?

Log in

No account? Create an account
 
 
22 March 2018 @ 06:55 am
Phil Campbell and the Bastard Sons + Partouzzzze Bastards à la Boule Noire, 19 mars 2018  
A moins que Phil Campbell ne se fut mis soudainement au hautbois classique, on pouvait raisonnablement inférer que la soirée serait placée sous le signe du hard rock. Ce fut le cas. Pour les deux analphabètes du fond, Phil Campbell, c'était le guitariste de Motörhead, qui s'est donc retrouvé au chômage il y a deux ans quand Lemmy nous a quittés. Kilmister. Bon, vous sortez et vous allez en étude.

C'est donc en écoutant le dernier album de Motörhead que je me rendis ce soir là à la Boule Noire, et c'est en prenant un whisky-coca que je rendis hommage à l'icône disparue. Je ne fus pas le seul, car les Partouzzzze Bastards, un groupe de hardeux Français, avait lui aussi bien appris de leurs maîtres. Et force nous fut de constater que c'était plutôt réussi, avec une performance nette et précise qui ne tarde pas à fédérer un public qui certes, n'en était pas à son premier headbang.


Ici, un extrait approprié à la circonstance, ils rendent mieux en live

Arrivent ensuite Phil et ses fils (deux d'entre eux sont réellement ses fils) qui vont nous interpréter des titres de leur album, mais aussi, évidemment, quelques reprises de Motörhead, une de Hawkwind, et une de... Bowie. Le tout chanté par un jeune frontman qui ne ménage pas ses efforts, et des musiciens appliqués, dont Phil Campbell, qui ne se contente pas de nous servir sa soupe. Sérieux, ce mec est la définition du cool.

Au final, une soirée variée qu'on n'a pas le temps de trouver longue.

Photostres


Partouzzzze Bastards et son hard un brin modernisé


Les Bastard Sons finissant leur concert


Phil a repris sa p