aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Circularisons notre orbite

Bonjour, je suis le Asp Explorer, Directeur de Vol (récemment sorti de prison) au KSC, et je vais vous montrer aujourd'hui comment on ajuste son orbite comme un vrai maniaque.

Tout d'abord, voici notre équipage, composé d'une nouvelle recrue embauchée pour l'occasion, Naudorée Kerman. C'est pour montrer qu'il est possible de faire ça sans aucune assistance au pilotage, avec un pilote de niveau zéro.


Et voici notre vaisseau, le Dockator, qui comme vous le voyez, est sommaire : une boule, quatre panneaux solaires, un container avec une roue de réaction, un réservoir de monoergol et un parachute, un port d'attache moyen et un projecteur pour les manœuvres nocturnes. La propulsion est assurée par un moteur terrier et un réservoir de carburant, qui porte en outre les quatre propulseurs RCS nécessaires au docking. J'ai aussi ajouté deux minuscules moteurs "Araignée" en bas du réservoir. Le staging du Dockator est simple : le Terrier d'abord, puis les Araignées, puis découplage/parachute pour la rentrée dans l'atmosphère. Petit rappel : les capsules boules, d'inspiration soviétiques, n'ont pas besoin d'un découpleur, c'est fourni avec la pièce. J'enlève l'essentiel de l'ablateur, on n'en aura pas besoin.




Le Dockator a 2230 m/s de dV, ça en fait donc un bon second étage. Évidemment, il faut le propulser hors de l'atmosphère, et pour ça, il faut un bon premier étage offrant à peu autant de dV. On peut y arriver avec des réservoirs de type FL, mais on va faire directement avec un FL-TX de taille supérieure. Quatre ailerons pour la stabilité en atmosphère basse, et voilà, une superbe fusée largement assez puissante pour l'orbite basse (4466 m/s)


And lift off !


Gardez la fusée aussi près que possible des 90° (plein est), afin d'atteindre l'orbite équatoriale. Cette fusée étant sur-motorisée, on arrive rapidement au-dessus de 1200 m/s, où nous éteingnons les gaz et laissons le vaisseau quitter l'atmosphère par inertie. Une fois au-dessus des 70km, nous larguons la coiffe. Nous visons une orbite circulaire à 100 km. Nous constatons que nous avons une apoapse (le point haut de l'orbite) à 131 km, on est donc un peu haut. Avant d'arriver à ce point, utilisez la boule de navigation pour viser l'horizon et remettez les gaz.



Une fois le premier étage vide, éjectez-le et allumez le second, toujours parallèle à l'horizon.


Normalement, au bout d'un moment, vous arrivez à ça : un apoastre vers 135km, et un périastre au-dessus de 70. Bravo, vous êtes en orbite. Maintenant, il faut la circulariser.


Une fois à l'apoastre, pointez toujours vers 90°, la boule de navigation indique une cible jaune. Remettez les gaz jusqu'à ce que le périastre dépasse 100km. Oups, un peu trop là !


Attendez jusqu'à ce que votre puissant astronef se trouve au périastre, et là, pointez vers 270°. Une autre cible jaune est là pour vous aider. Remettez les gaz jusqu'à ce que l'autre point nodal se trouve ramené lui aussi vers les 100km. Ah, on est un peu en dessous !


Il faut toujours ajuster l'altitude du périastre quand on est à l'apoastre, et inversement, c'est plus efficace. Avec le Terrier, le mieux que j'arrive à faire, c'est des orbites de plus ou moins quelques dizaines de mètres. Évidemment, ce sont des manœuvres délicates, et le Terrier, dans ce cas, s'avère trop puissant. C'est pour ça que j'ai d'autres propulseurs, les Araignée. J'active donc ces Araignée, et je désactive le Terrier.


Je peux maintenant ajuster mon orbite à quelques mètres près.


Peut-on faire mieux ? OUI ! Attendez d'être pile au milieu entre le périapse et l'apoastre, et si vous êtes ascendant (vous montez vers le périastre), pointez votre fusée vers le centre de Kerbin (une cible vous l'indique). Rallumez tout doucement le moteur, le Pe va augmenter et l'Ap va diminuer tout doucement... (inversement, si vous êtes descendant, visez le zénith).


Avec un peu d'habitude, on peut arriver comme ici en orbite à 100km d'altitude, plus ou moins 1m.


C'est ce qu'on appelle de la précision. Merci à tous pour votre attention, et merci à Naudorée pour sa précieuse collaboration.


Et... c'est prévu genre que je redescende ou bien...
Tags: miniville
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 4 comments