?

Log in

No account? Create an account
 
 
08 July 2018 @ 09:00 am
Iron Maiden + The Raven Age au truc de Bercy, 5 juillet 2018  
En ouverture, nous avons droit à The Raven Age, groupe de metalcore déjà vu l'an passé en ouverture d'Anthrax. J'avais noté la piètre qualité des lumières, et je dois dire que ça ne s'est guère amélioré à Bercy. J'ai aussi un peu de mal avec leurs compos, dont on ne sait pas trop où on va, à l'exception du dernier morceau, Angel in Disgrace, qui réveille enfin les troupes.

Le père fera-t-il mieux que le fils ? C'est au tour de Maiden d'entrer en scène. C'est avec une relative confiance qu'on se rend à un concert de Maiden. De mémoire d'homme, personne n'a jamais assisté à un mauvais concert de Maiden, et ils en ont fait plusieurs, des concerts. Et évidemment, ils vont assurer, en particulier Bruce Dickinson, qui va sautiller sur scène pendant deux heures comme une babymetal sous crack, ce qui est d'autant plus impressionnant qu'on a affaire à un quasi-vieillard de 59 ans. Quand je dis sautiller, ce n'est pas un effet de style, il court vraiment d'un bout à l'autre, il grimpe, il saute... tout en chantant, ce qui n'est pas un mince exploit, surtout quand on fait quasiment du chant lyrique. A côté, les musiciens sont plus sages, sans pour autant rester immobiles, mais c'est le décor qui fait le spectacle, avec son spitfire (grandeur nature) qui se balade au-dessus du groupe, ses backdrops impressionnants transformant Bercy en une cathédrale qui rend celle de Ghost un peu ridicule, et puis ce démon immense qui sortira en fin de concert.

Pour ce qui est de la setlist, la tournée ayant pour objet la promotion d'un best-of, on peut compter sur du classique. On peut regretter à ce titre l'absence de titres du dernier album. Mais sinon tout est là, le trooper, run to the hills, hallowed...

Dire qu'il y a de pauvres âmes qui ne connaîtront jamais un concert de Maiden. Les fous !


The Raven Age, et leur éclairage à la con. Oui, j'étais loin.


Un Bercy bien bourré


Juste après, un câble a lâché, et ils sont tous morts. C'est dommage.


Guess the song


Eddie passe à l'attaque


Tout rosbif qu'il soit, Bruce a sorti le drapeau tricolore.
Il nous a même souhaité (en français) bonne chance pour
le quart de finale qui avait lieu le lendemain.



To the sound of the monstrance clock...


666, the number of the beast


Le méchant démon.
 
 
 
(Anonymous) on July 9th, 2018 08:35 am (UTC)
Claaasse.

Le Créateur Fou, Die Verbannten Kinder Evas.
vieux_magicvieux_magic on July 9th, 2018 04:53 pm (UTC)
Je me souviens d'un "Bonne chance" en français de Bruce avant un match de la coupe du monde 2014.
Bilan : 1-0 pour l'Allemagne en 1/4

Depuis, il est en nets progrès.