?

Log in

No account? Create an account
 
 
25 September 2018 @ 07:25 am
Grinmer + Toterfisch + Drenaï au Klub, 23 septembre 2018  
Ah, le Klub, mythique temple du metal underground parisien, combien de fois y ai-je passè mes soirées ? Jusqu'à il y a deux jours, la réponse à cette question était "zéro", mais il fallait bien que j'y passe. L'assistance se composait d'une cinquantaine d'acharnés, c'est à dire que la salle était pleine. C'est une cave. Pour tout dire, il y a une sorte de four à pizza derrière la scène, qui sert aux musiciens à ranger leur fourbi. L'éclairage est constitué de spots bleus. Bon...

Donc, le premier groupe arrive, c'est les Français de Drenaï. Visiblement, la scène minuscule leur pose des problèmes, mais surtout, ils jouent en acoustique, ce qui fait qu'ils n'arrivent pas à couvrir le brouhaha des discussions, qui se font de plus en plus fortes à mesure que le concert avance, vu qu'on ne peut de toute façon entendre le groupe. C'est dommage, car le groupe raconte une histoire, qui restera inaudible. Bref, c'est raté.

Je me rapproche de la scène pour voir Toterfisch, principale raison de ma présence en ces lieux. Je les avais vus au Cernu il y a deux ans, et ça m'avait bien emballé. Là, ils reviennent, et avec leur scène toujours aussi encombrée de barda marin, leur tricorne et leur bonne humeur. Un bon pirate, avec des hymnes entraînants et des passages assez inventifs pour renouveler l'intérêt. La salle ne s'y trompe pas car malgré l'étroitesse du lieu, tout y passe : mosh pit, circle pit, wall of death...

La soirée se clôture avec Grinmer, des Suédois qui nous font un folk énergique et chaleureux, avec toutefois des instruments amplifiés, ce qui leur permet de se faire entendre. Là encore, vif enthousiasme du public qui bouge pas mal à ce que je vois depuis le fond de la salle (où, encouragé par Toterfisch, je suis allé boire un verre de rhum).

Les photostres


Drenaï dans le lointain


Le merdier de Toterfisch


Toterfisch, et son petit accordéon


Ceci ne fait pas partie du décor de scène de Toterfisch,
c'est un boîtier électrique que le chanteur a délogé
d'un mouvement un peu trop énergique.



Grinmer 1


Grinmer 2
 
 
 
(Anonymous) on September 25th, 2018 05:41 pm (UTC)
C'est dommage. Drenaï, avec des électrons, ça poutre.

Le Créateur Fou, électrifié.
(Anonymous) on September 25th, 2018 08:14 pm (UTC)
Semi-related, parce que tu évoques le sujet et que j'ai du mal à trouver des infos, est ce que tu connais des salles de petite capa (le genre plein à 50 à personnes), qui ne soient pas des bars-où-des-fois-y-a-des-concerts ?
Pas forcement metal onry niveau programation d'ailleurs.

C'est un genre de lieu qui est extremement, extremement, répandu sur la terre de mes ancètres, et que je peine à trouver en cette bonne ville de Lutèce. J'ai pris des mauvaises habitudes au Japon, et une salle avec une jauge à 100 personnes, ca me semble blindé de monde maintenant.

MD,
dT
aspexplorer: crysisaspexplorer on September 26th, 2018 04:29 am (UTC)
Le plus petit que je connaisse c'est la Boule Noire mais c'est déjà plus de 100 personnes.
(Anonymous) on September 26th, 2018 02:55 pm (UTC)
200-250 meme, la jauge de la BN de mémoire.
Ca m'a dailleurs fait un point de comparaison lolesque lorsque jke suis allé trainer mes guetes a Kichijuouji au Club Seata (je mets pas le lien vers mon glob sur le sujet parce que sinon mon commentaire va etre modéré pour usage immodéré d'hyperliens), qui affiche fierement une jauge à 500 personnes avec les 3/4 de la superficie de la salle principale de la BN.

MD
dP
still searching