aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Ou bien, c'est le réchauffement climatique

Le pissurin des grands fonds (Scuropsis Nevrogonias, Lamarck 1893) est endémique des côtes de Samara, Zanazibar et Saint-Nevis. Parmi tous les oiseaux plongeurs, il se distingue par la profondeur à laquelle il traque ses proies. Là où les pics d'eau douce dépassent rarement des plongées d'un mètre dans l'eau turbide des rivières, là où le cormoran atteint un respectable 45m, le pissurin bat tous les records en plongeant à plus de 800m, profondeur qu'il atteint pour chasser sa proie de prédilection : le calamar géant. Cette ambition semble démesurée pour un passereau dépassant rarement les 150g et de fait, cette pêche se termine systématiquement par la noyade de l'oiseau, ce qui explique que ce stupide animal soit en voie d'extinction rapide. "Et c'est probablement une bonne chose", commente le professeur Jean-Hubert Duponcassé, du Muséum d'Histoire Naturelle, "on a du mal à expliquer que ces connards aient survécu jusqu'ici, c'est très embarrassant pour la zoologie".


Parade nuptiale. A gauche le mâle, à
droite un autre mâle (oui, y'a ça aussi)
Tags: caturday
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 0 comments