?

Log in

No account? Create an account
 
 
09 January 2018 @ 07:07 am
Meanwhile, at Kerbin Space Center...  
Il y a des nerds, ils aime tellement Kerbal qu'ils ont décidé de faire ça IRL. Quelle bande de tarés !


Cet autre groupe est moins dans l'esprit du "essaie jusqu'à ce que ça n'explose plus". C'est pas avec cette attitude qu'ils iront sur le Mun.


Pendant ce temps, en France...

Rien.

Faut dire, si on téléphone à la préfecture pour demander quels formulaires remplir pour avoir le droit d'essayer des fusées, le lendemain, on a la visite des gendarmes et des services secrets. C'est pas la même mentalité.
Tags:
 
 
 
(Anonymous) on January 9th, 2018 09:38 am (UTC)
La France a la fusée Ariane qui fonctionne mieux que jamais. Et si tu a une boite suffisamment crédible qui veut se lancer dans le secteur spatial, c'est plutôt le tapis rouge que l'on enverra.

Il faut arrêter la mauvaise fois, parfois.
(Anonymous) on January 9th, 2018 12:06 pm (UTC)
Contrairement à ce que son nom indique, Novespace n'envoie personne dans l'espace. Mais c'est français, et peu d'autres compagnies dans le monde permettent de faire de la recherche sur les effets de l'apesanteur. C'est sûr, l'enjeu n'est pas le même que pour des vols spatiaux habités, mais ça montre bien qu'il y a un intérêt pour l'aérospatiale en France.

Athreeren
(Anonymous) on January 10th, 2018 01:08 am (UTC)
Hahahahahahahahaha

La France !

Hahahahahahahahaha

Dans l'espace !

Hahahahahahahahaha

...

Non mais c'est vrai, trêve de plaisanteries, la France dispose des conditions idéales pour qu'un privé lance son programme spatial.

Preuve en est les innombrables acteurs français dans le domaine comme...

Et...

Et encore...

Je vais trouver, Google est mon ami.

Donnez moi une heure.

Ou deux.

Si vous avez la semaine c'est mieux.
(Anonymous) on January 12th, 2018 02:32 am (UTC)
> privé
> spatial

Comme le dit FFB plus bas, le domaine spatial est encore un domaine réservé de l'Etat. Que ce soit bien ou non, des mesures sont prises pour empêcher la concurrence contre Ariane.
Donc oui, la France dans l'espace. La France entière, pas juste une boite privée, qui met des jolis tricolores sur ses engins et ses profits aux Bahamas.

Le Créateur Fou, nationalisé.
(Anonymous) on January 9th, 2018 06:57 pm (UTC)
C'est loin d'être de la mauvaise foi :

- pour les "débutants" (amateurs, petites boîtes), développer un moteur à combustible solide ou liquide est interdit. D'après les gars du CNES qui nous encadraient quand on lançait des fusées expérimentales en école d'ingé, il y aurait un vide juridique sur les moteurs hybrides (solide+liquide ), mais comme leurs perfs sont nazes on ne peut pas aller bien loin avec. Du coup, les seules fusées expérimentales qu'on peut lancer en France ont un moteur fourni par le CNES.
Tout ça pour dire que c'est pas demain qu' une bande de motivés pourra apprendre sans avoir passé 10 ans chez Ariane. (Il n'y a qu' à voir les emmerdes innombrables que le créateur du "surf volant" a dû endurer, avant de se barrer sous des cieux plus cléments ).

- Pour un "concurrent sérieux", genre un SpaceX à la française, il y a 3 écueils : il ne peut recruter des gens formés que chez Ariane (pas autant de boîtes qu'aux USA ), l'état ne sera certainement pas jouasse de voir débarquer un concurrent alors qu' Ariane est déjà bousculée par des concurrents étrangers, et il n'y a pas 36 endroits d'où l'on peut envoyer des fusées. 2 centres spatiaux en Guyane, ça ferait quand même beaucoup. (Alors que les USA regorgent de déserts pour faire des essais rigolos)

Bref, raisonnement absurde basé sur une méconnaissance totale du sujet et sur des suppositions non-moins absurdes !

FFB
(Anonymous) on January 10th, 2018 10:49 pm (UTC)
Tu as participé au programme PERSEUS ^_^ ?
(Anonymous) on January 11th, 2018 10:33 am (UTC)
Non, Perseus c'est du lourd, plutôt pour les thésards et les profs (et surtout, avec le financement de l'école / université ). En tant qu' étudiant lambda dans une assoce étudiante simple, c'est Planètes Sciences via sa branche Espace qui organise les tirs de fusées expérimentales, avec le soutien du CNES qui fournit les propulseurs et les artificiers.

Pour donner une idée, la branche robotique de Planètes Sciences organise le concours qui était diffusé sur M6 à l'époque ; c'est un peu du même style : le but est de mettre en pratique des techniques (électronique, code, mécanique...) dans un cadre ludique, pas de développer de vraies technos avancées comme le fait Perseus.

FFB
(Anonymous) on January 11th, 2018 11:45 pm (UTC)
Le mec au surf volant, c'est de la blague, hein. Il avait ete contacté par la DGAC, qui lui demandait deux-trois infos, histoires de s'assurer qu'il ne retomberait sur le coin de la gueule d'un badaud, et il les a tout bonnement snobbé... Donc bon...
(Anonymous) on January 12th, 2018 02:36 am (UTC)
"il y aurait un vide juridique"
Il n'y a pas de vide juridique.
Tout est soit autorisé, soit interdit, soit réglementé.
Si ce n'est pas expressément interdit, si aucun texte ne le régule, alors c'est autorisé.
Si on ne peut faire ce que l'on veut, alors il y a forcément un texte quelque part.

Le Créateur Fou, légal dans 52 pays, interdit dans 85, obligatoire dans 14.
(Anonymous) on January 9th, 2018 11:12 am (UTC)
Dans tous les cas : MOAR boosters.
(Anonymous) on January 10th, 2018 01:03 am (UTC)
Hé mais j'ai déjà vu ce film ! Ils ont copié le script d'Iron Man ces loosers !