aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Hellfest jours 2 et 3, encore Clisson, 22-23 juin 2019

Deux jours en un parce que sinon, je vais prendre du retard (j'ai encore trois concerts la semaine qui vient !)

J'ai hésité à débuter la journée de Samedi avec Shaarghot, mais j'ai finalement opté pour Koritni sur la mainstage, et j'ai bien fait : c'est du hard Australien (mais le chanteur vit à Paris), et c'est une bonne entrée en matière pour une journée de Hellfest. Du reste, les amateurs de hard ont été régalés durant ce fest (j'avoue que je ne déteste pas ça). Je musarde un peu avant le set de Wolfheart, déjà vu il y a quelques semaines, puis encore du hard avec Whitechapel, et c'est là que j'apprends avec consternation que Myrkur a décidé de nous faire un Manowar (avec certes des raisons plus solides à son absence, elle a annulé toute sa tournée d'été suite à une légère grossesse). Pour me défouler, je vais voir un peu de pounk à la Warzone avec Batmobile. Vu que ça commence à chauffer, je retourne à l'Altar voir du death avec Allegaeon, puis je musarde jusqu'à Carach Angren, dont les pitreries m'avaient déjà bien distrait lors de leur passage à la Maroquinerie. Le champ est bien plein pour les Eagles of Death Metal, que je ne vois qu'en sono, encore une louche de hard avec Whitesnake, et là, LE concert de sympho du fest : Within Temptation avec la belle Sharon et son équipe, qui profitent à plein des écrans géants pour balancer leurs clips. Je vais ensuite au Temple pour voir la remplaçante de Myrkur (qui apparemment avait prévu le coup), l'américaine Jo Quail, qui va faire le deuxième concert le plus chelou que j'ai vu à Clisson (après celui de SunnO))) en 2016). Elle est seule sur scène, sauf à la fin où elle met à profit le batteur de Fu Manchu qui passe par là, et utilise, pour tout set, un violoncelle électrique et des pédales d'écho. Et elle arrive à faire une musique qui tient la route avec ça, même si de toute évidence, c'est très difficile (de son propre aveu, elle n'arrive pas tout à fait au résultat qu'elle attend). Très sympa et décalé. Après un peu de ZZ top et de Kiss, il est temps pour votre héros d'aller se coucher.

Dimanche, déjà, le dernier jour. Je commence sous la mainstage avec une révélation du fest : Alien Weaponry, du melodeath maori ! C'est superbe. J'enchaîne avec les Nova Twins, deux anglaises qui font du rap metal, puis Municipal Waste, et encore du hard avec Tesla, avant de filer sous l'Altar voir les gars de Cemican, déjà vus au Cernu, avec leurs petits airs de flûte maya sur du death méchant. Après avoir sacrifié plusieurs prisonniers, nous constatons que le soleil est toujours vivant, ça a donc marché ! Je tente d'entrer sous la vallée pour Yob, mais il n'y a plus la place. J'entends un peu de Skald et d'Arabrot, avant de me traîner aux mainstages pour Anthrax. Je dois hélas faire l'impasse sur Lynyrd, car un des concerts que j'attends le plus me tend les bras, celui de mon Philou, bizarrement programmé sous la Valley. Du reste, si le concert démarre doucement, la brutalité des Illegals chasse bien vite quelques stoneux aux yeux rougis : Phil Anselmo est toujours la même brute scénique, c'est toujours un show sincère, vrai, sans bla-bla, du metal à l'état pur. Philou, c'est la bonne crêmerie où on retourne sans hésiter. Après un peu de Slash, il est temps de se placer pour le morceau d'histoire : le dernier concert français de Slayer, qui raccrochera les gants bientôt. Une scène démoniaque, dévorée par les flammes de l'enfer, c'est ce que nous offre ce soir Tom Araya et ses compères. Mais pas de pathos, pas de bavardage. Ce qu'ils sont venus offrir à leurs fans, ce n'est pas un show pyrotechnique, ni des monologues larmoyants : Slayer va achever son histoire française de la meilleure façon qui soit : en faisant un concert de Slayer. Salut les mecs, et merci pour les nuques en feu. Alors bon, là, j'aurais dû voir Tool, par curiosité, mais est-ce bien l'heure d'aller découvrir un groupe dont on n'a jamais rien écouté ? Je vous le demande. Je crois qu'il est plutôt temps de retourner à la tente préparer son paquetage, et déjà, commencer à dire adieu au Champ Louet, et à l'an prochain.

Et si on postait des photostres ?

Et on commence like a storm (c'est le nom du groupe)



Koritni



Une très jeune fan de Wolfheart



Va voir Carach Angren, et prends-en de la gren !













Within Temptation défendant les couleurs du sympho









Jo Quail (remplaçant Myrkur, forfait)





Dimanche, Alien Weaponry



Hyrgal (ne pas confondre avec Nergal)





Les gens qui sont venus entendre "un peu plus près des étoiles" sont sortis déçus



Grosse claque : Testament ! Vieux comme mes robes, mais putain de patate.



Mon Philou



Ça sent déjà la fin...



Hein que ça avait de la gueule, ce Hellfest ?



Un petit groupe de djent acoustique lituanien : Slayer



<rituel> C'est la dernière fois que je viens dans ce fest à la con. Allez, à l'an prochain. </rituel>




Ah oui au fait, le groupe Los Babymetos a annoncé hier deux annonces : d'une part la sortie de leur troisième album "Metal Galaxy" en octobre, et d'autre part une tournée en Europe, qui les verra se produire le 9 février à l'Elysée Montmartre. Alors d'un côté, j'ai bien envie d'y aller, mais d'un autre côté, j'ai pas le choix, donc du coup...

En outre, le premier concert depuis des lustres a eu lieu hier à Yokohama, et il semble qu'on soit revenus à un peu plus de kawaii dans les fringues.

Yui a pris un peu de poids, vous ne trouvez pas ?



Première photo officielle avec un fan depuis... qu'elles ont du poil au minou, je pense.



New outfits (on revient à ce qu'on a connu il y a environ deux ans)




Tags: je suis pas plus con que kirk hammett
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments