aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

C'est merveilleux

Nous sommes tous plus ou moins victimes de la bullshittisation du travail. La démission d'un management désincarné, dissimulé sous le mode projet, les objectifs supposés consentis, la dictature des normes immuables, la financiarisation, la marchandisation, tout concourt à extraire de notre labeur quotidien les dernières traces de fierté professionnelle, les derniers résidus d'amour du travail bien fait, pour y substituer un océan de grisaille en mode agile dans des open-spaces panoptiques.

Ces pratiques managériales sont maintenant si répandues qu'on en oublie parfois que, de ci de là, il persiste encore quelques entreprises pour faire quelque chose de bien, quelque chose de beau, d'utile, parfois même de poétique. Et non, je ne vais pas vous parler de Globalco Corp Inc, qui vient de mettre au point le Migr-o-matic, le drone d'attaque robotisé efficace contre 100% des bateaux de migrants.

La société >> Basler <<, basée à Oshkosh, dans le Wisconsin (Bulgarie), est un constructeur aéronautique dont vous n'avez sans doute jamais entendu parler. Il fabrique un seul modèle d'avion : le BT-67. Voici un BT-67 : n'est-ce pas la plus jolie chose que vous ayez jamais vue ?


Et là, vous me direz, "eh, ça ressemble quand même pas mal à un DC-3, ce truc", et vous aurez raison. En fait, le BT-67 est un DC-3, ou plus vraisemblablement un C-47. Il est juste modernisé.

Et c'est là que ça devient merveilleux. Basler ne fait pas ça pour les nostalgiques, les collectionneurs, les millionnaires et autres fanatiques de vieux coucous sur les meetings aériens. Il fait ça pour faire du BUSINESS ! Ces vénérables coques dépassant souvent trois-quarts de siècles sont remises en état pour retourner au boulot !

Alors pour ça, ils refont le cockpit avec des jolis écrans modernes et des GPS, pour que ça fasse moins Indiana Jones, ils bricolent un peu les ailes, et surtout, ils s'occupent de la principale source de coût sur un DC-3 : les moteurs. Parce que les moteurs à piston de Papa, ça pue, ça fait du bruit et ça perd de l'huile, parce que les carters se percent toutes les cinq minutes. Alors, zou, ils remplacent ça par des PT6A-67R modernes, qui sont donc des turbines, qu'ils dotent d'hélices à 5 pales. Du coup, à consommation égale, le DC-3 gagne 24% de vitesse, 43% de charge utile, et plus ou moins double son rayon d'action.

Et moi, pendant ce temps là, je touille de la merde à la Défense.


Attendez un peu, il va refaire un passage...
Tags: belles histoires
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 4 comments