?

Log in

No account? Create an account
 
 
25 October 2017 @ 06:51 am
Entre tradition et modernité : Kitsune, Kitsune...  
On ne peut pas se rendre à Kyoto sans visiter Fushimi Inari, le plus grand sanctuaire shinto du Japon, dédié à Inari Okami et ses petits renards. Et quand on vient au Japon pour voir Babymetal, on serait inexcusable de ne pas y aller. Il s'agit d'une montagne couverte de forêts, avec aux pieds, des boutiques et des oratoires, d'où partent des chemins formant rapidement un labyrinthe. Le sanctuaire est surtout réputé pour ses torii, en nombre considérable (tellement que les autorités du sanctuaires elles-mêmes en ignorent la quantité). Les torii, ce sont ces portails rouges en bois matérialisant le passage entre le monde des vivants et celui des esprits. Il est recommandé, pour photographier les alignements de torii, de venir tôt le matin, quand les touristes sont encore à l'hôtel. Bon, moi j'ai merdé, je me suis pointé à midi, qui plus est un jour férié. Mais si le début du sanctuaire est noir de monde, quand on s'élève dans la montagne, on arrive à des endroits parfaitement déserts. C'est immense.