aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Oui mais douze maravedis, ça reste cher


You're face quand la Nabilla locale fait une analyse
politique plus pertinente que 99% des journalistes politiques



C'est amusant ce qui se passe à gauche en ce moment. Apparemment, c'est la guerre civile entre Mediapart et Charlie Hebdo, et certainement pas pour des raisons de moustache. Dans le même moment, ça clashe sévère entre le médiatique avocat Eric Dupont-Moretti et le non-moins médiatique philosophe BHL, et l'ampleur des vagues agitées par les media autour de ces chamailleries indique qu'il y a vraiment un sujet de fond débattu là-dessous.

Le débat important, il est dû à l'émergence de forces politiques issues des "diversités visibles". C'est ce que la gauche a appelé de ses vœux depuis des années et qui se réalise enfin : les banlieues se réveillent, les banlieues bougent, les banlieues se lèvent... oui mais les banlieues sont délinquantes, violentes, racistes, machistes, islamistes, portées sur le viol et l'égorgement des infidèles. Les banlieues ne sont pas républicaines. Elles ne sont pas de gauche. Elles ne portent pas les valeurs d'humanité, de fraternité, de laïcité, elles se foutent de la lutte des classes, elles préfèrent la lutte des races. Elles se foutent de Jules Ferry et de Pierre Mendès-France, ce koufar sioniste. Merde alors...

Face à cette évidence qui crève les yeux des Français depuis trente ans et vient à peine de réveiller quelques neurones parmi notre classe politique, c'est la panique. La gauche ayant abandonné son électorat traditionnel pour cultiver avec passion, et force subvention, cet avenir de la France qui s'avère bien peu prometteur, on s'interroge sur la stratégie. Vaut-il mieux mourir en amarrant son vieux rafiot à une chébèque de barbaresque qui vous passeront au fil du cimeterre à la première occasion, ou vaut-il mieux mourir en tentant de rejoindre à la nage cette île lointaine qu'on a quittée avec pertes et fracas en trahissant ses habitants ?

Moi, je vais vous dire, pour autant qu'ils crèvent...


Indigène de la République vendant Anne Hidalgo, Cécile Duflot et
Clémentine Autain pour douze maravedis au souk de Châteauroux.
Tags: opinion
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 18 comments