aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Fournitures

C'est le 15 août, la rentrée approche, et les grandes surfaces s'emplissent peu à peu de mamans affairées et d'enfants traînant la patte, car il faut acheter déjà les fournitures. Et autant pour les livres, il y a des listes, et pour les cahiers, ça n'a pas beaucoup changé depuis l'époque des galoches et des culottes courtes, autant des besoins nouveaux sont apparus dans les fournitures sportives, avec l'irruption dans nos gymnases d'activités plus insolites que la course à pied et le volley-ball de jadis. Ainsi, il est bien compréhensible que madame Gronchiard, élevée du temps de Buffy, se retrouve prise d'une certaine perplexité au moment de choisir une batte de base-ball chez Decathlon. Pas de panique ! Je suis là...

En premier lieu, il faut trouver la bonne taille. Avoir une batte adaptée à la physionomie de l'enfant est essentiel à l'épanouissement de sa frappe, mais il est aussi important de s'adapter à sa tonicité musculaire, et son tempérament. Pour ça, rien ne remplace les essais. Laissez votre bambin faire ses expérimentations par lui-même, la batte qui lui tombera naturellement dans la main, ce sera "sa" batte.

Il faut aussi choisir la matière : aluminium ou bois. L'aluminium semble a priori le meilleur choix, car plus léger et plus durable. Il est vrai que cette matière offre une vitesse de frappe plus importante, et en outre, permet de corriger le tir pour les cibles qui changeraient traîtreusement de trajectoire au dernier moment. Cependant, il faut comprendre que c'est au détriment de la puissance de frappe qu'offre le bois ! Imaginez ce que donne une frappe, par exemple, sur un épais blouson de motard. La quantité de mouvement est proportionnelle à la masse, voici pourquoi une bonne batte en bois (si elle est adoptée à sa physionomie) est toujours préférée par les pratiquants avancés. Autant que votre enfant s'y fasse tout de suite. La puissance d'impact du bois permet aisément, par exemple, de désarçonner un cyclomotoriste, voire dans certains cas, de fracasser son casque de livreur de Foodorama de mes deux. Le choc initial passé, il ne comprendra pas ce qui lui arrive quand vous lui pèterez bras et jambes pour lui apprendre les feux rouges et les priorités à ce fils de pute, et si vous avez le temps, vous pourrez lui fourrer votre batte dans le cul (si elle est adaptée à sa physionomie) pour lui apprendre à vivre à ce sac à merde.

Demain, nous apprendrons à choisir nos Doc Martens.
Tags: vie pratique
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 1 comment