?

Log in

No account? Create an account
 
 
24 September 2018 @ 07:54 am
AFCU  
" Alors là Wilburston, je n'ai qu'un mot : bravo ! Bravo !*--
- Oh, merci monsieur Stormbergsky.
- Je dois vous dire qu'au sein de la Carcolo, il y avait pas mal de monde - pas moi, mais d'autres - qui étaient inquiets de votre film. Pour son contenu tout d'abord, parce que c'est vrai, on est bien éloignés des histoires de super-héros à la mode.
- C'est vrai.
- Mais votre "Anne Frank" était à la fois poignant, pudique et historiquement fidèle, vous avez impressionné tout le monde, à commencer par les critiques, le public s'est déplacé, vous êtes bien parti pour les oscars, moi je vous dis.
- Ce serait su...
- Maintenant, vous savez tout ça, mais ce n'est pas pour ça que je vous ai fait venir. Je voudrais qu'on parle de l'avenir. Quels sont vos projets ?
- Eh bien, c'est intéressant que vous m'en parliez, j'ai ici justement un script très intéressant revisitant le mythe de Robin des Bois dans un cadre urbain de la fin des sixties, avec ici frère Tuck...
- Non non non, je vous parlais de l'avenir d'Anne Frank. Vous avez déjà des idées pour la suite ?
- La suite ? Mais elle est morte...
- Pas vraiment, si vous vous souvenez, votre film coupe très adroitement juste avant l'arrivée des Allemands, ce qui laisse ouverte la possibilité d'une séquelle, hein, petit malin. Je voudrais que vous pensiez à ça. Ce ne sont pas les possibilités qui manquent, on pourrait imaginer qu'elle s'échappe in extremis, ou qu'un SS tombe amoureux d'elle et la fait passer pour morte, et ensuite, elle va passer le reste du film à retrouver sa famille, pour les faire évader du camp, elle va recruter une équipe, bref, les possibilités sont infinies.
- Mais enfin monsieur Strombergsky ! C'est un non-sens, c'est une insulte !
- Oh, eh, vous allez pas me laisser tomber non ? Votre film a fait 300 millions de profit, vous croyez quoi ? J'ai des coups de fil tous les matins des actionnaires et des distributeurs, je leur ai déjà vendu une trilogie, une autre réalisée par Tarantino, une série TV sur Netflix, des action figures avec Mattel, un holocoaster dans un parc d'attraction, alors vous allez être gentil et me faire une petite communication bien corporate pour le lancement du Anne Frank Cinematic Universe. "


"I am the shadow that lies into your darkness"
Anne Frank vs. the Gestapo
 
 
 
(Anonymous) on September 24th, 2018 06:17 am (UTC)
L'ami ASP du petit déjeuner
C'est d'autant plus lolilol que c'est typiquement le genre de raisonnement dont ils sont capables à Hollywood.
En tout cas, merci pour ce petit texte du matin !

K.

ps: il faudra un grand méchant récurrent et increvable secondé par des imbéciles incapables. Des propositions de noms ?

pps : attention aux fans fictions, qui risquent de détourner une partie des ventes. On me dit qu'une gamine a rédigé sous le manteau un "journal d'Anne Franck"...