?

Log in

No account? Create an account
 
 
13 June 2018 @ 06:58 am
If at first you don't succeed...  

Draw me like one of your french girls...

Tout le monde connaît les SS. Mais si, les méchants dans les films de nazis. En noir. Tête de mort. Bref...

La SS, durant toute son existence (de 1925 à 1945), été dirigée par un Reichsführer-SS. Le rôle fut si profondément marqué par Heinrich Himmler qu'on oublie parfois les quatre autres personnages à avoir successivement dirigé l'ordre noir.

Le premier ne fut pas des moindres : Julius Schreck fut un des fidèles et intimes d'Hitler, un des membres fondateurs de la SA, bref, un vrai nazi à qui Hitler confia un jour la tâche de créer un petit groupe de gardes du corps, distinct des SA, et qui n'obéirait qu'à lui, et pas à Röhm. On ignore pourquoi exactement il quitta le commandement des SS, mais il resta jusqu'à sa mort dans les bonnes grâces du Führer, qui lui fit des funérailles de héros.

Son successeur fut un dénommé Joseph Berchtold, de toute évidence un individu capable qui réussit à recruter jusqu'à un millier d'hommes. Toutefois, il ne parvint pas à détacher la SS de la tutelle des SA, et quelque peu frustré, finit par se retirer du poste pour se consacrer au journalisme dans les organes du parti. Peu inquiété après guerre, il mourut paisiblement en 1962.

Le suivant fut l'adjoint de Berchtold, Erhard Heiden. Ce fut aussi le plus marrant. Moyennement compétent, incapable de retenir ses effectifs, il semble qu'il tomba en disgrâce... Comment dire... Bon quand on est chef des SS et qu'on a besoin d'uniformes, est-ce bien raisonnable de les commander chez un tailleur juif ? Hein ? Bref, débarqué par son adjoint en 1929, ce fantaisiste fut liquidé par ses anciens kameraden en 33.

L'adjoint en question était Heinrich Himmler, sur lequel il n'est pas nécessaire de s'étendre je crois.

C'est la veille de son suicide, le 29 avril 1945, que Hitler démit Himmler de son reichsführeriat (pour avoir traité avec les alliés en général, et le Congrès Juif Mondial en particulier, ce qui la fout mal il faut bien le dire), pour confier la SS à Karl Hanke, un général de la Waffen-SS particulièrement fanatique. C'était pas forcément un cadeau. Le 5 mai, notre héros, qui était en Tchécoslovaquie, emprunta l'uniforme d'un de ses soldats pour s'enfuir en douce, mais il fut capturé par la résistance locale avec d'autres. Le 8, jour de l'armistice, il tenta de s'enfuir, mais rata son coup, fut battu comme plâtre et quitta cette vallée de larmes, adieu, petit ange parti trop tôt.

Bon, bizarrement, malgré la paye, il n'y eut personne d'autre pour reprendre le truc. C'est dommage, l'uniforme était cool.


Merel Bechtold, qui n'a rien à voir avec tout ça

Alors, quel est votre Reichsführer-SS préféré ? Dites le nous dans les commentaires, n’hésitez pas à liker si vous avez aimé cet article et à vous abonner si ce n'est pas déjà fait. N'oubliez pas de nous suivre sur Facebook, Twitter et Instagram, et si cet article vous a plu, vous pouvez me soutenir sur Patreon.

Connards.
 
 
 
(Anonymous) on June 13th, 2018 10:39 pm (UTC)
Erhard Heiden, pour le grand prix de la stupidité
Typhon Baal Hammonbaal_ammon on June 13th, 2018 11:30 pm (UTC)
Un truc intéressant avec les SS c'est leur réputation de corps d'élite alors qu'ils ont jamais spécialement brillé militairement ou en tout cas pas plus que la Wehrmacht, et que le seul truc sur lequel ils se sont distingués vraiment c'est en matière de crimes de guerre.

Néanmoins une autre particularité intéressante de la SS, ou plus spécifiquement de la Waffen-SS c'est qu'ils ont servi aussi de légion étrangère au IIIe Reich.
Il y a eu des divisions SS Ukrainiennes, Estoniennes, Lettonnes, Françaises (la fameuse division Charlemagne), Hollandaises, et Bosniaques (les fameuses divisions musulmanes bénies par le grand Mufti de Jérusalem).


Sinon, un SS particulièrement remarquable à mon sens c'est Heydrich, un fanatique absolu totalement dévoué au nazisme, qui après avoir présidé la conférence de Wannsee (où fut organisée la Shoah) était devenu gouverneur de Bohême-Moravie et qui s'est fait piéger dans un attentat organisée par la résistance tchèque, attentat à moitié manqué dans lequel Heydrich a tenté de poursuivre ses assaillants. Il a succombé à ses blessures. Heydrich était peut-être une figure les plus terrifiantes du nazisme et c'est sans doute une grande chance qu'il ait été aussi frivole pour ce qui est de sa sécurité personnelle.
(Anonymous) on June 14th, 2018 05:04 pm (UTC)
Corps d'élite ne signifie pas "commando ninja", ça signifie "loyauté indéfectible". Sur ce plan, les SS ont fait le job.

En matière de crime de guerre, les juifs, les bolcheviques, les USA et les Anglais arrivent avant nos fameux SS, qui se retrouvent donc en cinquième place ce qu n'est pas si mal, on fera mieux la prochaine fois.

Melvas
Typhon Baal Hammonbaal_ammon on June 14th, 2018 05:06 pm (UTC)
Va crever, grosse merde.

Edited at 2018-06-14 05:07 pm (UTC)
(Anonymous) on June 14th, 2018 06:10 pm (UTC)
T'as lu le dernier guerres&histoire, toi.
aspexploreraspexplorer on June 14th, 2018 07:30 pm (UTC)
et que le seul truc sur lequel ils se sont distingués vraiment c'est en matière de crimes de guerre.

Quelques unités de la Waffen-SS étaient de véritables unités d'élite, et leurs ennemis leur en ont d'ailleurs fait éloge. Néanmoins, il est vrai qu'à la fin du conflit, le ventre mou de la W-SS semble avoir eu une valeur militaire modeste à nulle, en raison de la faiblesse des effectifs, du manque d'équipement, de la médiocrité du recrutement et d'un commandement aux fraises. Pour ce qui est des crimes de guerre, hélas, ils sont loin d'avoir été les seuls à s'en trimballer, il est maintenant bien documenté que certaines unités de la Wermacht se sont comportées de manière moyennement courtoise en Russie, en Grèce, en Yougoslavie et ailleurs.

Je ne dis pas ça pour excuser la Waffen-SS, je dis seulement qu'après la guerre, ils ont eu le dos large, et que les 90% de combattants de l'armée régulière ont eu beau jeu de dire " Mich ? Nein, Wermacht ".
Typhon Baal Hammonbaal_ammon on June 14th, 2018 07:41 pm (UTC)
Bien évidemment la Wehrmacht a commis des crimes de guerre mais c'était pas son unique raison d'être, ce qui est arguablement le cas pour e.g les Einsatzgruppen , d'ailleurs justement organisés par Heydrich.
(Anonymous) on June 17th, 2018 11:50 am (UTC)
La Wehrmacht n'a commis aucun crime de guerre, elle a fidèlement protégé le peuple allemand contre la horde rouge, et elle fût la meilleure armée du monde. Ne salissez pas sa mémoire, s'il vous plaît.

Melvas
Typhon Baal Hammonbaal_ammon on June 17th, 2018 03:44 pm (UTC)
Va crever, grosse merde.
(Anonymous) on June 14th, 2018 08:39 am (UTC)
Fisrt !
(Anonymous) on June 15th, 2018 08:37 pm (UTC)
C'est pas Hugo Boss les costumes SS?
Ça explique la classe naturelle.