aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Vous allez sûrement trouver que je fais une fixation

C'est un heureux homme, Albert,
Il fabrique des containers.
Bien sûr, il ne les fabrique pas vraiment
Les usines sont au Malistan
Il travaille dans un bureau
A la World Container Co.
Où il fait un travail important.
Sûrement.

Albert habite dans un container
Empilé sur d'autres containers
C'est beaucoup plus économique
Que le béton et la brique.
Ce sont des containers spéciaux
Avec fenêtre et chasse d'eau
Un peu étroits mais ventilés,
Climatisés.

Albert, les problèmes de fin de mois,
Il en est fier, il ne connaît pas.
Ce qu'il achète ne coûte presque rien
Parce que c'est fabriqué par des Malistaniens
Et importé par containers
Sur de grands porte-containers.
En plus il gagne bien sa vie
D'où économies.

son argent, il le place, Albert,
Le croirez-vous ? Dans les containers.
Car les containers, une fois vidés,
Au Malistan il faut les renvoyer.
L'idée est loin d'être stupide,
Exporter des containers vides !
Jusqu'au jour où patatras,
C'est la cata !

Loi, là bas, au pays de la Liberté,
Un Américain a inventé
Un nouveau container pliable,
Téléscopique et empilable.
Voilà qu'on range huit containers
Dans un seul container.
Du coup, le trafic diminue
Business foutu.

Alors Albert, il a perdu ses ronds.
Et de rage, il a pété les plombs.
Il s'est plaint, il a passé ses nerfs
Sur le dos de ces pauvres containers.
Il s'est plaint à son directeur,
A la bourse, à son percepteur,
Et même aux journalistes de la télé,
Un sacré chantier.

La police est venue le lendemain
Elle l'a embarqué de bon matin
On l'a poussé dans un container
Avec trois-cent autres contestataires
Puis on l'a chargé sur rails
Direction les camps de travail.
Un container ni climatisé,
Ni ventilé.

Car un container, ça vaut des sous,
Pas question d'y percer des trous.
Une caisse avec des ventilations,
Après, à plus rien c'est bon.
Quand on a ouvert les portes
Une personne sur deux était morte.
Albert était dans le lot.
C'est ballot.

Un moment, on a stocké les macchabées
Dans un container réfrigéré
Mais l'électricité coûtait cher,
Et on avait besoin du container.
Alors on les a finalement enterrés
Dans un container plombé
Sous le terminal à containers
Du port d'Anvers.
Tags: textes divers
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 7 comments