aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

C'est difficile de faire plus Russe

Si vous faites une croisière en sous-marin sur la Mer Noire, et que votre monture coule à pic, il y a des chances que votre cadavre gonflé soit remonté à la surface par le Kommuna, un navire de la flotte Russe spécialisé dans ce genre d'opérations de secours.


Le Kommuna

Ce fier catamaran d'une centaine de mètres de long est le fleuron de la flotte de guerre Poutinesque, doté des équipements de recherche les plus modernes, d'un petit sous-marin, d'une grand canot joliment décoré, le Kommuna n'est ni très beau, ni très rapide, mais il a l'âme russe : ça sent la graisse, ça sent l'homme, ça sent l'aventure. Fiable, robuste, il trace sa route par tous les temps et accomplit sa mission à coups d'injures, de prières et de vodka.

Si je dis qu'il est robuste, c'est parce qu'il a eu amplement le temps de faire la preuve de sa robustesse. Comme l'essentiel de la flotte Russe, c'est un bâtiment ex-soviétique. Mais c'est sans doute le seul à être aussi un bâtiment ex-Russe. De l'Empire Russe, je veux dire. De la marine de Sa Majesté Nicolas II, Tsar de toutes les Russies. Il est en service depuis 1915. Ça fait 104 ans qu'il remonte des épaves, secoure des sous-marins, répare des navires, bref, trace sa route pépère.

Cent quatre putain d'années. A esquiver les torpilles boches, les mines turques, les vagues scélérates et les capitaines alcooliques.


Le Volkhov, avant de changer de nom

Il a fait deux guerres mondiales. Il a fait la guerre civile Russe. Il a fait la guerre froide. Il a servi de base sous-marine mobile. Il participe à l'actuelle reconstruction de la flotte de la Mer Noire. Il a probablement navigué au charbon avant de se convertir au fuel en 1954. Il a secouru ou repêché toutes sortes de navires, et même un avion.

Il y a de par le monde d'autres navires militaires, toujours en service, et plus vieux que le Kommuna. Mais ce sont tous des navires-écoles qu'on maintient pour le prestige, ou des navires-musées qu'on fait semblant de croire encore bons à autre chose. Le Kommuna, lui, est vraiment en service. Il patrouille, il a un équipage de vrais militaires, il ne se visite pas. On lui a donné un ROV moderne et un sous-marin habité pour plonger sur les épaves à 1000m de fond, des instruments de navigation de pointe, il est connecté aux satellites, il est soigneusement entretenu. Il ne rouille pas. Apparemment, il a été fait dans un acier spécial dont on a perdu le secret à la révolution (non, c'est pas une de mes inventions).

Il n'est pas prévu de le retirer du service.
Tags: belles histoires
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments