aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Mais je veux juste redimensionner une putain d'image moi...

Pour éditer mes photos, j'utilisais jusqu'à il y a peu Paint Shop Pro (oui, je l'avais acheté). Le CD ne fonctionnant plus, je m'étais mis en quête d'une alternative qui ne coûte pas 600 balles, et je m'étais re-tourné vers GIMP, supposant que depuis dix ans, ils avaient amélioré un peu l'interface.

Ah ah ah ah ah !

Bon, alors imaginons un scénario totalement échevelé, un truc absurde : j'ai une photographie au format jpg qui fait 7360x4912 pixels. Pour des raisons qui tiennent probablement de la psychiatrie, je souhaite redimensionner cette photo à 800 pixels de large et la sauvegarder dans ce même format, en augmentant le taux de compression, afin de la poster, par exemple, sur un blog !

Évidemment, dans la vraie vie, ça ne se produit jamais, hein, c'est juste un user case échevelé fomenté dans mon esprit malade, mais supposons.

Dans l'idéal voici ce que j'attends, en tant qu'utilisateur :
- L'application se lance
- J'ouvre la photo qui s'affiche au maximum de la taille affichable dans l'UI
- Je vais dans le menu "Image"
- Je clique sur "Redimensionner"
- Un panneau s'affiche, avec bien en évidence la taille de l'image, et je peux redimensionner en pixels ou en pourcentage de l'orginial, ce paramètre restant mémorisé pour la prochaine utilisation
- Par défaut, les dimensions de l'image sont lockées l'une à l'autre : si je redimensionne la largeur à 800, la hauteur va se mettre à 534
- Je clique, l'image se redimensionne et s'affiche à sa taille cible sans que j'ai à me préoccuper de taille d'impression, de mode de redimensionnement ou autre abstrusités
- Je clique sur l'icône qui ressemble à une disquette
- Un panneau de sauvegarde apparaît, qui me propose d'emblée de sauvegarder l'image au format jpg, dans le répertoire d'origine, à la résolution choisie lors du dernier enregistrement
- Je modifie ces paramètres à ma guise et sauvegarde
- Voilà...

Dans GIMP :
- L'application initialise le script-fu, les greffons, les trucs et les machins, à chaque fois
- J'ouvre la photo qui s'affiche dans une fenêtre séparée, de taille aléatoire et tronquée en bas, tandis que les barres d'outil sont perdues sous un tas de feuilles.
- Je vais dans le menu "Image"
- A force d'habitude, je sais que parmi les options proposées, la seule utile est "Echelle et taille de l'image"
- Les paramètres me conviennent, quelle chance ! Au lieu du traditionnel "OK", je dois cliquer sur "Echelle"... Ah ?
- Et maintenant, sauvegardons ! Pas d'icône ? Allons dans le menu Fichier/Enregistrer sous... Ben, c'est quoi ce format xcf à la con ?
- Oui, GIMP n'enregistre les images qu'à son propre format, le xcf. C'est comme ça. Vous voulez faire un jpg ??? Vraiment ? Quelle idée ! Bon, je vous donne un truc, mais il faut pas le répéter hein ?
- Il faut aller dans le menu EXPORTER ! Mais oui !
- Là, vous pouvez choisir le format de sortie parmi les 35 proposés. jpg, qui est un format assez obscur, est dissimulé au milieu du classement.
- Notez que le nom de sortie du fichier va rester à l'original. Si vous avez ouvert un png, GIMP va créer un jpg qui s'appellera .png, c'est tellement pratique.
- Un nouveau panneau s'affiche, qui vous demande d'entrer la qualité d'image cible. Vous avez un bouton pour enregistrer vos préférences, ça vous détendra (le logiciel n'en tiendra aucun compte, c'est juste là pour vous faire marrer).
- Ouf.

GIMP est symptomatique du logiciel libre. Tout le monde se précipite pour faire des greffons qui vont améliorer de 3% la compression bilinéaire du voxelshape bumpmap strapping matriciel en mode architecture distribuée, parce que ça impressionne les copains et ça fait mouiller les filles (paraît-il), mais personne ne s'est jamais demandé à quoi les vrais utilisateurs utilisaient ce logiciel. Depuis vingt ans, c'est toujours aussi pourri et dans les faits, inutilisable.

Et le pire, c'est le déni dans lequel vivent les supporters de GIMP qui vont vous soutenir mordicus qu'il y a une bonne raison à tout ça, que vous êtes un con et qu'avec un peu d'habitude...

OK. Et comment ça se fait qu'après vingt ans, il n'y ai toujours pas d'outil pour faire du traitement par lot ? Hein ? Genre, le type qui a pris 30 photos et qui veut les redimensionner toutes les trente ? C'est pas compliqué, tous les softs un peu sérieux le font. Pas GIMP.

Du coup j'ai découvert paint.net, c'est pas mal.
Tags: vie pratique
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 6 comments