?

Log in

No account? Create an account
 
 
07 January 2019 @ 07:05 am
Obgekruift  
Fründ de Ente gedrückt kvant ubgenüs (ob René Centassi) bröt ook in de voormalige moet de taal deze status "Vul-vul ut Garifayet". Hoogduits gestandaardiseerd in onderwerp 10,000Ⱥ dekeeffe, ah ah ah !


Kvak-kvak te prooft !



Ah tiens, c'est bizarre, >> où ils sont passés ? << Où ils sont partis ? POURQUOI ? Comment peut-on préférer vivre dans des enfers néolibéraux alors qu'on est si bien à l'abri de la Sécurité Sociale, protégés par l'état qui veut notre bien ? Je me confus.
 
 
 
(Anonymous) on January 7th, 2019 08:35 am (UTC)
Après, il ne faut plus se plaindre d'être envahis. Quand on abandonne le fort, c'est normal que d'autres viennent l'occuper. Ils seront bien attrapé, nos émigrés. ils croyaient venir se régaler au frais de la princesse, mais maintenant, faute de travailleurs français, c'est eux qui vont devoir se mettre au turbins.
(Anonymous) on January 7th, 2019 06:57 pm (UTC)
Les "enfers néolibéraux" sont des paradis sur Terre quand on est du bon côté du marchélibreetnonfaussé, personne ne le conteste. Il n'empêche que les États-Unis comportent 43 millions de pauvres. L'équivalent des deux tiers de la population française peine à joindre les deux bouts en combinant un salaire de misère (+ tips), des aides, des tickets alimentaires et d'autres combines de merde. Des gens qui sont obligés de lancer des gofundme quand ils ont un accident de la route ou un membre de la famille qui chope un cancer. Au Royaume-Uni, la situation est un peu plus reluisante, mais c'est en partie le fait de l'UE. Grâce au Brexit, les conservateurs vont enfin s'en donner à coeur joie et éliminer les pénibles régulations qui avaient le mauvais goût de garantir certains droits aux travailleurs et certaines normes de qualité de vie (notamment sur la bouffe et les médocs).

C'est insensé d'avoir plus de 40 millions de personnes sous le seuil de pauvreté dans un pays développé. Quand on évoque un pays avec 40 millions de pauvres, on pense plus à une république bananière qu'à la première puissance du monde. C'est tout aussi insensé de vivre dans un pays "développé" où on crève parce qu'on n'a pas les moyens de se payer des soins, ou alors on mendie sur les réseaux sociaux en vendant l'histoire de sa vie comme un pitch de start-up pour attendrir le chaland twittos. Ou de commencer sa jeunesse avec une dette de 300k comme allant de soi, et de passer sa vie à les rembourser. L'État n'est pas parfait, loin s'en faut, mais il reste bien préférable à ses homologues anglo-saxons. Pour le citoyen lambda, en tout cas.

Mais toi, Asp, tu n'es pas le citoyen lambda, tu t'en fous un peu, hein, t'as de l'épargne, tu vas crever avant que les conséquences du changement climatique ne t'incommodent (et quand bien même surgiraient-elles plus tôt que prévu que tu aurais vite fait de t'installer dans une des zones susnommées pour néolibéraux à l'abri de la vindicte populaire), donc tout ce qui te fait chier, c'est de devoir payer des impôts pour nous, sales pauvres. Tu m'excuseras donc si je me permets donc de reprendre à mon compte un de tes propres billets de l'époque où la sénilité réac ne t'avait pas encore embrumé le cerveau: je vote pour mon intérêt, et je me contrefous du sort des riches. Et même s'ils partent, leur patrimoine reste en France. Je pense qu'on ne va pas assez loin, et qu'il faudrait, à l'instar de l'IRS, enjoindre tous les ressortissants français (et européens tant qu'à faire) à payer le différentiel d'impôts entre leur pays de résidence et leur pays d'origine, et geler leurs avoirs le cas échéant.

Allez, des bisous, et merci pour la prime d'activité (et les histoires de Kalon).
aspexploreraspexplorer on January 7th, 2019 07:58 pm (UTC)
Autant je pourrais comprendre ce genre de considération si seuls les riches fuyaient la France. Mais ce que je constate, c'est qu'à Calais et dans la région, une pléthore de crève-misère du tiers-monde s'est amassée, non pas pour profiter du bon air et des moules-frites, mais dans l'espoir de quitter le paradis socialiste que le monde nous envie pour aller se faire exploiter par le grand-patronat britannique. A croire que même avec le brexit, la GB offre plus de promesses que la France. Ils votent avec leurs pieds.
(Anonymous) on January 8th, 2019 01:06 am (UTC)
Les colonisés anglophones veulent aller dans le pays anglophone colonisateur ou influents. Et ce serait de la faute des *tourne la roue* prestations sociales françaises qui coûtent trop cher en impôts aux riches français qui ont trop d'argent.
Mouaif.

Le Créateur Fou, peu impressionné.
(Anonymous) on January 8th, 2019 10:35 am (UTC)
"Mais ce que je constate, c'est qu'à Calais et dans la région, une pléthore de crève-misère du tiers-monde s'est amassée"
Asp, je suis désolé, mais tu n'as plus de droit de te plaindre de l’émigration, maintenant que tu as fait étalage de ton ignorance à leur sujet. On ne peut pas taper autant sur un sujet tout en s'informant aussi peu à son propos.

Pour répondre au point que tu soulève, la raison pour laquelle qu'autant d’illégaux veulent aller en Angleterre, c'est parce qu’il s'agit de l'un des rare pays Européen où les citoyens ne sont pas requis d'avoir une carte d'identité. Donc, pas besoin de pièce d'identité pour trouver un travail et nourrir sa famille. Parce que, oui, les émigrés, en fait, ils veulent gagner leur croute, eux aussi.
aspexploreraspexplorer on January 8th, 2019 10:48 pm (UTC)
Ah ben oui, c'est ça ! C'est une question de paperasse.

Ben oui, évidemment. C'est vrai, ça arrive tellement souvent, en France, de se faire expulser par manque de papiers... 24000 sur les 400000, ça fait royalement 6%. Ça vaut vraiment le coup de traverser à la nage. Contre 39000 au GB, au passage.
(Anonymous) on January 9th, 2019 05:28 pm (UTC)
Lis de nouveau, asp, c'est pas un question de se faire expulser, c'est un question de trouver du travail. Ta pas de carte d’identité en France, t'as pas de travail. Ou alors au black et c'est super mal payer et sans avantages.

En Angleterre. pas besoin de carte d'identité pour trouver du travail et tu bénéficie de tou les avantages et protection du travail qui vont avec.
(Anonymous) on January 10th, 2019 04:06 am (UTC)
Laisse, Asp pense que les clandestins y font que piquer les allocs des vrais Français. Genre la caf me demande douze bulletins de salaire, trois pièces d'identité, des photos de profil, de dos et de face récentes avec un bon éclairage ainsi qu'un certificat de race aryenne des grands-parents pour toucher ma malheureuse prime d'activité mais les clandestins peuvent juste se pointer au guichet et le fonctionnaire lui donne direct du cash, comme ça. Quel laxisme ce gouvernement.
aspexploreraspexplorer on January 10th, 2019 06:19 am (UTC)
Viens dans mon quartier, tu verras comment c'est compliqué de trouver du travail au black.
(Anonymous) on January 10th, 2019 10:13 am (UTC)
De nouveau, ASP, apprend à lire. Je n'ai pas dit que c'était dure de travailler au black en France, j'ai dit qu'en Angleterre, tu n'es plus forcer de travailler au black si tu es un émigré sans papier. tu as droit à des condition de travail correcte car tu n'a pas besoin de pièce d'identité.

Donc, non seulement il y a moins de risque de se faire abuser par l'employeur, mais il est aussi plus difficile de prouver que l'immigré est là illégalement. sérieux, ASP, fait une recherche rapide et tu trouvera tout de suite les explication.

Quand tu commences à tirer des conclusion sans les confronter à la réalité, c'est là que tu deviens un vieux con.
(Anonymous) on January 8th, 2019 11:03 am (UTC)
Fründ de Ente
Nan mais y'a personne pour poser les vrais questions ?

C'est quoi cette histoire de canard ?

aspexploreraspexplorer on January 9th, 2019 06:29 pm (UTC)
Re: Fründ de Ente
Kvat de hüdde ! LÖLE !