aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Ghost + Candlemass, Zenith, 7 février 2019

C'était la deuxième fois que j'allais voir Ghost au Zenith. La dernière, c'était en 2014, quand les Suédois en étaient encore à faire l'avant-première-partie de Slayer. Ça a un peu changé depuis. Déjà, à l'époque, ils n'auraient pas eu Candlemass pour chauffer la salle.

Parce que Candlemass, c'est quand même des vétérans du doom, qui ont évolué vers une forme plus lyrique (déjà, c'est en chant clair), et moins visuelle (ils chantent en tenue normale, quoi, sans bure, sans corpse paint). C'est dans la veine joyeusement sépulcrale, qui finalement s'accorde assez bien à Ghost, et même si on peut penser qu'il y a dans l'assistance quelques fans de Yann Barthès qui assistent aujourd'hui à leur premier concert de metal, je pense que la musique Candlemass ne doit pas trop les choquer. Par instant, ça rappelle même Iron Maiden.

Vient ensuite le concert de Ghost. Depuis leur concert de Colmar, disons, pas dubitatif, mais avec le sentiment d'un show encore en construction. Eh bien, ce soir au Zénith, le show était fini de construire, et ça envoyait du gros. Tout était réuni pour un des meilleurs concerts auxquels j'ai assisté : le son était correct, les lights étaient impressionnants, le chanteur était en forme, c'était parfait. Ghost a maintenant assez de profondeur dans sa discographie pour varier les ambiances, et le Zénith était de toute évidence plein d'adeptes convaincus, et par ailleurs, souvent bien jeunes. De plus, le show va être très long, ce qui permet de donner toute la mesure de Ghost. Et sur un format de 2h, je le dis, c'est plus très loin de valoir Maiden. Le show est tellement long qu'il y aura un entracte d'un quart d'heure au milieu. On aura donc la joie de voir tous les jalons traditionnels : le duel de guitares, le sax de Papa Nihil, la présentation des goules, le final avec Monstrance Clock, et puis Copia va nous enjoindre de rentrer chez nous pour "go fuck ourselves", ce en quoi d'ailleurs, le petit couple à côté de moi avait pris de l'avance.


Un matériel de scène assez spartiate il faut bien le dire


Mais chez Candlemass, la star, c'est la musique


Par contre c'est vrai qu'ils avaient l'air un peu perdus sur l'immense scène


Ah tiens, ils arrivent...


La scène de Ghost, relativement sobre


Solo de la goule de droite


Duel des goules


Le groupe en mode instrumental


Cardinal Copia avait sorti sa soutane, quel honneur !


Avec le petit chapeau qui va bien


Papa Nihil en plein pouêt-pouêt


Au final, Copia a sort cinq ou six costumes différents


Ici, la pourpre cardinalice


Et là le costume de Dracula
Tags: je suis pas plus con que kirk hammett
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments