?

Log in

No account? Create an account
 
 
10 June 2018 @ 12:08 pm
Necronomidol + tl;dw à la Boule Noire, Paris, 9 juin 2018  
N'ayant eu que deux concerts de Babymetal cette semaine, je n'avais bien sûr pas ma dose de japonaises à jupette, du coup je suis allé voir Necronomidol, qui se produisait à la Boule Noire. Premier constat : y'avait pas tout à fait la foule du Tokyo Dome (la faute sans doute à une promotion du concert un peu ratée, ayant moi-même eu du mal à avoir connaissance de la manifestation. Bwef...)

Donc, la première partie était assurée par X Made Alcoholic Santaclaus, un groupe qui assez rapidement démontre une bonne énergie. C'est clairement du metal, voire du brutal, avec la gueule peinte, les tatouages, les zicos bourrés et tout le bordel. Évidemment, on wakarimasen quedalle, c'est tout en jap, mais tout le monde comprend la langue du rock'n roll. Chaque musicien avait son moment de gloire solo, bref, un groupe qui n'aurait pas étonné dans Hellfest.


L'artwork de leur dernier single

Alors Necronomidol, comme son nom l'indique, c'est un groupe d'idols qui ont un créneau bien à elles : l'horreur et le fantastique. Oui. Idols meet Lovecraft. Dans les video, vous verrez qu'il y a une atmosphère onirique, renforcée par des éléments de musique électronique. Par contre, en concert, ce sont quatre vrai musiciens bien rock qui font le kami band, et du coup, c'est beaucoup plus raccord avec ce qui précède.

Pour ce qui est des filles, elles sont cinq, avec des personnalités bien marquées, comme c'est la coutume dans ce genre de formation. Celle qui attire l'oeil au premier abord, c'est la mystérieuse Sari, avec son araignée, son maquillage et ses cheveux bleus. Sur scène, Himari se distingue par ses expressions faciales, ses immenses yeux fous et son envie de bouffer le public. Rei est dans le trip bonne copine, Risaki fait la bad girl, et Hina (avec ses faux airs de Moa) est la jeunette un peu timide.

Tout ça saute joyeusement sur scène, avec des chorés assez carrées, mais pas trop, ce qui en fait le charme.

Ci-dessous, un petit extrait de ce que ça donne :


Et donc, après un set de longueur décente, on aura droit, fait rarissime, à un rappel. Au final, un petit concert intime et bon enfant, qui rappelle un peu les débuts de Band Maid dans cette même salle il y a deux ans.

J'en ai prites.


X Made Alcoholic Santaclaus (alias XMAS, lol)


Le chanteur et son impressionnant maquillage


Les zicos de Nec' qui s'installent


Début de concert pour les filles


Rei


Risaki, qui a un ventre


Sari et sa gueule de nô


Himari


Hina off-character


Trois des girls se reposent pendant que le batteur vend le merch