?

Log in

No account? Create an account
 
 
22 May 2017 @ 06:45 am
Un prince Chrétien exemplaire !  
Bronislav Gezepiecz naquit le 24 avril 1632 à Potzlak (Silésie-Grokvine), fils bâtard de Hieroslav III Gezepiecz, Grand Duc de Skiazapine, et d'une de ses suivantes. Aussitôt né, il attaque la sage-femme, une Turque, et la vainc à la bataille de Potzlak, gagnant le surnom de "Lion de Slavonie-Bucovnique". A trois ans, son père ayant été battu lors de la VIIe croisade, il est pris en otage par les Ottomans et mené à la forteresse de Wykinia, qu'il ravage le lendemain lors de ce qui sera connu plus tard comme "bataille de Wikinia". A l'âge de 11 ans, il est envoyé par son père faire son éducation au monastère de Krajinewo, où il apprendra la lecture, l'écriture, le grec et le latin, les textes sacrés, la philosophie et la haine des Turcs. A l'âge de seize ans toutefois, un regrettable incident lui fait quitter la chaleur du monastère après qu'il en eut massacré les moines, semble-t-il qu'il leur trouvait à tous un air Turc des plus suspects. A vingt ans, le voici à commander l'aile droite de la cavalerie dans l'armée de son père. Il s'illustre en battant les Turcs à la bataille de Krakjiekow, en prenant les Turcs à revers à la bataille de la Montitjda, en poursuivant l'arrière-garde Turque lors de l'embuscade du mont Piekjo, en rejetant la flotte Turque lors du débarquement de Pieprlpojak, accrochage au cours duquel il aurait eu ces mots célèbres :
" Laissez-les moi, putain, je vais me les faire ! "


Portrait du Voivode Bronislav Gezepiecz, dit
"le lion de Slavonie-Bocovnique", portant la
Grand-Croix de Saint-Etienne du Saint-Sépulcre
du Saint-Jésus et ses insignes de Commandeur
de l'Ordre de la Piété et de la Charité
(vers l'âge de 11 ans)

C'est au cours de cet épisode que le Grand Duc Hieroslav meurt, tué par une flèche Turque, ce qui va déclencher chez le jeune prince un certain ressentiment envers les Ottomans. Après avoir assassiné son frère Nikopol à coups de dents, il s'assied d'autorité sur le trône et, environ trente secondes plus tard, donne l'ordre à son armée de lever le camp à destination de Constantinople. Il va battre les Turcs à la bataille de Szalamesh, puis il battra les Turcs à la bataille de Pietrogalla, puis il battra les Turcs à la bataille de Somphale, puis il battra les Turcs à la bataille de Goredo, puis il battra les Turcs à la bataille de Apnagophiriopolis, puis il battra les Turcs à la bataille de Haladajalalabad, puis il battra les Turcs à la bataille de Kaboul, puis il battra les Turcs à la bataille de Sinjiang, puis il battra les Turcs à la bataille de Pékin, puis il s'arrêtera devant la mer de Chine s'écriant "Allez les tapettes, on se la fait à la nage, je suis sûr qu'il y a encore plein de Turcs au Japon !"


Le sac de Brutopolis, miniature d'époque

Mais ses trois compagnons survivants lui firent remarquer qu'il serait peut-être temps de rentrer, d'autant que les forces du lion de Slavonie-Bucovnique commençaient à décliner. Il revient à Szjnezvo quelques années plus tard, seul, boîteux et méconnaissable, après avoir toutefois massacré encore quelques Turcs au passage. Il s'éteignit dans son palais, entouré des siens et pleuré par son peuple, le 8 août 1685, et fut enterré dans la cathédrale Saint-Gröt-et-Paul.


La sépulture du Grand-Duc Bronislav à Szjnezvo,
gravée de sa devise : "J'aime pas les Turcs"

Il sortit de sa tombe le lendemain et fila comme le vent en direction de l'Angleterre où, à ce qu'un fidèle avait chuchoté dans l'église, on avait vu traîner un barbu un peu basané dans les faubourgs de Coventry.


La dernière tombe connue du Grand-Duc
Bronislav, près de Lima (Pérou). L'homme
au chapeau est le Grand-Duc Bronislav.
 
 
 
(Anonymous) on May 22nd, 2017 05:49 am (UTC)
Perso quand je joue a Europa Universalis 4, je fais pareil: Remove Kebab
Wladoushkoïwl4d on May 22nd, 2017 08:18 am (UTC)
Mais pourquoi tant de haine ?
(Anonymous) on May 22nd, 2017 09:55 pm (UTC)
mono
Les religions monothéistes doivent rendre les gens... monomaniaque?