aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Fana mili II


" Nous revoici de retour sur le pont du Charles-de-Gouille, orgueil de la Narine Nationale, fidèle à sa devise : " Je flotte mais ne coule pas, sauf si je suis dans les sous-narins, là c'est pas grave, y'a un truc technique, c'est compliqué, j'ai pas bien compris ". Alors, Capitaine de Vaisseau de la Molvinière, pouvez-vous nous dire, sans dévoiler le secret défonse bien sûr, comment vous opérez vos avoins. Et en premier lieu, combien en avez-vous à bord ?
- Eh bien, sans entrer dans les détails techniques, nous avons trois avoins à bord à l'heure actuelle. Mais en cas de conflit, nous pouvons monter à quatre avoins.
- Quatre avoins ! C'est... beaucoup, pour un bateau aussi petit que le Charles-de-Gouille, qui fait quoi... Trente mètres ?
- Trente-cinq mètres quatre vingt. Un peu plus quand il fait chaud. Les avoins sont choisis spécialement pour être pliables, d'où la possibilité d'en mettre deux dans la soute, un sur le pont, et en cas de besoin, un quatrième qu'on traîne sur un radeau gonflable.
- Mais alors, sans indiscrétion, et sans déflorer le secret défonse, comment faite-vous pour faire décoller vos avoins avec un pont d'envol de trente mètres ?
- Il n'y a pas de secret défonse, c'est très simple : ils ne décollent pas. C'est pas possible évidemment. Pour quoi faire ?
- Ah bon ?
- C'est un porte-avoins ici, pas un lance-avoins. On porte les avoins. On les porte.
- Ah.
- Mais ça tombe bien, si vous vous intéressez à ces détails, car précisément nous passons devant l'Amiral Bucigny-Dumaine, notre fier lance-avoins, qui est rentré hier en bassin de recarénagisation pour deux années d'entretien. Comme vous le voyez, le Bucigny-Dumaine est doté d'une catapulte qui propulse les avoins à grande vitesse et leur permet, dans le meilleur des cas, de décoller.
- Oh ! C'est la catapulte que je vois là, mon Capitaine de Vaisseau ?
- C'est ça, tout à fait. Pour être précis, c'est un trébuchet. Une technologie que le monde nous envie.
- Mais, avec ça au milieu du pont, les pilotes doivent avoir du mal à se poser.
- Pas du tout, c'est bien une question de civil ça. Nos pilotes sont des professionnels surentraînés, ils savent pertinemment qu'il ne faut pas se poser sur un lance-avoin et ils ne s'y essaient donc jamais.
- Ben... Comment ils font pour se poser ? Ils vont à terre, ou bien ?
- Ah non, les terrains à terre sont à l'Armée de l'Air, ils ne nous aiment pas, ils seraient fichus de nous confisquer nos avoins. Non, si vous voulez vous poser, il vous faut un pose-avoins. On sépare bien les rôles, dans la Narine Nationale. Le pose-avoins de la Narine Nationale, c'est le Frétillant. Ah ben tiens, d'ailleurs, le voici, vous voyez, qui sort de la rade ! Vous en avez de la chance, vous avez sous les yeux tout le groupe aréonaval. Il vient de sortir de son entretien de deux ans. N'est-ce pas un superbe biniou ?
- Très beau biniou, en effet.
- La fierté de la Narine.
- Et... du coup, les avoins, ils décollent du lance-avoins, ils se posent sur le pose-avoins, et là... Ils s'entassent ? Qu'est-ce que vous en faites au juste ? Si c'est pas secret-défonse ?
- Eh bien, mon Civil de Vaisseau, à quoi croyez-vous donc que serve le porte-avoins Charles-de-Gouille ? On va chercher les avoins sur le Frétillant, et on les ramène au Bucigny-Dumaine, voyons !
- Ah, ben oui, du coup, c'est logique...
- C'est malin, c'est marin.
- Ben voilà. Donc du coup, pour la maintenance, si le Bucigny-Dumaine est immobilisé les deux prochaines années, et que le Frétillant était en rade ces deux dernières années, ça fait quatre années d'immobilisation pour le groupe aréonaval, non ?
- Mais non voyons. Six. Après, c'est le Charles-de-Gouille qui part en travaux.
- Oké. Logique. Merci, mon Capitaine de Vaisseau, et bonne croisière.
- Repos. "
Tags: textes divers
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 4 comments