?

Log in

No account? Create an account
 
 
29 April 2018 @ 11:36 am
Et toi Elon, t'en es où avec tes pétards ?  
Pendant que d'autres se branlent la nouille autour de l'orbite basse, moi, je vais boldement. Mon ambition dans la vie, c'est explorer Jool (et choper la médaille des petits rattatas). Considérant que l'approche initialement prévue, consistant à bâtir une station à partir de quelques astronefs à assembler sur place, n'était pas réaliste, j'ai procédé à la méthode bourrine : assembler un GROS vaisseau en orbite autour de Kerbin, avec un ENORME étage propulsif modulaire.

Ça m'a pris des heures, mais finalement je suis content du résultat.


Bourrin I


Le bloc propulsif, à gauche, est constitué d'un bidon central, deux bidons latéraux et deux autres collés aux latéraux. Ici, vous les voyez encore accrochés à leurs étages de manoeuvre orbitale, dans lesquels il restait plein de carburant, donc je me suis dit, autant les utiliser pour m'extraire de l'orbite de Kerbin et gagner un peu de deltaV. Les bidons collés sont juste des bidons. Les étages latéraux ont chacun trois moteurs nucléaires, et le central en a cinq. A mesure qu'ils se vident, j'éjecte le poids mort selon la bonne vieille méthode. Au total, j'ai 50000 unités de carbu, c'est suffisant je pense.

Après ça, j'ai un vaisseau de refuel. Cet astronef est conçu pour se poser sur un satellite à faible gravité, forer et faire du carburant avant de remonter en orbite. Il emporte aussi quelques binious scientifiques.

Après ça, j'ai un étage de service, produisant l'électricité nécessaire. Les panneaux solaires sont de peu d'utilité sur Jool, je compte surtout sur la douzaine de RTS situés dans la baie de matériel. Notez la présence de l'énorme antenne relai et du scanner de surface.

Après ça, vous remarquerez un laboratoire, histoire de grinder un peu de science en route, et sur ce labo, j'ai posé des mâts pour supporter un éclairage, afin d'avoir toujours les ports d'amarrage bien visibles. En effet, plus loin, j'ai transformé un pod d'habitation en node. Autour de ce node, vous pouvez voir deux sondes atmosphériques destinées à se poser là où un parachute est utile, et deux modules d'exploration habitée, équipés chacun d'un étage de propulsion nucléaire, histoire de pouvoir me déplacer avec aise dans le système joolien (ça m'offre 2000ms de deltaV). L'étage de descente, qui reste sur place, est équipé de tout ce qui est nécessaire pour continuer à être utile.

Après ça, on a un bidon de stockage de carburant/monergol/minerai, un convertisseur, et des panneaux de refroidissement.

Enfin, le bout du truc est constitué du véhicule de retour, destiné à recevoir les quatre kerbaux intrépides. Celui-ci va s'attacher à l'étage central (il a un port exprès pour) et ramènera tout ce petit monde, ainsi que les données scientifiques, jusqu'à la maison.

Alors tout ça c'est bien jooli, mais est-ce que ça marche ?


Bourrin Station

Me voici ici en orbite autour de Pol, avec un vaisseau reconfiguré : la capsule de retour est à sa position finale, le refueler est en latéral sur le bidon.
Tags: