?

Log in

No account? Create an account
 
 
18 May 2018 @ 06:58 am
Va te faire cuire le cul à Urbicande  
Tandis que je faisais mes humanités, naguère, à Toulouse, je visitais fréquemment la bibliothèque universitaire, d'une part pour les besoins de mon sacerdoce, et d'autre part, parce qu'il y avait quelques bandes dessinées. C'est là que j'ai découvert Adèle Blanc-Sec et quelques autres, et parmi eux, les délirants univers de deux Belges bien fondus : Schuiten et Peeters.

Comme beaucoup de leurs concitoyens, ces deux là sont passionnés d'architecture, dont ils ont abreuvé leurs ouvrages, notamment dans la série des "Cités Obscures". Récemment, je suis retombé sur le troisième tome, "La Tour", paru en 87, et quelque chose m'a frappé.

Qu'on en juge : le héros est un vieil ermite ventripotent qui commence à perdre un peu la boule, ce qui est normal vu qu'il vit seul depuis des années, sans nouvelles de ses supérieurs ni de qui que ce soit d'autre. Néanmoins, malgré le manque de matériel, il continue d'accomplir le sacerdoce auquel il est attaché : l'entretien d'une section de soubassements d'une gigantesque tour.

Mais au final, les effondrements de plus en plus fréquents de ses chères voûtes le convainquent de quitter sa cabane pour aller chercher dans les étages "le contrôleur" et lui dire sa façon de penser.

Long story short, il découvrira une ville où, insouciants et ignorant du reste de la tour, des gens ignorent même qu'il existe encore des mainteneurs comme lui. Il finit par comprendre que les contrôleurs auxquels il doit rendre compte, il y a belle lurette qu'ils ont disparu. Il découvre aussi l'histoire de la Tour : une gigantesque construction bâtie pour rassembler les multiples peuples guerriers du continent autour d'un projet commun, une œuvre de paix. Finalement, il se trouve une bonne amie et quitte la ville pour monter encore plus haut, afin de voir à quoi tout ça rime.

Mais il n'y a plus personne, à part quelques fous, absorbés dans des tâches sans queue ni tête. Il finira par découvrir que la tour se finit en queue de poisson. Il n'y a rien au sommet. Il y a bien longtemps que la construction de la Tour s'est arrêtée, qu'il n'y a plus de contrôleur, plus de managers, plus de but, plus rien.

Et au final, ils finiront par redescendre les vertigineux étages, échappant de peu à la chute finale de l'édifice, pour se retrouver dehors, libres et heureux, et en couleur (le reste du bouquin est en noir et blanc), au milieu d'une de ces guerres que la Tour devait prévenir.

La Tour, donc, un truc boursouflé, absurde et branlant, conçu voici des lustres par des gens bien intentionnés autant que morts, soi-disant pour assurer la paix entre les peuples, mais qui dans la pratique, n'assure que l'agonie de ses habitants. Une construction qui a perdu tout semblant de finalité, mais dont quelques fous épars continuent à ravaler obstinément les arches décaties, parce qu'ils ne savent rien faire d'autre, parce qu'ils ne veulent pas voir que tout s'effondre autour d'eux.

Et donc, trente ans plus tard, me voici en train de me dire "putain, mais ça parle de la construction européenne !"






Goldorak en ricain sans robot géant, ça pue du cul.
 
 
 
(Anonymous) on May 18th, 2018 06:18 am (UTC)
Je me souviens de cette BD. Ça me rajeunit pas.

Sinon, aucun espoir que tu reprennes l'écriture un jour ? Je suis en train de relire les Sauvageons et j'y prends toujours autant de plaisir.
(Anonymous) on May 18th, 2018 07:03 am (UTC)
K.
J'ai cette bd, découverte également au CDI de mon lycée.
Je n'avais jamais pensé au scénario de cette façon mais...bon sang, c'est éclairant !
Je me demande du coup à quelle Babel pensaient les auteurs...

(pour l'UE, il manque quand même l'aspect antidémocratique et méprisant envers les peuples ainsi que la multiplication des règles absconses et mal foutues).

k.
(Anonymous) on May 18th, 2018 08:57 am (UTC)
Re: K.
"pour l'UE, il manque quand même l'aspect antidémocratique et méprisant envers les peuples"

Tu veux bien. L'Europe n'est en aucun cas anti-démocratique. Le parlement est élu au suffrage plural universel, le conseil européen est constitué des dirigeant de chaque pays, eux aussi élu et le président du conseil doit-être approuvé à l'unanimité par les membres du conseil, et est avant tout une fonction diplomatique.

Les commissaires doivent être issue de tout les pays membre, sélectionné par leu gouvernent de leurs propre pays et le président du conseil européen doit-être approuvé pare le parlement, qui je le rappel es directement élu. L'europe est un gros bazar, mais c'est certainement l'organisation de cette taille qui soit le plus démocratique existant au monde.

Quand le personnes disent que "l'europe n'est pas démocratique" ce qu'il veulent dire, c'est que des gens d'autre pays prennent des décision sur comment gérer le bazar avec lesquelles ils ne sont pas d'accord.

Je rappel que la démocratie, ça implique aussie parfois d'avoir d'autre gens que soit édicter des règles auquel on adhère pas, car il se trouvent en plus grand nombre. De manière assez c'est quand ils se rendent compte de cette réalité que pas mal de gens ce mettent à déclarer que "la démocratie, ça ne marche pas".

Pour beaucoup de "pro-démocratie", la raison pour laquelle ils supportent un tel système est parceque "surement, la majorité des gens pensent comme moi. vive la démocratie, ça veut dire qu'on fera ce que je veux". Mais quand ils réalisent qu'ils se retrouves parfois dans une opinion minoritaire, curieusement, un régimes plus "autoritaire" ne leur sembles pas une si mauvaise idée. "surement, la masse ignorante est incapable de se dirigée elle me^me. Si ils le pouvaient, il voterait comme moi. Ce qu'il leur faut, c'est un despote éclairé qui saura les mené dans un meilleurs avenir, qu'ils le veulent ou non. C'est pour leur bien".

Ils sont peu nombreux, les gens qui sont près à accepter que des mesures qu'ils détestent doivent malgré tout être mis en place car issue d'un processus démocratique. La démocratie ça s’apprend, par l’erreur aussi. Et un peuple ne deviendra jamais mature si on ne le laisse pas faire ses propres erreurs.
(Anonymous) on May 18th, 2018 12:55 pm (UTC)
Re: Europe
Qui que vous soyez, vous projetez sur moi vos petits fantasmes personnels. Vous ne pouvez en aucun cas induire de ma critique que je puisse souhaiter un régime plus autoritaire - d'autant plus que je souhaiterais plutôt moins d'Europe (ou plus exactement, mieux d'Europe, mais ça passe justement par moins d'Europe et plus démocratique).

Je maintiens que l'UE est profondément antidémocratique dans son fonctionnement sinon dans son essence (cf. Junker "Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens").
La commission européenne n'est pas élue démocratiquement et c'est elle qui dispose du pouvoir -et elle le revendique comme supérieur à celui des chefs d'États démocratiquement élus.
Le parlement européen n'est essentiellement qu'une chambre d'enregistrement dont les moyens d'actions sont très restreints. Les ressorts de démocratie directe sont délibérément difficiles à obtenir (pétitions) et l'expérience a prouvé qu'en plus, ils ne sont pas suivis d'effet (One of us).
On peut ajouter aussi la pression sur ce le "populisme" cad tout ce qui n'est pas conforme à la vision transnationale-libérale-libertaire de Bruxelles, avec ce petit jeu très amusant de faire revoter les pays lorsque le résultat de la précédente élection n'était pas satisfaisant (Irlande) ou de refourguer le cadeau que tout le monde a refusé en l'habillant autrement (traité de Lisbonne).
Dois-je aussi rappeler la chasse aux "fake news" qui relève le plus souvent de la censure des idées qui ne sont pas les leurs (je vous renvoie à l'exemple assez ironique des Pays Bas) ?

Et pour enfoncer le clou, l'oligarchie bruxelloise n'est pas la "majorité". Justement, c'est une minorité. En outre, le fondement de la démocratie c'est "démos": le peuple. Et là, on se trouve dans le cas d'une oligarchie transnationale. On ne compte plus les commentaires outrancièrement méprisant de Prodi et cie sur les "peuples" et les "nations".

k.



(Anonymous) on May 19th, 2018 07:23 am (UTC)
Re: Europe
"La commission européenne n'est pas élue démocratiquement et c'est elle qui dispose du pouvoir -et elle le revendique comme supérieur à celui des chefs d'États démocratiquement élus."
La commission européenne, se sont des fonctinnaire. Nomme moi un seul pays où on élit des fonctionnaire.

"et elle le revendique comme supérieur à celui des chefs d'États démocratiquement élus."
ABSOLUMENT FAUX! Ce qui dirige actuallement l'europe, c'est le conseil européen. C'est eu qui ont le derneir mot sur tout. Et je rappel que le conseil européen est constitué du leader de chasue pays.

Qui plus est, je rappelle qu'à la tête de chaque comission se trouve sont comissaire qui est choisi par qui? je le rappelle? Et oui, le gouvernement de chaque pays. ET QUE CES COMMISSAIRES DOIVENT-ÊTRE APPROUVÉ PAR LE CONSEIL EUROP2EN LUI MÊME! Et le président approuvé PAR LE PARLEMENT EUROPÉEN

Aucune législation ne peut passé sans l'aval du parlement et du conseil. La commission ne fait qu’exécuter les ordres. Car c'est ce qu'il sont: des fonctionnaires.


Dire que la commission n'est pas démocratique où dirige l'europe, c'est fa
(Anonymous) on May 19th, 2018 07:23 am (UTC)
Re: Europe
c'est faire preuve d'une ignorance flagrante.

Ce qui commande l’Europe, c'est le conseil.
(Anonymous) on May 19th, 2018 07:27 am (UTC)
Re: Europe
"La commission européenne n'est pas élue démocratiquement et c'est elle qui dispose du pouvoir -et elle le revendique comme supérieur à celui des chefs d'États démocratiquement élus."
La commision ne fait qu'appliquer les lois voté au parlement. Et ce sont ces lois, voté par des représentant directement élue, qui sont considérée comme imposable auux états membres.

Et encore. Les domaines dans lesquelles le parlement européen peut voter sont strictement limité. Et un fois une lois votées, elles doivent encore être adaptée dans chaque pays et votées dans le parlement respectifs.

(Anonymous) on May 19th, 2018 10:07 am (UTC)
Europe
Ce qui est lassant avec Internet, c'est que tu signales qu'une blague est marrante et tu finis par devoir argumenter avec des trolls.
Tu ne réponds à qu'un seul argument et en plus en insultant et à côté de la plaque.

Que le Parlement ou le Conseil puissent créer du droit est normal, parce qu'ils sont élus pour l'un et issus d'élections pour le second.

En revanche, a commission est en mesure de créer du droit directement pour les États membres (règlement ou directive, lesquelles doivent être transposées ; dans les faits, il y a peu de marge de manœuvre, cf. directive Travel, malgré les dénégations de Blanquer).
Or ce sont des fonctionnaires, alors qu'ils se comportent comme des chefs d'un super-État et nos chefs d'État se soumettent à eux. Dans les faits, prétendre que le conseil peut imposer sa volonté à la commission une fois celle-ci installée, c'est faire preuve d'une ignorance flagrante.
Dans les faits, dans les cas où les gouvernements nationaux se mobilisent vraiment, c'est la commission qui finit par avoir le dernier mot (exemple avec le moratoire sur les pesticides).

Pour enfoncer le clou une fois encore : c'est la commission qui décide au dessus des peuples et sans leur aval (voire à leur encontre : si l'on faisait un référendum sur les quotas de réfugiés...) alors que ce ne sont que des fonctionnaires.
Et je ne parle même pas des multiples commissions obscures ou du gouvernement des juges.

Bref, brisons là, admettons que l'on n'est pas d'accord.

K.

(Anonymous) on May 20th, 2018 07:23 am (UTC)
Re: Europe
Les couleurs de l'UE sont le bleu et l'or du pouvoir monarchique absolu, donc c'est écrit dessus, l'UE est un pouvoir dictatorial en gestation, c'est évident. Quand au parlement européen, son architecture renvoie à la tour de Babel, tentative de créer un gouvernement mondial, vouée à l'échec et la violence.
C'est très clair, d’ailleurs l'UE est un projet nazi, le premier président de l'UE était Walter Hallstein, un juriste nazi.

Donc voilà.

Melvas

aspexploreraspexplorer on May 21st, 2018 10:21 am (UTC)
Re: Europe
Il y aurait pourtant un moyen simple d'éviter le destin de Babel : en effet, il existe une langue très belle...
(Anonymous) on May 21st, 2018 12:50 pm (UTC)
Re: Europe
le finois ?
(Anonymous) on May 21st, 2018 03:18 pm (UTC)
Re: Europe
L’espéranto. La langue du Démon, la destructrice des Nations et de la Liberté.

Melvas
(Anonymous) on May 21st, 2018 06:21 pm (UTC)
Re: Europe
D'ailleurs, comme le disait si bien Henri M.
"Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn " ce qui signifie à peu pres : "le jour viendra où les perroquets de Gordon Brown iront poussser leur brouette en enfer".
Si c'est pas une preuve.


MD
dP
Linguiste