provocations qu'ils m'infligent (à moi et à quelques autres) pendant toute la durée du changement de set, puis la première demi-heure de concert, qui dépassent de loin tout ce qu'il est habituel de de subir durant un concert. Je signale par geste le malotru au monsieur de la sécurité, qui ne semble en avoir cure. Toujours est-il qu'au bout d'un moment, l'olibrius me ceinture carrément et me jette de côté pour prendre ma place. Je lui rentre dedans et parviens à l'éjecter comme de juste. Il me re-ceinture, et cette fois, me jette dans le pit, dont j'ai toutes les peines du monde à m'extraire ! Finalement, je décide avec sagesse de laisser ce combat, préférant profiter d'Arch Enemy, certes d'un peu plus loin, mais au moins au calme (et sincèrement désolé de laisser une petite nana du premier rang subir les assauts de ce butor).

Donc, Nemesis, Fields of Desolation, et fin du concert.

Où diable ai-je mis mon portable ?

Est-il tombé de ma poche alors que je choyais dans le pit ?

Je m'enquiers de l'objet auprès des métalleux alentours, puis des types de la sécu. Rien. Je vais alors voir le chef de la sécu, qui garde les loges. Une demoiselle est là, se plaignant d'avoir... perdu son portable. Il n'a rien pour elle, il n'aura rien pour moi. Lui et son équipe recherchent une bande de voleurs. Je comprends alors que j'ai été joué. Tout s'éclaire. L'homme n'était pas plus métalleux que je ne suis garde champêtre. Par son comportement, il ne cherchait qu'à détourner l'attention, pendant que vraisemblablement, sa "copine" faisait les poches et refilait le butin à "la vieille". Pour ce qui est de la petite nana du premier rang, avec qui je discutais un peu après l'affaire, elle avait bien "perdu" son portable, mais la sécurité l'avait retrouvé. Elle me le montre : un vieux bousin invendable.

Bref, ne dussè-je qu'à ma constance, le bilan de la soirée fut mitigé. Nonobstant, si l'on excepte cette pénible mésaventure, qui semble avoir advenu à pas mal de monde, la manifestation fut un grand succès. Et c'est donc d'un cœur vaillant que j'entamais le chemin du retour.

J'ignorais alors que bien d'autres tribulations m'attendaient !

 
 
 
(Anonymous) on April 5th, 2017 10:57 am (UTC)
Mark a percuté plus vite...
aspexploreraspexplorer on April 5th, 2017 04:55 pm (UTC)
Oui ben Mark il savait où il mettait les pieds, alors que moi, je partais du principe qu'un fest de metal, c'est safe.
(Anonymous) on April 5th, 2017 05:29 pm (UTC)
Tout part en couille, ma bonne dame ! Tout !

Kyp.
(Anonymous) on April 5th, 2017 07:05 pm (UTC)
C'est vrai que ce n'était pas un béjaune... 'fin, c'est déjà un miracle que de moshpit en circle of death tes appareils photo n'aient pas connu de destin tragique plus tôt. Avec un peu de chance on les retrouvera pendus aux murailles les plus proches.
(Anonymous) on April 6th, 2017 11:55 am (UTC)
De véritables pickpocket ! j'ai vu ça aussi lors d'une soirée de nouvel an 2016 avec plein de monde. Les gars sont juste arrivés pour la bise de minuit, et après tout le monde déplorait la perte d'un portable, liquide, clopes, sachets d'herbes aromatiques etc, un beau pactole, délicatement subtilisé lors d'une bise amicale et appuyée.

J'étais presque content de m'être fait posséder avec une telle compétence, c'est autre chose que de se faire taxer par Karim et ses potes, je me sentais comme une pucelle déflorée contre son gré par un gars hardi et dégourdi.

On peut être vilain, du moment qu'on a la classe.

Melvas (sinon je confirme, cette aventure est une aberration statistique, le monde du métal est safe.)