aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Cernunnos Pagan Festival, 24-25 février 2018, Noisiel (photos)

Le dixième numéro de ce sympathique festival se déroulait, sous un ciel d'azur et un froid de canard, à la Ferme du Buisson, à Noisiel, comme l'an dernier. Toutefois, principal changement, c'était sur deux jours ! J'avais amené par devers moi mon canon G7X, qui commence à donner des signes inquétants d'épuisement, et une fois n'est pas coutume, mon Pentax K5 nanti de mon 77 f/1.8, d'où la qualité raisonnable que vous trouverez à certaines photos.


Voici ce que tu vois du concert quand tu arrives trop tard


Pipeau en bois et cab Marshall : bienvenue au Cernunnos


La scène principale avait de la gueule


Je me suis aperçu que souvent, les photos qui rendaient le
mieux l'ambiance des concerts metal étaient des photos floues.



Exemple 2


Là, on en a une nette, alors oui elle est badass, mais elle fait figée


Ça pourrait être Pascal Obispo, ce serait pareil


Grôôô...


Chtoungchtoungchtoungchtoung...


Ouais, OK...


Jolis effets de lumière dans la petite salle
(qui était trop petite pour tout le monde)



Asenblut, un de mes coups de cœur


Non, ce n'est pas du Black Blood Deathgrindcorefuck


Lumière christique


Le très bon Ereb Altor


C'est ici le festival de metal ?


Encore une belle baffe : Einherjer


C'est pas chez Kendji Girac qu'on fait des photos comme ça


Gudugudugudung


Swish !


Ambiance virile dans le public


Mandatory hurdy-gurdy


Et chez Maître Gims, on voit ça ?


Eh, Djul, ça doit ressembler à ça, un concert !


Par contre les lumières étaient très rouges


Glinglingling


Une souris verte...


Celtachor n'a pas forcément fait la meilleure prestation
du fest, mais on ne peut nier l'implication de son flûtiste



Et chanteur


Belle gueule, il aurait dû présenter l'objet
de son groupe en début de set et pas à la fin.



Son copain aussi avait sort la peinture


Interlude...


Metsatöll était méconnu du public avant d'entrer sur scène.
Voici à quoi ressemblait la foule à la fin du concert.
C'est quoi ? Un row pit ?



Oui, on peut être brutal habillé comme ça.


Et en jouant de ce truc.


Mais c'est vrai que c'est plus facile quand on ressemble à ça.


Et pour conclure, la très sympathique prestation de Saor Patrol
conclut en beauté ce cernu. Cette formation se compose d'un guitariste
électricien, un cornemusier et une modeste section rythmique de trois
batteurs. Je pense que ce sont des Ecossais.
Tags: énorme focale
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 5 comments