?

Log in

No account? Create an account
 
 
02 October 2018 @ 07:04 am
Entarte Citron  

4e de couv' de "Le mythe national : L'histoire de France revisitée", de Suzanne Citron


Nostalgique du nationalisme barrésien


Pseudo-historien révisionniste invoquant Michelet


Y'nglorath Shliplüz psalmodiant des mélopées insanes sur ce qui aurait pu se passer en 732


Ïa ïa ! Clovis Fhtagn !


Le visage déformé par un atroce rictus, le professeur Mortinson lisait le Lavisse

Chère madame Citron,

Un Bambara n'aimera pas qu'on lui dise que les Bambara n'existent pas. Un Chinois se mettra en colère si on lui dit que les Chinois n'existent pas, et n'ont jamais existé. Allez dire à un Serbe que son peuple est imaginaire, et qu'il n'est qu'un métis de Grec et de Turc, ou je ne sais quelle fadaise du même genre, et il va vous faire un grand sourire au couteau. Je suis comme tout le monde sur cette planète. Je n'aime pas qu'on vienne me dire que mon peuple n'existe pas. Je suis un Français. Je suis né en France, des parents Français, nés de parents Français et de grands-parents Français, et au moins jusqu'à Louis X (dit le Hutin), on peut dire que la quasi-totalité de mes aïeux furent très occupés à planter patates et navets dans la bonne terre de France. Je partage ceci avec mon peuple, donc, les Français : une longue histoire, et un patrimoine génétique commun, comme en témoignent d'ailleurs les traits physiques généraux qui nous caractérisent. Contrairement à toutes sortes de couilles-molles qui ont gîte et couvert sur France Inter, je ne m'interroge pas sur l'identité Française, je l'ai, je la vis, c'est une part de moi.

Et donc, en tant que Français, je souhaite que mes ancêtres soient des Gaulois. Je veux qu'ils soient blonds, avec des tresses, des moustaches, et des braies. Je ne veux pas que mes ancêtres pratiquent le nomadisme pastoral dans le Sahel. Je veux que Jeanne d'Arc soit née à Domrémy, en Lorraine, et pas sur les bords du Brahmapoutre. Je veux que Charlemagne soit roi de France, et ça ne me dérange pas plus que ça si de l'autre côté du Rhin, ces andouilles d'Allemands sont persuadés qu'il s'agit d'un kaiser boche. Je veux que ma vie s'inscrive dans quelque chose de grand, et qu'elle vaille mieux que passer 42 ans à bosser comme un con pour payer la maison de retraite.

"Gneugneugneu gna science gneugneugneu", me répondrez-vous sans doute. L'histoire, une science ? Laissez-moi rire, la recherche historique est aujourd'hui aussi biaisée politiquement, probablement plus même, qu'elle ne l'était du temps des rances "nationalistes barrésiens". Allez, citez-moi donc UN historien actuel qui soit de droite, pour voir ! Et par ailleurs, la recherche de la vérité est-elle réellement le but de l'histoire ? Foutredieu, comme je me moque de l'emplacement précis de l'oppidum de Bibracte ou de la population exacte de Châteauroux à la fin du XIIIe siècle, ceci n'a aucune espèce d'importance pour les temps présents. Nous sommes perdus, abandonnés, vendus, gouvernés par des sots aussi corrompus que suffisants, est-ce incompréhensible que l'on se cherche des héros, des raisons d'exister autres que de payer un pavillon à super-qualité-de-vie à crédit sur trente ans ?

Bref, madame Citron, je n'aime pas ce que vous faites, ni ce qui vous pousse à le faire, et la seule raison pour laquelle je ne viens pas vous péter les genoux avec mes copains fascistes rances du kop Darnand, c'est que vous portez le même prénom que Suzannouka Nakamoto (et que vous êtes morte en début d'année aussi).
Tags:
 
 
 
Wladoushkoïwl4d on October 2nd, 2018 08:37 am (UTC)
Je ne vois pas vraiment le rapport entre le livre et ta réponse. La quatrième de couverture présentée nous dit juste que la France, comme nation et comme entité culturelle, ne s'est pas développée en vase clos.
Et si tes ancêtres plantaient des patates sous Louis X, ils étaient très très forts.
aspexplorer: crysisaspexplorer on October 2nd, 2018 09:40 am (UTC)
Oui, ils étaient forts, c'étaient des FRANÇAIS !
(Anonymous) on October 2nd, 2018 09:38 am (UTC)
"la recherche historique est aujourd'hui aussi biaisée politiquement, probablement plus même"
Source?

Quoi qu'il en soit, La recherche historique n'est pas la pour plaire où pour conforté des précepte pré-fait, elle est là pour se rapproché le plus possible de la vérité.

"Qui plus est, dire comment osez vous dire que la France n'existe pas ?" n'a jamais été un argument valide. Il n'a jamais été question de remettre en question la France, mais d'être capable de voir ce quelle est réellement. Et, pour autant que je sache, personne nùa encore clamé que JEanne d'arc était né ailleurs.
(Anonymous) on October 2nd, 2018 09:52 am (UTC)
"Allez, citez-moi donc UN historien actuel qui soit de droite, pour voir " C'est tout simplement sans importance. Les convictions politiques d'un historien n'est pas ce qui remet ses travaux en question. Ce qui la remet en cause, c'est sa méthodologie et procédés de recherche.

Et si i y a, comme tu prétend, une telle difficulté de trouver des historiens de droite, peut-être que la raison est inverse à celle que tu semble suggérer. Il est curieux que, parmi tant de gens de droite, qui aime fièrement leur nation, si peu d'entre eux se soit orienté vers l’histoire de leur grande nation. Comment, parmi de tels amoureux de leur nation, il n'y ai pas au moins quelques un pour se professionnalisé dans son histoire ?

A moins que, au cour de leurs étude, acquérant une perspective plus grandes de l'histoire de l'homme, il se rendent compte que le partit de droite, en France, c'est quand même surtout une bande de fameux connard.

Mais surtout, tu te plain de l’absence d'historien de droite, mais tu sais qu'il n'y en a pas tellement qui se clame de gauche non plus? La grand majorité des historiens se considère comme étant apolitique, ce qui somme toute, est la meilleurs des choses.

"Mais être apolitique, c'est un façon déguisé de dire que l'on est de gauche, n'est-ce pas". Je sais pas mon grand, on en est arrivé à un point où voter Les Républicains, c'est voter à gauche, alors, ça veut dire quoi, de no jour, être de droite?
(Anonymous) on October 2nd, 2018 09:56 am (UTC)
"Et par ailleurs, la recherche de la vérité est-elle réellement le but de l'histoire ?"

...

...

...

OUI!!!!!!!!!!!!!!

C'est toujours inquiétant quand quelqu'un en arrive à de tel propos. "Je me fiche de la vérité, je veux qu'on me disent se qui me fasse plaisir" est un attitude de mouton. Bon je métrai cela sur le compte de l'humour, mais tout de même, je ne pensais pas qu'une personne comme toi en arriverait à tenir de tel propos; même à moité sérieusement.
(Anonymous) on October 2nd, 2018 12:11 pm (UTC)
Si la recherche historique ne te plait pas c'est pas grave. Il suffit juste de ne pas lire des bouquins d'histoire. Pas besoin d'aller, accompagné de joyeux et courageux gaillards, casser les genoux à une vielle dame morte.

Asterix et Obelix c'est bien aussi au fond.
(Anonymous) on October 2nd, 2018 12:20 pm (UTC)
Dans Astérix, le dopage est présenté sous un jour positif, et les scènes de banquet ne sont pas accompagnées du message incitant à consommer 5 fruits et légumes par jour...
(Anonymous) on October 2nd, 2018 12:45 pm (UTC)
Si nous vivions au Sénégal, nous, blancs, tels qu'on est, et qu'on devenait peu à peu majoritaires dans ce pays, on voudrait peu à peu se sentir chez nous. On voudrait des présentateurs plutôt blancs européens, des noms de rue Européens, une histoire européenne, des pratiques européennes, etc, on ne voudrait pas que nos têtes blondes apprennent que leurs ancêtres étaient des Zoulous, mais plutôt des Gaulois, et on voudrait des historiens qui parlent de l'histoire "multiple et métissée" du Sénégal, on voudrait être aussi Sénégalais que les Sénégalais de souche, et même plus. On finirait peut être par discriminer cette minorité de Sénégalais de souche.

Donc tout est normal, c'est normal que dans un pays qui devient africain on remette en question la "vieille Histoire". Le pays appartient à l'ethnie majoritaire, ce que nous cache la gauche et même la droite depuis des décennies. On ne peut pas reprocher à la nouvelle majorité de s'installer vraiment, et on ne peut pas reprocher à la future minorité de se sentir triste et trahi, et inquiet. C'est nous qui allons devoir nous intégrer dans une future majorité. Nous vivons un remplacement car nous sommes décadents (ou gauchisés), on avait qu'à faire des gosses plutôt que prendre la pilule et jouer à la console.

Et non, l'Histoire n'est pas du tout une science, c'est un combat politique permanent, dans la lutte inter-ethnique mais aussi dans la lutte des capitalistes contre les peuples. L'Histoire est un coaching collectif établi par les vainqueurs. Je ne parle pas de l'archéologie ou la géologie hein, mais de la lecture des événements Historiques politiques. Il suffit de voir les livres d'Histoire changer au fil des différents factions dirigeantes.

Melvas
(Anonymous) on October 2nd, 2018 01:10 pm (UTC)
Quand on nous apprenait Hugues Capet ou Charlemagne et les Gaulois, c'était pour faire de nous de bons petits soldats. Si on nous apprend maintenant qu'on a pas d'identité précise et que nous ne sommes qu'un "morceau de planète" neutre et hétérogène, c'est qu'on veut faire de nous de bons consommateurs abrutis et neutralisés.
L'Histoire est une programmation du peuple par le pouvoir capitaliste en fonction de ses besoins du moment. La seule chose dont on peut être certains sur nos ancêtres, c'est qu'ils étaient paysans à 90%, c'est encore le seul modèle sociétal viable.

Melvas, renvoyons Barrès et cette pute de Citron dos à dos et revenons aux fondamentaux : le capital et la guerre constante qu'il nous livre.
(Anonymous) on October 2nd, 2018 08:56 pm (UTC)
"Si nous vivions au Sénégal, nous, blancs, tels qu'on est, et qu'on devenait peu à peu majoritaires dans ce pays, on voudrait peu à peu se sentir chez nous. On voudrait des présentateurs plutôt blancs européens, des noms de rue Européens, une histoire européenne, des pratiques européennes, etc, on ne voudrait pas que nos têtes blondes apprennent que leurs ancêtres étaient des Zoulous, [...] On finirait peut être par discriminer cette minorité de Sénégalais de souche."
Alors, c'est rigolo de mettre le sujet sur le tapis, car c'est exactement ce qu'on a fait en Algérie, à ceci près que même avec une invasion, la destruction totale des combattants ennemis et plus d'un siècle de mise en coupe réglée, les français en Algérie n'ont pas remplacé les algériens arabes. Ils ne sont même pas arrivés à 50% de population. Pareil pour les néerlandais puis les britanniques en Afrique du Sud.
Comment envisager, sinon par paranoïa, que sans contrôle militaire, économique, politique, en étant une minorité sans appui, en se fondant dans la masse comme ils le font en s'intégrant, les citoyens de tel ou tel pays puissent prendre le contrôle de la France?
C'est un délire cauchemardesque, prenez un grand verre d'eau fraiche, détendez-vous.

"Il suffit de voir les livres d'Histoire changer au fil des différents factions dirigeantes."
Ou alors on a commencé avec un gros biais politique dont on se débarrasse peu à peu pour avoir enfin une vrai science, avec des connaissances régulièrement actualisées, des débats qui font évoluer notre perception de la réalité pour y coller toujours plus près, et des priorités pédagogiques différentes selon les partis.

"Si on nous apprend maintenant qu'on a pas d'identité précise"
Si, on a une identité précise, on est français. Mais c'est juste que la réalité est complexe et nuancée, et ça c'est dur à comprendre pour les simplets, ceux qui veulent que le monde soit simpliste, sans nuance, et les gens qui *souhaitent que* Mon cul sur la commode.
L'Histoire en tant que discipline scientifique est le résultat de l'activité universitaire; en tant qu'ancrage, c'est la disponibilité du patrimoine (donc il importe de savoir comment c'était à Bibracte et à Châteauroux pour que les citoyens s'y retrouvent); et en tant que matière scolaire, elle est le produit de tout ça et des volontés et des moyens pédagogiques et politiques.
J'avais dit que la Réalité, c'était complexe et nuancé?

Et avec une société progressiste tant scientifiquement qu'humainement, on peut tout à fait vivre bien sans être obligé d'avoir 90% de paysans.

Le Créateur Fou, complexe et nuancé.
(Anonymous) on October 3rd, 2018 01:51 am (UTC)
"minorité sans appui, en se fondant dans la masse comme ils le font en s'intégrant, les citoyens de tel ou tel pays puissent prendre le contrôle de la France?"

Heu tu sais que les stats montrent que les populations ayant des ancêtres proches (parents ou grand-parents) issus d'une immigration récente sont de moins en moins minoritaires, surtout dans les grandes villes? Et que des appuis extérieures, tu peux en trouver dans certains des pays d'origines des migrants, au Qatar et avec Soros et al. Et pour l'intégration, ça m'a l'air assez mal râté pour une bonne partie des jeunes d'aujourd'hui.
(Anonymous) on October 3rd, 2018 11:08 am (UTC)
"les stats"
...

"immigration récente sont de moins en moins minoritaires"
Si on concentre les gens dans les banlieues, si on les laisse crever dans la misère, si on empêche toute mixité sociale, ça n'aidera pas à s'intégrer.
Il y a hélas de ça, mais il y a aussi une grosse part, qui, justement, s'intègre.

"appuis extérieures [...] au Qatar et avec Soros et al"
Soros!
SOROS!
(((SOROS)))

Le Créateur Fou, "ils s'intègrent trop bien!".
(Anonymous) on October 2nd, 2018 04:25 pm (UTC)
aspexplorer, tu te rapproches de plus en plus d'une version chimiquement pur du biais de confirmation.
(Anonymous) on October 2nd, 2018 08:34 pm (UTC)
Trois articles sans commentaire, un article troll. J'en prend bonne note dans Mon pokédex.

"Suzanne Citron y réaffirme la nécessité de porter un regard critique sur la logique historiographique héritée du XIXe siècle afin d'appréhender la France comme un pays à l'histoire discontinue et aux multiples racines, faits de métissages anciens et d'immigration récente, morceau de la planète et segment de l'Histoire humaine."
' - Comment? La réalité est réelle et refuse de se plier à ma propagande?'

"Un Bambara n'aimera pas qu'on lui dise que les Bambara n'existent pas."
*Cherche frénétiquement "les français n'existent pas" dans la quatrième de couv'.*

"un patrimoine génétique commun"
Chef, chef, on vire les bretons et les corses, du coup?

"je souhaite que mes ancêtres [...]"
Et Moi, Je souhaite un million d'euros. Demain. Versable sur Mon CCP.

"la recherche historique est aujourd'hui aussi biaisée politiquement, probablement plus même, qu'elle ne l'était du temps des rances "nationalistes barrésiens". Allez, citez-moi donc UN historien actuel qui soit de droite, pour voir !"
C'est peut-être précisément pour cela que l'Histoire est une Science.

Le Créateur Fou, trololo.
(Anonymous) on October 2nd, 2018 08:56 pm (UTC)
Bof, tu as des historiens de droites, comme Bernard Lugan (sa moustache est une ode à la vieille france), et des historiens de gauches et des historiens centristes.

L'histoire étant une science d’interprétation, la "neutralité scientifique" y est plus compliquée qu'en physique des particules par exemple, mais cela reste une science. Il y a des méthodologies à suivre et des débats entre auteurs de différentes obédiences. Au final la communauté des historiens fait bien son travail.

Bref, il n'y a pas de complots et on n'a pas besoin de roman national pour se construire des héros et une appartenance.
(Anonymous) on October 3rd, 2018 01:45 am (UTC)
Comme historien de droite, je dirais Jean Sevilla, même si il écrit juste des bouquins, donc ça doit pas être la même chose. Ou M. de Jaeghere, mais bon comme il dirige le Figaro histoire, ça ne doit pas compter.
(Anonymous) on October 3rd, 2018 07:44 am (UTC)
nito - désemparé
Oui, c'est vrai qu'il était pas bien marrant ce post.
(Anonymous) on October 4th, 2018 09:13 am (UTC)
Re: nito - désemparé
"Comment envisager, sinon par paranoïa, que sans contrôle militaire, économique, politique, en étant une minorité sans appui, en se fondant dans la masse comme ils le font en s'intégrant, les citoyens de tel ou tel pays puissent prendre le contrôle de la France?
C'est un délire cauchemardesque, prenez un grand verre d'eau fraiche, détendez-vous."

Il existe un concept étrange qu'on appelle "démocratie", qui entraîne un phénomène encore plus étrange, qu'on appelle "clientélisme".
Donc plus il y a de votants afo-musulmans, plus les lois iront dans le sens des afro-musulmans. Nous sommes maintenant en compétition pour attirer l'attention de nos dirigeants. Pourquoi apprendre les Gaulois dans une classe à majorité d'africains qui se foutent royalement de l'Histoire Européenne en général ? Pourquoi garantir des droits aux femmes si de plus en plus de gens aiment la misogynie orientale ? Pourquoi donner des allocs aux blancs non-musulmans si de plus en plus de gens veulent discriminer les infidèles ? Etc.

Melvas
(Anonymous) on October 4th, 2018 09:23 am (UTC)
Re: nito - désemparé
"Si on concentre les gens dans les banlieues, si on les laisse crever dans la misère, si on empêche toute mixité sociale, ça n'aidera pas à s'intégrer."

Logements sociaux, RSA, AME, APL, CMU, investissements, réparations, lois anti-racistes, discrimination "positive" à l'embauche, exposition médiatique, musique rap sur toutes les radios, impunité des criminels africains, immigration sans limite, Macron qui pose avec des braqueurs noirs, etc, mais ces pôvres gens sont laissés crever dans la misère. LOL

J'ai une autre phrase : si ils ne mangent pas comme nous, qu'ils ne serrent pas la main, qu'ils veulent des mosquées, qu'ils chantent "pendez les blancs", s'ils sont majoritaires dans la délinquance et les crimes racistes, s'ils restent aux allocs à 70%, s'ils insultent nos ancêtres et mettent tous leurs problèmes sur notre dos, s'ils balancent des lavabos sur les pompiers, etc etc, ça n'aidera pas à ce qu'on les accepte.

Melvas
(Anonymous) on October 4th, 2018 09:35 am (UTC)
Re: nito - désemparé
" les français en Algérie n'ont pas remplacé les algériens arabes. Ils ne sont même pas arrivés à 50% de population."

LOL ! Ben oui, les Algériens ont viré de force les Français au nom de l'appartenance territoriale. Ce qu'on devrait faire avec les africains, mais nous en sommes incapables, car nous sommes gauchisés, ce que ne sont pas les Algériens, eux.

Melvas
(Anonymous) on October 5th, 2018 11:45 am (UTC)
Pauvre Sisyphe...
Il y a un côté "tragédie grecque" à vous répondre.
A chaque discussion, vous oubliez systématiquement tout ce qu'on a dit avant. Vos arguments balayés, vous les reprenez sans vergogne, comme s'ils pouvaient être encore valables.
Relisez donc les débats passés, vous éviterez de radoter.

Le Créateur Fou, bis repetita placent.
(Anonymous) on October 6th, 2018 10:11 am (UTC)
Re: Pauvre Sisyphe...
En fait ce sont vos arguments qui ont été écartés et que vous resservez sans vergogne, alors dans ma bonté je ré-explique patiemment, plus pour d'autres que pour vous car votre cas semble désespéré, finalement. Vous ne répondez pas car vous n'avez rien à répondre, point. Ce ne sont pas des arguments d’ailleurs, plus des points de vue, hors un point de vue n'invalide ni ne confirme d'autres points de vue. Nous ne lisons pas les mêmes médias, tout simplement.

Melvas
(Anonymous) on October 6th, 2018 02:02 pm (UTC)
Re: Pauvre Sisyphe...
"Non mais c'est juste mon point de vue", c'est sûr que pour mettre fin au débat une fois qu'on n'a plus d'arguments, c'est souverain, et c'est vrai qu'il ne sert à rien de parler dès lors qu'on en est juste à confronter des opinions personnelles. Par contre, il est toujours possible de discuter des faits sur lesquels s'appuient ces opinions, afin de déterminer s'ils sont vrais ou faux.

Par exemple, lorsque vous affirmez que nos politiciens menacent de cesser de "garantir des droits aux femmes si de plus en plus de gens aiment la misogynie orientale", sur quels faits vous basez vous ? Un ministre a t'il déclaré que le gouvernement envisageait d'instaurer la charia ? Avez-vous un lien vers un compte-rendu de séance parlementaire dans lequel les députés auraient abordé l'obligation du port du voile pour toutes les françaises ?

Ou lorsque vous évoquez une "impunité des criminels africains", là encore, sur quels faits cela se base-t-il ? Disposez vous de statistiques policières montrant que les criminels africains sont systématiquement relâchés, tandis qu'à crime égal un blanc sera immédiatement condamné (ça devrait être assez facile à vérifier en plus, parce qu'en suivant cette logique, les prisons françaises ne devraient être remplies que de français de souche) ?

Bref, je serais tout à fait prêt à vous suivre si vous apportez des preuves qui corroborent votre point de vue. Mais vous, quels faits faudrait-il vous apporter pour vous faire changer d'avis ?
(Anonymous) on October 6th, 2018 05:31 pm (UTC)
Re: Pauvre Sisyphe...
"En fait"
Nan c'est toi. C'est suy qui dit qui y'est. Interdiction de retoucher son père.

"Ce ne sont pas des arguments d’ailleurs, plus des points de vue [...] Nous ne lisons pas les mêmes médias, tout simplement."
Vous soumettez des points de vue, Je soumets des arguments.
Votre ignorance ne vaut pas autant que Mes connaissances.
Je M'informe de multiples façons, vos propagandistes orientés ne valent rien, vu ce que vous en retirez...

Le Créateur Fou, comme disait Anon plus haut.
(Anonymous) on October 13th, 2018 03:43 pm (UTC)
"Allez, citez-moi donc UN historien actuel qui soit de droite, pour voir !"

C'est pas propre aux historiens. La quasi-totalité des scientifiques, chercheurs, académiciens de tout poil sont de gauche. En fait la majorité des gens éduqués sont des gauchistes. C'est peut-être un complot, mais j'aurais plutôt tendance à dire que les gens de droite sont un peu cons, comme le reste du post semble suggérer.
aspexplorer: crysisaspexplorer on October 15th, 2018 08:10 am (UTC)
Qu'on puisse accorder un diplôme à une personne pensant de la sorte démontre l'état de pourrissement du système éducatif français.